Génération Mad n°29 - Ton premier souvenir de masturbation

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 3 avril 2016.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Altruiste

    Altruiste
    Expand Collapse

    Je me suis souvenu de ma première réelle masturbation en en parlant avec mes meilleures amies au lycée.

    Je ne savais pas ce que c'était sinon. J'étais toute petite, je dirai 6 ou 7 ans. Et j'étais dans ma chambre, nue, avec ma grosse peluche en ours qui avait un gros nez.
    J'ai commencé à me frotter dessus. Ça me faisait du bien, vraiment. Mais j'avais peur, je sentais que je faisais quelque chose de pas approuvé. Je me souviens aussi que c'était l'été, il faisait chaud, la fenêtre était ouverte. J'ai entendu ma sœur dehors avec une amie rentrer à la maison. J'ai alors arrêtée et j'étais frustrée.

    Plus tard, à 19 ans, ayant enfin un appart' à moi, et une liberté, je me suis masturbé en regardant un porno. J'ai eu mon premier orgasme toute seule, et j'en suis contente et fière.
     
    Mlle C. a BigUpé ce message
  3. SuperManOn

    SuperManOn
    Expand Collapse

    Je ne crois pas l'avoir dit avant, mais vraiment, bravo pour cette emission ! C'est si frais, libérateur, vrai et entier ! Bravo aux Madz et à toute l'équipe.
     
    Mlle C. et Leviosa ont BigUpé.
  4. Thedreaming

    Thedreaming
    Expand Collapse

    Je crois que mon premier souvenir remonte à assez loin dans le temps ... 8, 9 ans je dirais. Je ne savais pas ce que je faisais, mais bizarrement je savais que c'était quelque chose de très privé, de secret. Je me souviens d'avoir éprouvé beaucoup de honte, ce qui ne m'empêchais pas de recommencer. :lalala:Une fois que j'avais découvert la masturbation je ne me suis jamais arrêtée. J'avais l'impression d'avoir découvert le Graal.
    Je l'ai caché pendant très longtemps, j'en parlais avec dégoût au collège. Je l'ai assumé pleinement qu'au lycée et encore je passais pour une "fille libérée". Je regrettais que mes amies ne puissent en parler librement sans une once de gêne. J'en garde d'excellents souvenirs. C'est ce qui m'a permis de découvrir mon corps, de me sentir désirable, belle nue. ça a été libérateur.
     
    Mlle C. a BigUpé ce message
  5. Pixieslechat

    Pixieslechat
    Expand Collapse

    J'admire Julie pour s'être livrée comme elle l'a fait.
    Bravo à MadMoiZelle d'aborder ce sujet qui reste assez tabou.
    Je suis fière de faire partie de cette aventure.
    Des bisous.
    Jennifer
     
    Mlle C. a BigUpé ce message
Chargement...