The Shaggs, rock stars malgré elles — Les Culottées, par Pénélope Bagieu

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 20 juin 2016.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

  2. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    Je sais pas trop comment on est censé réagir :cretin: Elles ont éventuellement eu du succès avec un truc qu'elles détestaient toutes et auquel elles ont été forcées par leur propre père, et en gros c'est des hommes qui leur ont donné une "légitimité" si on veut ("si Cobain et Zappa aiment ca doit être du génie!")... Je suis contente de les connaître via Les Culottées du coup mais je sais pas si on est censé célébrer leur renommée si tout a été fait contre leur gré du début à la fin :shifty:
    (Leur musique est horrible à mon goût en toute honnêteté :yawn:)
     
    Dalhousie, HarryJoe, Eiden et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Andorinita

    Andorinita
    Expand Collapse
    Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi donc faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?

    Oulà oui, c'est une expérience musicale cet album :yawn: :yawn: j'ai supporté 10 secondes environ !
     
    Bibidi Bobidi Bou a BigUpé ce message
  4. Tankli

    Tankli
    Expand Collapse
    Punk bunny

    Est-ce qu'on connait une date de sortie du livre des Culottées (je me retiens de les lire depuis le début pour avoir la surprise quand la BD sortira en version papier) ?
     
    Lenehän a BigUpé ce message
  5. Cottonmouth

    Cottonmouth
    Expand Collapse
    I WAS NOT EXPECTING THIS! -The doctor

    Ca me rends triste cette histoire. Des gamines sous le joug de leurs père qui perdent un temps fou à s'en défaire et à vivre leurs vies. :erf:
     
    HarryJoe, Théodolius, Boogie et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Sombre.

    Sombre.
    Expand Collapse
    Ael/il et accord au masculin

    Pour celleux qui veulent, il y a un topic >ici< pour papoter "culottées" et autres oublié.es de l'histoire :rockon:
     
  7. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    J'ai essayé aussi. Je trouve ça très laid mais de temps en temps, quand j'arrive à mettre mon cerveau "dans le flou", ça devient très beau. Et puis, ça redevient laid. C'est comme la robe: je la vois blanche et or mais si je me concentre, j'arrive parfois à la voir bleue et noire. Et puis elle redevient blanche et or. C'est vraiment étrange. :eh:
     
    Dalhousie, HarryJoe, SinShara et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Sadala

    Sadala
    Expand Collapse

    Ah pour le coup je ne sais pas ce que je dois en penser ça me laisse une impression étrange...On est loin de "une femme qui ne fait que ce qu'elle veut" bien au contraire. On ne sait rien de ces quatre femmes à part ce que leur père a voulu faire d'elles...
    Même la "chute" n'en est pas une. Elles sont aussi passives dans leur succès tardif (et pour cause, on comprend qu'elles aient abandonnées la musique ) qu'elle ne l'ont été face à leur père.
    Et sinon à ces quatre sœurs c'était quoi leurs passions, leurs talents, leurs projets ? On ne le sait pas.
    Je suis fan de ce blog, d'habitude ces portraits me laissent un sentiment d'admiration, je les trouvent inspirants mais là c'est juste triste...Triste la folie de ce père qui a imposé ses névroses à ses enfants. Triste la passivité de ces filles qui ont dû attendre la mort de ce père pour prendre leur liberté ( l'aîné avait tout de même 26 ans !)

    Bref je trouve que ça contraste pas mal avec le projet du blog...
     
    Cottonmouth a BigUpé ce message
  9. Dalhousie

    Dalhousie
    Expand Collapse
    You may say I'm a dreamer... But I'm not the only one

    C'est vrai que cette histoire n'est pas très inspirante niveau empowerment. Le père et les 4 filles ça m'a fait penser à "Virgin Suicide" (d'ailleurs j'ai eu un peu peur en voyant les dates de la bio que les soeurs soient toutes décédées en 2006). Mais ptet que le message positif de tout ça c'est que toute situation désespérée a son issue positive et qu'il ne faut pas perdre espoir?
    (après tout, leur père aurait pu vivre centenaire et elles auraient continué à se produire sur scène jusqu'à la maison de retraite)
     
    Boogie a BigUpé ce message
  10. lafeemandarine

    lafeemandarine
    Expand Collapse
    Y'en a pour trois pages...

    En même temps, quand on est sous l'emprise d'une personne maltraitante, il est très difficile de se libérer. On voit souvent ça dans les cas de violence conjugale: les relations toxiques vous affaiblissent émotionnellement. Et puis, si j'ai bien suivi, aucune n'avait de diplôme ou d'amis, une seule avait un petit copain, elles n'avaient jamais quitté leur ville natale sans papa-maman... Dans ces conditions, c'est difficile de claquer la porte. :dunno:

    Je viens de lire les paroles d'une de leurs chansons, "who are parents". En gros, ça dit: "les parents sont toujours là pour vous, ils vous comprennent et même s'ils ont l'air cruel, ils font ça pour votre bien". On a l'impression que ce que l'auteure pense, c'est "j'écris ce que mon père a envie d'entendre et j'essaie de me rassurer en me mentant très fort à moi-même". Brr, cette chanson fait froid dans le dos... :oo:

    Une autre chanson parle de "mon compagnon", qui est toujours là quand la chanteuse a besoin de lui et qu'elle adore. A la fin de la chanson, on apprend que le compagnon,
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #10 lafeemandarine, 22 juin 2016
    Dernière édition: 22 juin 2016
    Boogie a BigUpé ce message
Chargement...