Génération Mad n°5 - Ta première fois : attentes VS réalité

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 11 octobre 2015.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Daredevil. et Mlle C. ont BigUpé.
  2. petitjedusor

    petitjedusor
    Expand Collapse
    je lis madmoizelle et j ai plein de culottes

    Certaines anecdotes sont trop mignonnes ! Le coup de la culotte à cœurs noirs et des chaussettes :puppyeyes:

    Pour ma part, ça n'avait rien de mignon mais je n'en changerais pour rien au monde.
    Après des années de galère où mon frifri s'écriait "you Shall not pass" à qui voulait bien de moi, j'ai finalement perdu ma virginité à 19 ans, alors qu'ado j'étais persuadée que j'y passerais bien plus tôt tellement je me frottais à tout et n'importe quoi :rire: C'était pas du tout mon copain, mais un ami pour qui j'avais beaucoup de désir et réciproquement. On a fait ça sur son canapé, à l'arrache, en plein après-midi, mais c'était teeeeellement bien. Il a su prendre en compte mes angoisses et mes bloquages, me rassurer. J'ai eu mal, oui, mais j'ai pris tellement de plaisir que ça m'a fait oublier la douleur. Et, en vrai, je lui ai demandé d'arrêter avant la fin, parce que j'allais finir par tomber dans les pommes ! Et moi qui avait la peur terrible de saigner (bien plus que d'avoir mal) je n'ai rien du tout.
    Les cinq minutes après, j'étais toute chose, partagée entre le "putain c'est fait, c'est pas si compliqué, on en fait tout un foin pour rien" et le "BORDEL MAIS C'EST GENIAL ENCORE ENCORE". :cretin:

    A la base, j'étais très pragmatique en me disant que ma première fois ne se passerait pas avec la personne avec qui j'allais partager ma vie, et j'avais raison là dessus. Idem pour le fait que je n'attendais rien de romantique, mais une réelle communion entre deux personnes, ce qui s'est passé. Mes désillusions ont plus été du côté pratique de la chose : "je vais avoir mal, et des LITRES DE SANG VONT JAILLIR". Mais non.
     
    #2 petitjedusor, 11 octobre 2015
    Dernière édition: 11 octobre 2015
    BloodfloodII, Thedreaming, Muwglyk et 6 autres ont BigUpé ce message.
  3. Hey June

    Hey June
    Expand Collapse

    Un gros big up à Marine, j'aurais pu dire la même chose :hugs::worthy:
     
    Adios Badmoizelle et Daredevil. ont BigUpé.
  4. Greeen

    Greeen
    Expand Collapse
    My body, my mind, my rules.

    C'est génial de voir tout ça :3

    De mon coté, ma première fois, ça a été à l'âge de quatorze ans. Oui, ça a été très tôt. Et pas avec mon copain ou avec un ami, c'était avec un étranger, à une soirée. Un étranger un peu goujat en plus de cela, vu que sitôt son coup tiré, il ne m'a pas raccompagnée (on était dans la forêt à coté de la fête je tiens à le dire) et jamais recontactée. Et en plus de cela, on l'a fait sans préservatif ! Ah mais vraiment, j'avais tout collectionné moi ! Mais ça ne m'a pas, jamais dérangée. Oui ma première fois était nulle, oui le garçon ne me plaisait pas, oui ça m'a fait un mal de chien et ça n'a quasiment pas voulu rentrer mais non, je ne regrette rien. Parce que j'ai joué de mon corps. Pour une fois, quelqu'un me désirait (j'ai eu quelques soucis d'amour propre) et j'ai choisi ce qu'il m'arrivait. Je devenais grande, vous voyez ?

    Mais sinon, ma vrai première fois, là où j'ai été jusqu'au bout, c'est avec mon copain actuel. (Mon unique copain en fait) On a bataillé pendant cinq mois pour que ça rentre, à chaque fois, ça me faisait mal... Et puis un jour j'ai décidé de serrer les dents et d'y aller. Et vous savez quoi ? J'ai adoré. C'était sa première fois à lui aussi (enfin première pénétration du moins) et il a été incroyablement endurant. On l'a fait beaucoup de fois dans la même journée, trop même. Mais il m'a apporté beaucoup de plaisir, et quasiment aucune douleur après l'insertion on va dire. Franchement, j'ai adoré. Et maintenant, à chaque fois qu'on le fait, on s'éclate. On est très proches, très amoureux et c'est notre façon de nous montrer combien on tient à l'autre.
     
  5. BE_S

    BE_S
    Expand Collapse
    Je suis mal à l'aise avec mon identité capillaire ...

    Super vidéo, des témoignages vraiment touchants de sincérité.
    Par contre, il y a quelque chose qui m'a un peu frappé en regardant la vidéo, ce sont toutes des filles assez jeunes (ou majoritairement du moins), qui ont eu leur première fois jeune avec des profils assez similaires, surtout au niveau du domaine d'activité.
    Je sais que ça peut paraître un peu bizarre comme remarque mais du coup je me dis que ça aurait été sympa d'avoir plus de diversité, parce que là c'était un peu excluant, on ne s'identifie pas forcément (quoique ça n'est probablement pas le but en fait).
    Enfin bref, sinon c'est quand même une belle vidéo et c'est drôle de voir qu'on a toutes (ou presque) des attentes dignes des plus belles comédies romantiques ;).
     
  6. tdrm

    tdrm
    Expand Collapse

    Avant toute chose, super vidéo!
    C'est en lisant Madmoizelle et en regardant notamment les Emifions que j'ai commencé à relativiser ma première fois... avant même qu'elle n'arrive! Et dieu sait que j'en ai eu besoin... haha! Ma première fois pourrait être qualifiée de.... rigolote... ^^
    Grâce à tous ces articles et vidéos qui désacralisent le sexe, j'en ai tout de suite rigolé alors que clairement, sans le recul nécessaire je serais partie me cacher au fond d'un trou, à la recherche de ma dignité perdue!

    Ma première fois s'est passée cet été, quelques jours avant mes 19 ans. Ce n'étais pas avec mon copain de longue date mais avec un garçon que je connaissais depuis environs une semaine, et avec qui j'espérais, ne nous fourvoyons pas, faire un petit bout de chemin. Il était plus âgé et savait que j'étais vierge. Nous commençons donc notre affaire, chez moi, au beau milieu de la nuit peu de temps après que Mr ne m'ait demandé de le rejoindre au bar du coin... à approximativement 23h30 (vous commencez à la sentir l'arnaque ?). Nous commençons donc notre, affaire, préliminaires maîtrisés ect. Je n'ai pas de préservatif chez moi et il n'en n'a pas non plus. La culotte en feu, foutu pour foutu, je laisse passer son "t'inquiètes, je suis clean". Jusque là, tt va bien, je n'ai presque pas eu mal et prend même du plaisir.
    Les choses se corsent par la suite. N'étant pas très à l'aise avec le contact physique, je ne sais pas trop ou me mettre ni quoi faire. En même temps, si l'on devenait actrice porno en une nuit ça se saurait non ? (rire, ;))
    Enfin bref, Mr commence à enchaîner les positions et comme je lui demande de calmer le jeux, il me laisse en plan pour se finir tout seul et s'endormir une fois sa semence répandue sur mes draps. Il me doit 8€ de laverie.

    Nous nous somme ensuite revus une fois et j'ai appris par la suite qu'il n'était pas vraiment là pour moi mais pour mon cul. (Excusez l'expression).
    Nous habitons le même quartier donc il m'arrive de le recroiser. Nous nous ignorons mutuellement et je dois avouer que cette solution me convient très bien.

    Après un mois de stress intense, teste de grossesse, VIH et IST, j'ai eu beaucoup, beaucoup de chance, tout était négatif. Mais ça aurait pu ne pas être le cas.

    Avec du recul, la seule chose que je regrette (outre le non port de protection qui était hautement stupide et m'a bien servie de leçon), c'est de ne pas avoir jeté cet abrutis hors de chez moi. Cependant, je ne changerais pas ma première fois si je le pouvais, ça fait bien rire les copains en soirée, haha! ;)
     
    petitjedusor, Adios Badmoizelle, Caliance et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. lectura17

    lectura17
    Expand Collapse

    Perso j'étais un peu dans le même cas que Florence (Big Up à elle) : c'était un peu tard et je voulais me débarrasser de cette virginité qui me semblait être un fardeau (en société, à 19 ans, dire qu'on est vierge passe assez mal). Pareil qu'elle, première fois très nulle avec un mec "étoile de mer" (eh oui, ça existe ! ^^) et aucun plaisir pour moi. Mais bon, comme je l'ai dit, je voulais que ça se fasse et je ne regrette pas, même si le faire avec un autre mec, que j'aurais connu un peu plus, n'aurait pas était mal...
    Sinon, merci à Mad pour ce super reportage avec des questions géniale ! Chaque semaine, je fais ma petite séance d'introspection devant mon écran en répondant moi aussi à la question. C'est super !;)<3
     
    petitjedusor, Adios Badmoizelle et Caliance ont BigUpé ce message.
  8. Cutie ju

    Cutie ju
    Expand Collapse

    Moi l'ambiance n'était pas très romantique, mais mon partenaire était très soucieux de mon "bien être" et tendre. Heureusement parce que je stressais comme pas possible, on avait déjà essayé une fois avant et impossible de faire rentrer la chose! C'était... laborieux. Plus jeune, je m'imaginais une première fois assez romantique dans le sens où se serait avec quelqu'un avec qui je serai sortie depuis un petit bout de temps et où notre relation aurait doucement évolué :pelle:. Le tout bien sûr dans une ambiance feutrée! Comme j'ai commencé à jouer à touche pipi relativement tardivement (vers 18ans, et ma première fois à 19), j'en ai eu marre d'attendre et j'ai un peu précipité les choses, mais je ne le regrette pas puisque je suis toujours en couple avec cette personne, ça fait 2 ans:rainbow:
     
    Le Sid et petitjedusor ont BigUpé.
  9. chaberlotte

    chaberlotte
    Expand Collapse

    Je suis d'accord avec @BE_S , @Juddy_Abbott et @Sara B. , 20 ans ce n'est pas tard! Et ca manquait d'un temoignage avec une madz un peu plus agee (25 ans?) qui raconte sa premiere fois a cet age la... J'ai plusieurs amies dans ce cas la, et on est toutes d'accord qu'au bout d'un moment, on le fait pour le faire, et ca peut etre bien ou moins bien, mais au moins on n'a plus la pression de "ne pas l'avoir fait"!

    Et puis aussi, je considere que j'ai eu plusieurs premieres fois (sans compter mes moments adolescentes ou on faisait des touches-pipi et qui m'ont introduit dans le monde sexuel), parceque j'etais avec des garcons avec qui ca ne durait pas (d'une nuit a deux semaines) et que ca ne me donnait pas le temps de m'epanouir. Il a fallu que j'attende plusieurs annees pour apprecier l'acte sexuel :)
     
    BE_S, Astyana, Mlle C. et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Métempsycose

    Métempsycose
    Expand Collapse
    (Presque) spécialiste ès tatouages fleuris

    Moi je suis vraiment contente de cette vidéo, la partie sur Wissale m'a particulièrement touchée :fleur:
    J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de diversité dans les différents profils, et je pense que s'il n'y a pas de Madz qui a eu sa première fois après 25 ans c'est simplement parce qu'aucune n'a répondu à l'appel de témoignages (ça se dit ?)...

    Personnellement je ne comprends pas vraiment la sacralisation de la première fois, j'ai fait la mienne quand j'avais 14 ans avec un garçon avec qui je suis restée pendant 4 ans et c'était une fois parmi les autres... :dunno:
     
    Mlle C., petitjedusor, Adios Badmoizelle et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Ally12

    Ally12
    Expand Collapse

    Déjà super video ! Je trouve ça vraiment génial qu'on partage comme ça nos expériences, l'histoire de notre première fois. Et vous avez rassemblé beaucoup de témoignages très divers, c'est vraiment cool.
    Pour moi la première fois c'était assez tard, j'avais 26 ans (donc il y a 2 ans)... Si si, certaines personnes ont eu leur première fois après 25 ans @mjcm12 . On a souvent une vision romantique du truc, on veut que ce soit avec la bonne personne et au bon moment. Attendre pour le faire ne devrait pas être une honte, mais la société et l'omniprésence du sexe nous fait croire que ça l'est !
    Alors l'histoire c'est que je voulais être sûre de moi avant de me lancer, mais au final j'ai pris la décision sur un coup de tête (ce qu'il ne faut surtout pas faire..) et c'est ce qui fait que j'ai regretté tout de suite après. En fait j'étais en colère et triste suite à une rupture, et je me suis tournée vers un ami (dont je savais qu'il voulait depuis un moment). C'était pour moi une manière de reprendre le contrôle sur ce qui m'arrivait, sauf que ça a presque eu l'effet inverse.
    L'acte en lui même : des débuts difficiles. Ça ne voulait pas rentrer !!! En grande partie à cause du stress, j'étais beaucoup trop tendue, par peur de mal faire et parce ce que je voyais ça comme une erreur. C'était douloureux au début et pénible par la suite. J'attendais seulement que ça se termine. Lui de son côté, il a pris son pied et m'a confié vouloir recommencer quand je voudrais.
    Il m'a fallut près d'un an avant de recommencer avec un autre mec (avec qui j'étais en couple cette fois-ci). Là encore c'était difficile, ça ne voulait toujours pas rentrer !!
    J'ai réessayer depuis, et à chaque fois c'est la même chose ! Et un peu comme Wissale dans la video, je ne prend pas de plaisir, je n'arrive pas à me lâcher et profiter du moment, c'est juste comme un mauvais moment et j'attend en me disant "Quand est-ce qu'il va finir". Pourtant ça n'est pas un manque de désir, au contraire j'en ai réellement envie et mon désir augmente de plus en plus pendant les préliminaires. Mais une fois qu'on est en plein dedans, bah voilà..

    Je vous tiendrais au courant si ça change de mon côté ;)
     
    Mlle C., Caliance et Yokuri ont BigUpé ce message.
  12. Métempsycose

    Métempsycose
    Expand Collapse
    (Presque) spécialiste ès tatouages fleuris

    Ai-je seulement dit le contraire ? :)
     
Chargement...