Vos conseils pour avoir confiance en vous — Appel à témoins

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 23 mai 2016.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. 0h-dear

    0h-dear
    Expand Collapse
    Entourée de personnes merveilleuses ! :rainbow:

    Je ne suis pas experte mais j'aime beaucoup les livres de psychologie dessus ! ^^ il y a beaucoup de conseils qui reviennent souvent.
    Par exemple, penser sincèrement la phrase "je suis un cadeau".

    C'est tout bête, mais si on présente son gratin de chou fleur en disant:
    "bon, j'ai essayé la recette de machin, te force pas si t'aimes pas"
    On n'aura pas envie de le manger de la même manière que si on nous dit:
    "Attention, c'est une tuerie, tu prends une part tu deviens accroc ! "

    Et ce, peu importe le goût du dit gratin de chou fleur.

    Si jamais truc nous dit:" il est pas bon ton gratin"
    Il faut lui dire:"on dit je n'aime pas". Et on le mange avec appétit, et on dit "hummm" ou "miam !" à chaque bouchée, pour montrer que c'est juste truc qui a pas de goût.
    JE SUIS UN CADEAU.

    Surtout, ne pas laisser le jugement des autres avoir un impact négatif sur soi, connaître sa valeur en dépit de tous les échecs qu'on peut essuyer, on ne se définit pas par eux.
    On définit sa valeur en fonction de la vitesse à laquelle on se remet d'un échec.

    Si on se fait larguer, on se définit en fonction de comment on ne se laisse pas abattre.
    Si on réussit à ne pas prendre 20 kilos, qu'on continue à se faire belle pour nous et pas pour l'autre, on a assez d'estime de soi pour vivre heureux, et c'est le principal.

    Ensuite, quelque chose dont j'ai souffert longtemps, même si j'arrive à le vivre bien aujourd'hui, c'est le fait de rester seul. Personne n'aime déjeuner seul ou rentrer seul chez lui si on sait que machin peut venir avec nous, mais pas tout de suite.
    De cette manière, on perd la moitié de sa pause déjeuner, on rentre chez soi une heure plus tard alors que les parents s'inquiètent, et au final on perd énormément de temps pour quelque chose qu'on aurait pu faire seul. Pour développer cette confiance en moi, je cours, je fais du running un maximum. On est seul mais on est putain de bien, j'adore ça !

    En deuxième chose, si on fait fi du jugement des autres, on ne juge pas non plus, c'est une source de tristesse très puissante de se comparer à cette fille qui a un ventre tout plat alors qu'on a des poignées d'amour même quand on porte une culotte. On sera jamais comme elle, et si ça se trouve, elle, elle trouve qu'on a un nez super beau.
    Se sentir bien, accepter son corps, emmerder les jugements, c'est déjà super cool ! :)

    Amour à tout le monde sur le forum !
     
    SumyIII, Chib's, sweetonic et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Ivana Jones

    Ivana Jones
    Expand Collapse
    Barrez-vous, cons de mimes !!!

    Sympa ce sujet !
    Pour moi la confiance en soi c'est aléatoire. Y'a des jours avec, y'a des jours sans.
    Ça peut être un simple compliment dans une journée banale qui va me donner confiance en moi. Tout comme, une critique blessante qui va me retirer mon p'tit brin de confiance. :crying:

    Finalement, pour m'aider à me sentir en confiance, je pense à moi. Je pense aux autres. (en relisant, ça fait très article de chez Top santé, mais pourtant c'est vrai je vous jure ! )

    Je fais tout pour me sentir bien avec moi : j'essaie de faire un peu de sport tous les matins avec des musiques qui font bouger ton boule et qui donne la patate ! :danse: ( je ne fais pas de régime ou autre, juste que je ne sais pas comment, mais ça me donne la pêche) c'est des petits exercices tout cons, mais ça fait du bien. C'est pas maigrir ou autre l'objectif, c'est de se donner la forme.
    Je me bichonne, dès que je peux j'achète des produits sains aussi quand je peux (on foire notre santé pour plein de choses, mais prendre soin de son corps et sa santé c'est bon pour le moral et la confiance en soi)..
    Jouer à des jeux cools, voir des potes, sortir, coocooner, bref.
    En fait, l'important c'est qu'une fois de temps en temps, on se fait plaisir :)

    Je fais tout pour sentir bien aux autres:
    C'est bizarre pour certains, mais ça joue sur ma confiance en moi d'aider les autres. Sans être la personne la plus généreuse et altruiste de la planète, je m'aime plus quand je fais rire les gens, que je leur donne le sourire, quand je les bouge. Et ouais, il suffit de petits gestes tout con, mais on peut refiler sa pêche aux autres, et ça fait du bien à notre moral aussi.

    Je sais que c'est pas forcément des conseils du type, "lisez le dernier bouquin psycho tendance". C'est pas le fait de faire un bowling avec Jean-Pierre qui va changer ta vie et qui va t'enlever tout complexe, hein !
    Mais c'est en prenant du temps pour moi, en m'accordant des plaisir que MOI j'ai envie de combler, que finalement j'accumule des sentiments positifs. Et ça, ça me donne envie de faire plus de choses, de porter des couleurs que j'ose pas porter parce que j'ai peur de ce que les autres peuvent penser, de faire des activités que j'fais pas d'habitude, de bouger mon boule plus loin quand je sors.. Et ça, c'est parce que j'me sens plus en confiance, du coup j'ose plus.

    Donc, les keupins, faites ce qui vous fait plaisir, ça joue sur la confiance. :) :cheer:

    Bonne journée !!
     
    ChoOkette et sweetonic ont BigUpé.
  4. Pixiez

    Pixiez
    Expand Collapse
    Belgo-Veggie-Archéologue

    Moi mon truc c'est "fake it until you make it". Dans des situations où ma timidité aurait pris le dessus, je met un espère de costume invisible et je joue comme si j'avais confiance, comme si j'étais là et pas du tout intimidée (quitte à préparer des questions à l'avance si je vais rencontrer des gens que je connais pas..).. Après un moment, bizarrement, ça devient naturel :d La fausse confiance devient réelle!
     
  5. Lou-isel

    Lou-isel
    Expand Collapse

    Je n'ai qu'un seul conseil à donner pour avoir plus confiance en soi et être plus heureux dans sa vie (parce que ça va souvent ensemble) : Voir le bon côté des choses !

    Malgré quelques complexes (plus d'ordre psychologique que physique) j'ai globalement confiance en moi, mais ça n'a pas toujours été le cas.
    Ma méthode, voir le verre à moitié plein, là où beaucoup (trop) de monde le voit à moitié vide.

    La plus part de mes ami(e)s qui dépriment, complexent et manquent de confiance en elles (ou eux mais c'est quand même surtout des filles), me semblent obnubilées par les points négatifs de leurs vies, de leurs corps, et incapables de voir ce qui va bien et l'avantage de chaque situation.

    Exemple classique de chose qui font perdre confiance aux femmes :
    - quelques kilos de trop
    - un célibat qui dure
    - une recherche de l'emploi "idéal"

    Points positifs de chaque point :
    - elles se trouvent trop grosses/moches (ect...), mais restent séduisantes au yeux de bien des gens, dont même des individus dotés de couilles (puisqu'il semblerait que seul leur avis compte)
    - elles sont célibataires mais ont (ou peuvent avoir) une vie sexuelle plus active que bien des gens en couple, elles peuvent draguer, séduire, jouer librement sans que personne ne leur fasse de remarque (ce qui est quand même une chance énorme ! )
    - elles n'ont peut être pas (encore) la fameuse carrière idéalisé, mais elles ont souvent une situation économique qui n'a rien de catastrophique, du temps pour mener des projets associatifs, culturels, artistiques de ouf, ce qui peut être tout aussi (voir plus) épanouissant que ce fameux Job révé !

    De même, les critiques peuvent détruire bien la confiance acquise de beaucoup de monde. Je ne pense pas pour autant qu'il faille éluder les critiques, comment s'améliorer sinon et être fiers de soi ? Mais dans chaque critique, il y a du positif, à chaque problème, une solution. Avoir confiance en soi, c'est ce dire qu'on PEUT le faire et que ce n'est pas les échecs qui nous arrêtent, mais au contraire qu'ils nous construisent !
     
    Chib's et Lunafey ont BigUpé.
  6. Poussièred'Etoiles

    Poussièred'Etoiles
    Expand Collapse

    Je ne pense pas que la valeur de quelqu'un se mesure à la vitesse à laquelle il.elle se remet d'un échec. J'en ai eu ma part (d'échecs). Je me suis remise de certains, d'autres ne seront jamais surmontés.
    Je continue à croire que j'ai de la valeur, mais pas dans tous les domaines.
    Mais, en ce qui concerne la confiance en soi (ce qui est différent de connaitre "sa valeur"), j'aurai tendance à dire que c'est quelque chose qui n'est pas inné pour tout le monde. Ou bien notre éducation la sape peu à peu, peut être ?
    Mais, pour quelqu'un qui en manquerait, je pense qu'il faudrait déjà se demander : dans quel domaine je n'ai pas confiance en moi ? Sur le plan professionnel, humain, familial, financier, ... ?
    Et pourquoi ? Parce que je n'ai pas d'expérience dans ce domaine, parce que personne-ne-me-fait-confiance-non-plus-c'est-bien-un-signe, parce que j'ai déjà essayé, avec des résultats insuffisants... ?
    Parce que je pense qu'on peut manquer de confiance en soi dans un domaine, et se sentir assuré.e dans un autre.
    Ca peut aider aussi de connaitre l'avis de son entourage, si on veut creuser un peu.
    Je ne pense pas qu'il y ait des recettes miracles pour avoir confiance en soi.
    Je pense, également, que c'est un travail au quotidien de reconnaitre toutes les petites choses (et les grandes) que l'on fait bien, pour lesquelles on se sent fier.e.s
    Vous êtes tous.tes uniques, les Madz et les autres, et on ne vous demande pas d'être parfait.e.s en tout.
    Se faire confiance, ça ne veut pas dire qu'on ne se plantera jamais. Juste de reconnaitre que son propre jugement est aussi valable que celui d'un tiers, à fortiori quand cela touche la sphère personnelle.

    Coucou le pavé :d
     
Chargement...