« Product™ » dévoile la face cachée de la mondialisation, en suivant les processus de fabrication de 10 produits de consommation

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 23 décembre 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Alassae

    Alassae
    Expand Collapse
    Détendue

    Ils sont superbes ces documentaires !! Loin de la provoc' des capital et zone interdite...
    Pas besoin de voix off, c'est reposant, et le message est tout autant percutant !

    J'ai été tellement choquée par la fin de la crevette ! Ce petit geste si anodin, mais qui réduit tant d'efforts à néant !
     
  3. Mewen

    Mewen
    Expand Collapse
    Shpadoinkle

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec cette partie : "Je ne vais pas arrêter de lire, d’avoir un smartphone et de prendre l’avion."
    Enfin, c'est plutôt que je la trouve pas assez nuancée. Arrêter de prendre l'avion, je ne sais pas, mais il y a une différence entre prendre l'avion occasionnellement pour une raison bien précise et prendre l'avion parce que "tiens, il y a une super promo si on allait passer le week-end dans un autre pays".
    Pareil pour les smartphones (bon déjà à la base je ne crois pas qu'il soit obligatoire d'en avoir un, mais c'est une autre histoire), rien n'oblige à en changer à tout bout de champ et il y a moyen d'en acheter des reconditionnés ou des qui sont fabriqués plus proprement.
    Quant aux livres, ça ne coûte rien de regarder où ils ont été imprimés et si le papier est recyclé ou provient de sources plus "respectueuses" (pour ce que ça vaut). Mais surtout, il y a une différence je trouve entre acheter un livre de temps en temps et acheter des bouquins à tour de bras, parce que par exemple il est sorti une édition que je n'avais pas de ce livre que j'aime tant. Il y a d'autres moyens d'avoir des livres, la bibliothèque, les livres d'occasion, le prêt entre connaissances etc.
     
    Cilece et Gabelote ont BigUpé.
  4. Gabelote

    Gabelote
    Expand Collapse
    Ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 18h :buzy:

    Tout comme @Mewen la conclusion de l'article me gêne.


    Je pense que l'intention globale est bonne, mais la formulation est maladroite. Parce qu'en soi, on peut arrêter d'acheter des livres (bibliothèques, achat d'occasion, prêts informels), on peut limiter son utilisation du smartphone (le coût écologique des données est également faramineux, alors qui a vraiment besoin d'une bibliothèque film et musique d'1 tera ? ), on peut choisir de moins prendre l'avion (en renonçant à des destinations touristiques lointaines).
    Ce qui serait pas mal ce serait de montrer les choix positifs qui peuvent être faits :
    - consommer local en majorité (avec un exemple de l'extrême en la personne de Benjamin Carle)
    - consommer des biens de seconde main (vide-grenier, le bon coin, friperies sont vos amis)
    - prêter, louer, emprunter, faire vivre les systèmes alternatifs, comme les SEL
    - identifier et limiter les tentations de consommation (je n'aurais qu'un mot : les soldes, c'est le mal).
     
    Cilece et Mewen ont BigUpé.
Chargement...