Génération Mad n°9 - Es-tu déjà tombée amoureuse d'une fille ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 9 novembre 2015.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Gunnm

    Gunnm
    Expand Collapse

    Je sais pas trop comment tourner ma remarque pour pas faire de généralités, j'espère vraiment ne blesser personne, si c'est le cas dites-le moi, j'essaierai de reformuler mes propos maladroits :fleur:

    Je pense que si on posait la question à un groupe de mecs hétéros, il y aurait eu beaucoup moins de réponses "non mais c'est pas exclu dans le futur". Des discussions que j'ai eu autour de moi j'ai l'impression que les filles ont plus facilement tendance remettre en question leur hétérosexualité/hétéro-romantisme et à se dire "pour le moment je suis hétéro mais si ça se trouve je suis bi, j'ai juste pas rencontré de fille qui m'a mis des papillons dans le ventre".
    C'est surement très schématique et simpliste ce que je dis, mais j'ai l'impression qu'on sent vraiment l'influence de la société (et du con citoyen moyen) qui accepte encore moins facilement les hommes homos que les femmes.

    Sinon pour ma part, je rejoins Florence dans la vidéo et @Dreamcatcher, sur un point de vue romantique pourquoi pas mais en pratique j'aime trop la bite :ninja:
     
    Awdrey, Lyne Callys, Nerprun et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. Whiskie

    Whiskie
    Expand Collapse
    They forgot what they lost, but they know it was good

    Je suis tout à fait d'accord avec @Gunnm , et je dirais même plus, avec le partiarcat et la fétichisation des lesbiennes (il n'y a qu'à voir le porn), les relations entre filles (sexuelles et/ou romantiques (surtout sexuelles)) sont limite "un truc à vivre au moins une fois dans sa vie" pour être considérée comme "libérée". Par contre, faut pas tomber dans l'homosexualité totale non plus, lafâme libérée aime la bite avant tout quand même, faut pas déconner :coiffe: (:mur::mur::mur:)
    Ça ne m'empêche pas d'être d'accord avec les Madz de la vidéo qui disent qu'on ne peut pas savoir ce que l'avenir nous réserve et qu'il ne faut pas être fermée au fait qu'une relation différente de celles qu'on a l'habitude d'avoir puisse un jour avoir lieu :happy:.

    Pour ma part, je n'ai jamais été amoureuse d'une fille. Mais il y a des périodes où je ne pense qu'aux filles et que je sens une sorte de lassitude par rapport aux mecs, et que je me dis que si je commençais à sortir avec des filles, il y aurait moyen que je n'ai plus jamais envie d'aller voir chez les garçons. Et d'autres périodes où je me sens à l'inverse plus attirée par les garçons.
    J'ai l'impression que dans la société hétérocentrée dans laquelle on vit, j'ai besoin de "cultiver", "développer", voire "découvrir" mes sentiments et désirs envers les filles (et j'imagine que c'est pour ça que pas mal de personnes s'avouent à elles-mêmes leur non-hétérosexualité au bout de longtemps), parce que leur potentielle existence n'a jamais été abordée dans mon enfance; or c'est une période où on se construit sur le plan affectif, sexuel, romantique, etc. Je n'ai pas le réflexe de me dire "tiens, est-ce qu'il pourrait y avoir un "plus si affinités" avec cette personne?" comme je l'ai envers les hommes (et ce, de façon quasi-systématique). Mais maintenant que j'essaye de me poser cette question plus souvent par rapport à des filles pour mieux comprendre qui je suis, je me rends compte que mon attirance pour les femmes est plus présente que ce que je pensais.
    Et comme une Madz l'a dit dans la vidéo, j'ai moi aussi plus peur des râteaux de filles, ce qui vient je pense de la compétition et de la jalousie qui est encouragée entre les femmes (encore une fois, merci la société patriarcale).
    Et j'ai moins d'inconvénient à m'imaginer en couple avec une fille qu'avec un mec :hesite: Je pense que pour l'instant, c'est parce que j'ai seulement été avec des garçons.
    Si ça arrive un jour, je me rendrai peut-être compte comme ça a été le cas avec les mecs, que la relation "sérieuse" me bouffe plus qu'autre chose :hesite: Ou pas :hesite:
    L'avenir nous le dira :dunno:... peut-être :cretin:

    Et sinon, il y a des filles (pas cis) qui ont une bite ;)
     
    Peace&Love&It;3, Muwglyk, babooz92i et 18 autres ont BigUpé ce message.
  4. Gunnm

    Gunnm
    Expand Collapse

    En effet, ma remarque était très cis-centrée, désolée :erf:
    Du coup tout est possible tout est réalisable c'est le jeu de la vie. Pardon, je sors :ninja:
     
    lisaloulette et Whiskie ont BigUpé.
  5. Catatonic Sex Toy

    Catatonic Sex Toy
    Expand Collapse
    Lunaire

    VOILA !!! :worthy:
    Le sujet de cette vidéo me dérange depuis ce matin et je n'arrivais pas à vraiment mettre des mots dessus, mais c'est tout à fait ça !
     
    lisaloulette, Acathe, marion-perso et 14 autres ont BigUpé ce message.
  6. Tératogène

    Tératogène
    Expand Collapse
    Nobody likes me, maybe if I cry

    Je suis d'accord avec ce que tu dis.
    La preuve en est que, parfois, alors que je sais très bien que je suis lesbienne et que ce n'est plus un souci pour moi, j'en viens à me demander si ce que j'ai vécu était réel.
    Ça peut sembler étrange dit comme ça, mais j'ai encore des mini prises de conscience, un peu comme pour me rappeler amicalement de temps en temps que "Téra, tu sais que t'es lesbienne, hein ? Tu sais que c'est pas le cas le plus courant, et que ce sera jamais complètement normal aux yeux de tout le monde ?" et ce ne devrait pas être le cas. Je me bats contre ça au quotidien, pas seulement pour moi mais pour tout le monde. Et pourtant j'ai parfois presque besoin de me le rappeler, de le cultiver, comme tu le dis.

    Non pas que j'oublie cette attirance que j'ai (c'est compliqué de se le sortir de la tête en même temps :cretin: ). Mais que j'ai tellement intronisé l'hétérocentrisme commun que je dois passer par cette fraction de seconde d'hésitation pour répondre à la question "es-tu déjà tombée amoureuse d'une fille ?"
    OUI. Oh, sacrément que oui. Mais peut-être que je finirai avec un garçon ? Oh et puis ce collègue là, tu le trouves pas mignon ? Alors que ça ne me fait pas du tout envie à l'heure actuelle. Pas. Du. Tout. Je suis un peu dans la même position que la Madz qui parlait de relation "mentale" : je peux m'entendre platoniquement et éprouver de l'affection pour un garçon, mais toute manifestation physique - y compris l'embrasser - est totalement exclu pour moi. Oui, j'enfonce une porte ouverte, d'accord.

    Mais voilà, à cause de l'hétérocentrisme qui semble si naturel et bombardé à tout bout de champ, j'en viens à me poser des questions qui n'ont pas lieu d'être. J'ai fait un chemin énorme pour arriver à mes propres conclusions, un travail solide, que je dois pourtant "cultiver" parce qu'on aimerait bien que j'en doute. Que je crois que j'ai vécu la fameuse expérience de la nana qui se cherche mais qu'au final ça ne pouvait pas compter.
    Je déteste ça.

    (et je suis grave sortie du sujet :halp: )(et je sais même pas si c'est clair, c'est confus même pour moi :ninja:)

    Bon et pour en revenir à la vidéo, j'ai été un peu déçue :erf: Je comprends que ce soit le jeu des statistiques et que les témoignages soient majoritairement hétéro-ish, mais j'aurais bien aimé avoir au moins un "oui" franc avec une discussion derrière et pas seulement des "non mais peut-être dans le futur, on sait jamais" :shifty:
     
    #6 Tératogène, 9 novembre 2015
    Dernière édition: 9 novembre 2015
    Serpillère, Muwglyk, Maia Chawwah et 18 autres ont BigUpé ce message.
  7. Whiskie

    Whiskie
    Expand Collapse
    They forgot what they lost, but they know it was good

    @Tératogène c'est fou quand même :erf:

    Et j'ai oublié de l'écrire, mais pareil j'aurais préféré qu'une Madz parle de son attirance pour les filles de façon "tranchée", parce que c'est vrai que là le titre fait un peu "Est-ce qu'il t'es arrivé cette chose trop bizarre et edgy qu'est le phénomène de tomber amoureuse d'une fille?" :neutral:
     
    Serpillère, Muwglyk, lisaloulette et 18 autres ont BigUpé ce message.
  8. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    .

    Peut être ai je mal compris la question ou les réponses, mais je trouve que les réponses sont vachement axées attirance physique et sexuelle. Enfin je m'explique, à la question "es tu déjà tombée amoureuse d'une fille", la plupart ont répondu "j'ai ou trouver X filles belles/ être attirée par etc.." Et du coup ça me parait un peu étrange comme réponse, car ça m'arrive d'être attirée par un garçon (je suis hétéro) et d'avoir envie de faire toutes les galipettes jusqu'au bout de la nuit, sans parler d'amour. Je ne dis pas que le physique ne joue pas dans le sentiment amoureux, mais du coup je crois que mon point de vue se rapproche de la dernière Madz de la vidéo qui parle de personne, plutôt que de filles/garçon.
     
    #8 Coffeencig, 9 novembre 2015
    Dernière édition: 9 novembre 2015
    Lyne Callys, Nerprun et Mlle C. ont BigUpé ce message.
  9. Lowell

    Lowell
    Expand Collapse
    Spread your little wings and fly away

    Pour moi aussi au moins un "oui" franc d'une Mad m'a manqué. Et du coup je trouve que c'est pas très représentatif =/ ce qui est dommage parce que c'est un peu le but de cette série de vidéos non ? (et ça me chagrine d'autant plus que j'aime beaucoup ce projet :puppyeyes:)
    Et puis au final elles disent toutes un petit peu la même chose... Certes c'est un beau message d'ouverture d'esprit (et de coeur) et de tolérance par la même occasion, mais pour le coup je trouve qu'il manque des témoignages, que la vidéo ne va pas assez loin.
     
    Serpillère, Maia Chawwah, SpaceDandy et 8 autres ont BigUpé ce message.
  10. raellesan

    raellesan
    Expand Collapse

    Je me trompe peut être et dans ce cas là je m'excuse d'avance mais j'ai l'impression qu'avec le concept même d'hétéro centré conduit a vous marginaliser. Au final c'est juste un article qui parle de fille qui ont déja été amoureuse d'autres filles alors c'est vrai qu'ils ont posés la questions à des hétéros mais si Madmoizelle avait demandé à des personne qui ne sont pas hétéro ( j'avoue que j'ai peur de recevoir une levée de bouclier selon le terme que j'utilise parce que j'ai l'impression qu'il faut faire très attention à ses mots et que j'ai pas envie qu'on me prête de mauvaises intentions.) la réponse aurait été évidente. Puis il faut des articles pour tous le monde en ce moment j'ai l'impression que dès qu'un article est sur un sujet toute une partie du lectorat se sent floués pourtant c'est bien que ça parle un peu de tout non ? En fait ma question c'est pourquoi est ce que ça dérange que ça soit des hétéros qui parlent de leur attirance pour une fille ? Pourquoi certaines d'entre vous ressentent ça comme si on niait leur existence ? Je sais pas si c'est clair mais j'espère que ça l'est a peu près
     
    babooz92i, Assault, Nerprun et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. Lenehän

    Lenehän
    Expand Collapse
    Quand je ferme les yeux, des floraisons phosphorescentes apparaissent et se fanent et renaissent comme des feux d'artifice charnus.

    Je plussoie @Rose.Hybride. Madmoizelle, je trouve que cette fois, votre formulation n'est pas très inclusive et assez maladroite :fleur:
    Elle part du postulat que les filles (même si dans la vidéo, c'est le cas, d'où j'imagine la question) sont forcément hétérosexuelles, et que l'attirance / l'amour pour une fille seraient une sorte de déviance aventureuse. Honnêtement, j'ai l'impression de lire un article de Elle ou Grazia où on présente une liaison avec une fille comme un truc à essayer parmi des positions nouvelles pour pimenter sa vie sexuelle. Je ne sais pas si vous auriez formulé la question de la même manière si vous vous étiez trouvé en face d'une fille se définissant comme lesbienne (d'ailleurs il me semble qu'une des interrogée est bi ?) mais ça vaut le coup d'y réfléchir. :fleur: Réfléchissez peut-être à la façon dont vos lectrices lesbiennes/bi/ pan reçoivent cette vidéo, sachant que ces vidéos s'intitulent "génération Madz" et que toutes vos lectrices sont sensé s'y reconnaître (en tout cas, réfléchir aux questions comme si on leur posait à elles). Une question sur la façon dont elle se définissent par rapport à leur orientation sexuelle aurait peut-être été plus appropriée.
    Je sais bien que l'intention n'était pas celle-là, mais bon voilà, je tenais à exprimer mon ressenti.
     
    Serpillère, Muwglyk, Maia Chawwah et 23 autres ont BigUpé ce message.
  12. Croquemitaine

    Croquemitaine
    Expand Collapse
    "Bagfuls and bucketfuls of stars; I could open my mouth to the night and drink them."

    (comment rameuter tou.te.s les non-hétéro du forum grâce à une seule vidéo. :lunette:)

    Bon, comme ça a déjà été mentionné au-dessus, j'ai été super gênée d'un côté par le postulat de base (à savoir, l'attirance amoureuse qu'on peut éprouver pour une fille est une exception, quelque chose de ponctuel, ou alors une vague possibilité lointaine), et aussi par le manque de diversité dans les profils sélectionnés. Quand j'ai compris que la majorité des personnes interrogées allaient répondre "non" à la question (enfin, "non, mais..." ce qui renforce complètement l'idée d'une exception), je me suis demandée quel message on cherchait à nous transmettre... On pourra me rétorquer que ce sont des témoignages, que les propos tenus ne sont valables que pour les individus à qui on a donné la parole, mais cette vidéo s'inscrit dans un projet qui s'intitule "Génération Mad" donc ça sous-entend une certaine valeur représentative. A savoir, donc, que la génération mad est hétéro avant tout, au mieux un rien bi-curieuse...? Au point qu'on interroge zéro lesbienne pour une question qui les concerne quand même directement (j'ai cru comprendre qu'au moins deux des participant.e.s étaient plutôt bi/pan, mais rien n'a été affirmé dans la vidéo) ? Pourtant moi j'en croise beaucoup sur le forum, et j'en connais beaucoup qui lisent vos articles... :shifty:

    C'est délicat de critiquer le contenu parce que je ne veux surtout pas dénigrer le vécu des personnes qui ont témoigné, vraiment :fleur: Loin de moi l'idée d'affirmer que leur façon de vivre leur attirance (ou absence d'attirance) pour les femmes n'est pas valide, je n'ai pas cette arrogance. D'ailleurs je suis plutôt d'accord avec l'idée globale qui ressort sur la fluidité de l'orientation sexuelle, tout ça, c'est toujours bien de dire que ce n'est pas un monolithe. Par contre, de là à affirmer que "tout le monde est un peu bi"... non. Moi je suis pas bi, même un peu, donc déjà je détruis cette théorie par ma simple existence, paf :lunette: Plus sérieusement, je préfère ne pas m'attarder sur la question parce que je ne suis pas concernée, mais de même que pour la phrase façon "j'aime la bite ergo je suis hétéro", j'ai cru comprendre que les personnes qui ont dit ça étaient hétérocis, et si c'est le cas (et même dans le cas contraire, en fait), c'est toujours bien d'éviter des raccourcis pareils... :erf: Ou en tout cas, que la rédac' se charge de nuancer un peu avec un encart sous la vidéo, je ne sais pas. Même si c'est un témoignage, je pense que c'est toujours mieux de le rappeler : les parties génitales de vos partenaires n'ont rien à voir avec votre orientation sexuelle.

    En tant que fille qui aime les filles, j'ai eu une impression très bizarre en écoutant ce qui se disait. Comme si ça avait un côté un peu transgressif d'être attirée par une fille, voire que c'est l'idée même de transgression qui pouvait rendre ça attrayant, par moments. C'était intéressant que certaines personnes admettent qu'elles n'avaient jamais concrétisé leurs attirances pour des filles, qu'elles expliquent un peu ce qui les freinaient. Je pense notamment au flou autour des sentiments que certain.e.s ont pu avoir étant enfant ou ado, parce que oui, c'est quelque chose qu'on vit, c'est quelque chose de courant de se voir encouragée à avoir des amitiés très fortes avec d'autres filles tant que ça reste de l'amitié, et je pense que ça brouille beaucoup les ondes quand on cherche à définir son orientation. Donc je ne veux pas avoir l'air de pas encourager ce genre de questionnements, y compris chez des personnes hétéro, bien au contraire.

    Mais pour être un peu plus dure sur l'effet global de la vidéo, à la fin je me suis dit "Ah ouais, donc en gros c'est cool et ouvert d'esprit d'être attirée par des meufs, mais quand même pas au point de sortir ou de coucher avec :stare:" Parce que même en disant que, oui, par le passé, enfin peut-être, ou alors dans le futur, enfin peut-être (même si, bon, mon copain, la bite, n'oublions quand même pas :cyclope:)... En multipliant les conditionnels, ça donne quand même l'impression d'une distanciation soigneuse vis-à-vis du sujet. C'est comme le dernier article sur le même thème, qui disait tout à la fois "j'assume d'être tombée amoureuse d'une fille" et "mais en fait j'étais peut-être même pas amoureuse, et puis je tiens à préciser que je ne suis sortie qu'avec des hommes depuis et que ça me va très bien et que ça ne me rend pas bi/pan/lesbienne pour autant", c'est super ambivalent comme position. Je dis pas que c'est pas un vécu réel, je dis qu'on choisit ce qu'on publie et à qui on s'adresse. Moi je trouve que dans ce genre d'articles et de vidéos, on passe plus de temps à rassurer les nanas hétéro en leur disant, mais oui, vous pouvez être attirées par des filles, c'est super cool ! Pas de panique, ça ne vous rend pas forcément moins hétéro !" qu'à aider des personnes qui s'interrogent à explorer d'autres possibilités. :dunno:

    Tant mieux si des gens se retrouvent là-dedans, après tout. Mais peut-être qu'à l'avenir vous pourriez envisager, comme ça a été suggéré par @Rose.Hybride (je crois ?), une vidéo pour demander à des madz si elles sont déjà tombées amoureuses d'un garçon, pour contrebalancer ? :cretin:
     
    #12 Croquemitaine, 9 novembre 2015
    Dernière édition: 16 février 2016
    Mlle C., Serpillère, Muwglyk et 35 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...