Un master d’études en masculinités ouvre dans une université américaine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 11 août 2015.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    C'est très bien en théorie mais j'avoue que je demande à voir.
     
    Allitché et Targo ont BigUpé.
  3. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    C'est juste que c'est pas juste quoi.

    C'est bien que ça se lance. Après effectivement, ça reste à voir...
     
  4. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Perso j'ai du mal à comprendre le côté novateur et l'intérêt de ce Master. Les Master qui étudient la masculinité ça s'appelle... les "Gender Studies", les études sur le genre! Parce que ces travaux-là ça ne concerne pas que l'étude du genre féminin mais de tous les genres, y compris le genre masculin, la virilité et la masculinité. Il y a déjà plein d'ouvrages qui ont été écrits sur le sujet.

    Les "Women's Studies" ont été créées à une époque où les études de genre devaient encore gagner en reconnaissance dans le monde scientifique. En attendant, on étudiait le monde des hommes à commencer par l'Histoire des hommes (l'histoire des femmes étant une "rubrique" et non intégrée à la matière histoire) en croyant qu'on étudiait quelque chose de général et de neutre. Les Etudes du féminin permettaient de redonner leur place aux femmes dans les sciences humaines et sociales.
    Après, c'est vrai que cette conviction que le masculin était neutre a longtemps empêché d'étudier les biais sociaux liés au masculin. C'est-à-dire qu'on percevait tout du point de vue masculin mais on ne se demandait pas trop ce qu'était le masculin. Par contre, rassurez-vous, depuis un moment les chercheurs écrivent sur le masculin, ce Master n'ouvrira pas du tout la discussion sur la représentation de l'homme puisque ça fait au moins vingt ans que ça préoccupe le monde académique. Je suis donc sûre qu'en Master Etudes des Genres, on peut choisir presque uniquement des options et des thèmes de TD qui se concentrent sur l'étude du masculin si on s'intéresse au masculin en particulier donc je ne comprends pas bien l'intérêt d'une Master sur les Masculinités. Je ne dis pas que c'est mauvais, je ne comprends juste pas pourquoi le sortir des études de genre alors qu'il n'y a plus vraiment de justification historique à cette distinction.

    Et il faut aussi réaliser que ce genre de Master n'attirera peut-être pas des hommes peu intéressés par le féminisme contrairement à ce que semble espérer le responsable, à moins qu'ils se plantent en croyant rejoindre un truc de masculinistes. Les Masters américains coûtent super cher, pourquoi quelqu'un s'inscrirait dans un tel Master spécialisé s'il n'est déjà pas intéressé par la question du genre? Or dans les cours sur les études de genre aujourd'hui, on retrouve très peu d'hommes hétéro et cis malheureusement. S'ils étudient la masculinité, ils l'étudient généralement sous la bannière d'une autre matière et non dans le cadre d'un diplôme entièrement dévolu au genre.

    Enfin je précise que je ne vois pas de raison de "s'opposer" à ce Master mais je trouve l'effet d'annonce un peu bizarre, comme si tout le monde avait ignoré le masculin jusqu'en 2015... Quand je vois l'intro de Slate : "À partir de 2017, il sera possible de se pencher à l'université sur les représentations de la masculinité et leur impact sur la psyché.", je me dis que ça pose quand même problème qu'on croit qu'en attendant 2017, il n'y a rien à notre disposition pour étudier la représentation de la masculinité...
     
    #4 MorganeGirly, 12 août 2015
    Dernière édition: 12 août 2015
    Alania Malfoy, Sol Invictus, Lady Stardust et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Black Phillip

    Black Phillip
    Expand Collapse

    Je plussoie ce que dit @MorganeGirly, ça fait longtemps que les masculinités sont un champ des études de genre, il y a déjà une littérature importante là dessus, par exemple si ça intéresse des personnes d'y jeter un œil il y a le livre de Raewyn Connel : "Masculinities", qui théorise la notion de masculinité hégémonique qui est super intéressante je trouve.

    Il s'agit juste d'un master en études de genre mais spécialisé dans ce champ là. Il y a déjà plein de sujets d'études et de champs différents au sein de cette discipline, c'est comme si on faisait un master de théories queer par exemple, ou un master en études sur la sexualité etc. Ben là c'est juste un master en genre spécialisé en étude des masculinités, en réalité ça n'a vraiment rien de nouveau.
     
    #5 Black Phillip, 12 août 2015
    Dernière édition: 17 août 2015
    Sol Invictus, Lady Stardust, MorganeGirly et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. LostButterfly

    LostButterfly
    Expand Collapse
    I love Food

    Merci @MorganeGirly et @Sharon Stone pour leur intervention ! J'étais hyper sceptique en lisant l'article pour les raisons que vous avez évoquées. Je trouve ça dommage que dès qu'il s'agit de féminisme ou de genre on se réjouisse trop vite sans mettre le sujet en perspective. Ici, féliciter ce nouveau master, pour moi c'est comme si on se mettait d'un coup à nier tout ce qui a été mené par les études de genre depuis des décennies, et je trouve que du coup ça les discrédite un peu... Et les gender studies n'ont pas besoin de ça en ce moment !
     
    MorganeGirly a BigUpé ce message
  7. Adelepe

    Adelepe
    Expand Collapse

    Moi je trouve ça inquiétant. Ce type de master devrait être interdit par la loi et plus généralement le masculinisme devrait être interdit. Car derrière le masculin et la virilité se cache en embuscade l'oppression patriarcale dont noues ne sortirons que lorsque aura été éradiqué le concept de virilité ou de masculinité. C'est extrêmement dangereux que la pseudo-masculinité soit théorisée plutôt que détruite ou dissoute dans des valeurs féministes. Pour moi les hommes ne sont que des femmes dégénérées en raison de la mutation du gène X en Y et c'est scientifique. Il n'existe donc pas de masculinité mais seulement une dégénérescence qui fait que les hommes ne sont que des femmes qui n'ont pas la faculté d'accoucher et donc il ne peut exister de masculinité d'un point de vue ontologique en dehors de la féminité.
     
  8. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    :troll:
     
    Black Phillip, Lady Stardust et Patriarcaca ont BigUpé ce message.
  9. Adelepe

    Adelepe
    Expand Collapse

Chargement...