À ma mère qui ne cesse de me dire « T'as encore grossi »...

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 23 octobre 2017.

  1. Une madmoiZelle

    Une madmoiZelle
    Expand Collapse

    #1 Une madmoiZelle, 23 octobre 2017
    Dernière édition par un modérateur: 24 octobre 2017
  2. TennanTen

    TennanTen
    Expand Collapse
    Détendue

    Témoignage qui m'est un peu familier, ma mère a cette même obsession de la minceur, sauf que moi je suis tombée dans la boulimie. Parce que les critiques sur mon poids me faisaient mal et qu'au contraire en mangeant plus que ce que je devais je me disais "A quoi bon ? Je serais jamais mince". J'ai déjà perdu quelques kilos et elle m'a sorti "Ah t'es mieux comme ça", sauf que évidement quand on arrête le sport on reprend et j'ai eu des "C'est dommage t'étais bien avant". Je préfère avoir quelques kilos en trop et me sentir bien plutôt qu'en avoir moins et passer mon temps à surveiller ma bouffe de façon psychorigide.
     
    Imago, Cagouilleuse, Miranna et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. 0h-dear

    0h-dear
    Expand Collapse
    Entourée de personnes merveilleuses ! :rainbow:

    Désolée d'avance si ce que je dis risque de faire mal à la madmoiZelle en question c'est vraiment pas mon objectif.

    J'ai tout lu et ce qui m'embête beaucoup avec ce genre de texte c'est que c'est une longue plainte douloureuse avec aucune construction et aucune positivité.
    Je pense que ton rapport à la nourriture est lié au fait que tu comptes encore énormément sur tes parents pour beaucoup de choses et que tu devrais partir faire tes études loin de tes parents pour vivre seule parce que j'y vois beaucoup de report de faute sur les autres.

    Je suis vraiment désolée, je cherche pas à te blesser mais je comprends pas pourquoi tu flagelle tes parents, tu te victimise autant ("je voulais mourir", "tu sais pas ce que ça fait de manger une pomme par repas" "tu sais pas ce que ça fait de refuser des sorties avec des amis parce que je sais pas ce que je vais manger" "je suis faible"), de ce que tu dis j'ai quand même l'impression que tes parents t'aiment (ta mère t'accompagne à l'école, t'achète tes compléments, te paye un voyage aux usa) et encore une fois ça implique pas qui tu es mais j'ai beaucoup de mal à éprouver de l'empathie avec ce comportement que tu as.

    Quand tu vivras seule tu auras plus ce rapport à tes parents et à la nourriture je pense.

    Bon courage!
     
    Twinsen, BarbieDroguée, OxsanaBCN et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. Antha

    Antha
    Expand Collapse

    "de ce que tu dis j'ai quand même l'impression que tes parents t'aiment (ta mère t'accompagne à l'école, t'achète tes compléments, te paye un voyage aux usa)"
    l'amour, ce n'est pas simplement dépenser de l'argent ou aller une fois à un rdv avec un CPE hein. Je pense que cette Mad aurait préféré que sa mère lui montre son amour simplement en lui disant 'je t'aime', 'tu es belle', 'tu es bien comme tu es', plutôt qu'en la poussant à devenir ce qu'elle n'est pas.
    Il y a du positif dans ce texte, puisque maintenant, elle est revenue à un 38, elle dit elle même qu'elle a changé, que son voyage aux USA lui a fait du bien, mais elle essaie d'expliquer pourquoi elle ne peut pas revenir à celle qu'elle était quand elle était dans les clous de ce que veux sa mère.
    Tu trouves qu'elle se 'victimise' ? je trouve que tu manque d'empathie. Et encore, ce n'est même pas vraiment ça, parce qu'il n'y a pas à lire entre les mots pour comprendre là, il faut juste lire les mots :
    'Je fais un 38, un putain de 38. Qui, sur cette Terre, a établi qu’on est « grosse » quand on rentre dans un 38 ?! J’y suis bien, tu sais, dans mon 38.'
    'J’ai perdu le contrôle, Maman, et c’était exactement ce qu’il me fallait.
    J’avais de l’estime pour moi, je me trouvais jolie. Je trouvais que ce nouveau blond m’allait bien, me donnait plus d’assurance. J’estimais que j’avais changé, que ça se voyait, que j’étais plus heureuse, plus épanouie.
    Mais quand je t’entends dire que j’étais plus belle en brune, que j’étais mieux avant…'
    Je ne sais pas si la Mad de victimise, mais je sais que sa mère est sacrément toxique. Si un mari faisait ce genre de chose à sa femme, tout le monde dirait que c'est une mauvaise relation, qu'il est mauvais pour elle, mais c'est sa mère, alors ça passe ? Attend, non, c'est sa faute même ? Comment on dit, déjà, quand on accable la victime... ?
     
    leaking_b, zazouyeah, sophiebrld et 49 autres ont BigUpé ce message.
  5. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    J'ai quitté le domicile familial depuis maintenant 10 ans et les remarques de mes parents me blessent toujours autant et influent toujours autant sur mon comportement.
    Je fais 1m80 et à 5 kg près - ce qui fait au final assez peux varier ma silhouette vu ma taille - il me disent que je suis soit trop grosse, soit trop maigre. Quoi qu'il arrive, c'est moche. Je vais les voir à peine 4 fois par an. Mais selon les remarques que j'ai reçu ç la visite précédente, je passe des mois à m'affamer ou au contraire à me goinfrer.

    L'éloignement n'aide pas et vieillir non plus. On garde toujours cette envie que nous parents nous aiment tels que nous sommes.
     
    leaking_b, Imago, Kounette et 35 autres ont BigUpé ce message.
  6. MAAAL

    MAAAL
    Expand Collapse
    Jurassic emergency !

    @0h-dear Comme dit plus haut, l'amour ne s'achète pas. Et le RDV avec le CPE était obligatoire.
    Après, certes, je pense que cette mère aime sa fille, mais pas de la bonne manière. Elle ne veut pas ce qui le meilleur pour elle, elle veut ce qu'elle pense être le meilleur pour elle, c'est-à-dire être mince, être comme ceci ou comme cela.
    C'est normal de s'inquiéter pour ces enfants, de vouloir qu'ils restent en bonne santé. Ma mère me fait quelque fois des remarques pour que je mange plus parce que je suis malade, ou pour que je mange moins pour ne pas avoir à souffrir de surpoids. Ça, c'est normal, c'est de l'attention. Critiquer sa fille parce qu'à 17 ans elle ne rentre plus dans le jean qu'elle avait à 14 ans, moins.
    En tout cas, je souhaite beaucoup de courage à cette Madz pour retrouver un rapport sain à la nourriture et avec sa mère, parce que c'est difficile !
     
    Kounette, Pau La, babooz92i et 11 autres ont BigUpé ce message.
  7. 0h-dear

    0h-dear
    Expand Collapse
    Entourée de personnes merveilleuses ! :rainbow:

    Ah mais clairement je le dis, j'arrive pas à avoir d'empathie.
    Je suis peut être sans cœur mais c'est vrai que j'ai du mal à voir les soucis de cette madmoiZelle comme un problème qui ne vient pas d'elle.
    Si tu te trouves bien dans ton corps pourquoi l'avis de personnes que tu vois 4 fois par an est si décisif sur ton amour propre ?
    Je suis désolée, je cherche vraiment à comprendre...
     
    Twinsen a BigUpé ce message
  8. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Je crois que le problème,c'est que tu ne comprends pas tout court. Probablement parce que tu ne l'as pas vécu. Déjà,je trouve que tu es beaucoup dans le jugement,notamment quand tu parles de faute.
    La madz en question est jeune et elle raconte des faits qui datent du collège voire du lycée puisqu'il n'y a pas de CPE en enseignement supérieur. Tu trouves ça vraiment étonnant qu'une personne jeune soit atteinte par les propos de ses propres parents?
    J'avais 14 ans quand les réflexions de ma famille sur mon poids (qui était tout à fait normal,j'avais juste du ventre et des hanches) ont commencé à m'atteindre. J'ai commencé à avoir des complexes et à faire des régimes réguliers. Jamais rien d'extrême mais toujours plus ou moins. Tu sais ce qui a poussé ma famille à arrêter ses réflexions? Quand j'ai pris 30 kg et suis devenue obèse pendant 7 ans. Encore aujourdhui,ma famille ne se rend pas compte de l'effet que leurs réflexions a eu sur moi,même si j'ai tenté d'en parler. Tu sais pourquoi? Personne n'avait de mauvaise intention et ma famille m'aime. Aimer quelqu'un n'a jamais empêché de lui faire du mal.
    Les réflexions sur le poids sont toxiques,à fortiori quand le poids en question est tout à fait normal.
     
    leaking_b, zazouyeah, sophiebrld et 46 autres ont BigUpé ce message.
  9. Malinauka

    Malinauka
    Expand Collapse
    Haunting.

    @0h-dear heu ben, peut-être parce que même si tu les vois que 4 fois par an ça reste tes parents, les personnes sensées t'aimer de manière inconditionnelle, et que si c'était facile de se détacher de leur avis même quand on sait qu'ils ont tord ça se saurait ? :hesite:

    Tant mieux pour toi si t'y es arrivé.e hein, mais bon, c'est clairement pas le cas de l'immense majorité des gens...
     
    leaking_b, zazouyeah, Imago et 29 autres ont BigUpé ce message.
  10. Antha

    Antha
    Expand Collapse

    Du coup, je reviens à ce que je disais : si c'était son mari qui parlait comme ça, tu trouverais toujours qu'elle exagère ?
    C'est pas juste de vagues cousins qu'on voit de temps en temps, on parle de sa mère, la personne qui est censée l'aimer de manière inconditionnelle, l'aider à grandir, à se construire. Et quelle construction elle propose ? Elle est dans le jugement, la souffrance et la destruction de l'estime de soi de sa fille. On est à la limite du comportement pervers narcissique.
     
    MAAAL, Kounette, Manea et 15 autres ont BigUpé ce message.
  11. Mad'moizelle Meredith

    Mad'moizelle Meredith
    Expand Collapse
    Si vous arrivez à vous arrêter de fumer, boire et faire l'amour, vous ne vivrez pas plus vieux : ça vous semblera juste plus long.

    Beau témoignage :fleur:

    En petit lien avec le témoignage..
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Maia Chawwah, Imago, MAAAL et 37 autres ont BigUpé ce message.
  12. CherryHana

    CherryHana
    Expand Collapse
    Une margarita a la main

    De mon côté aussi, j'ai quitté mes parents depuis dix ans et quand je les vois (6-7 fois par an), je m'en prends plein la figure parce que j'ai pris 8 kg en dix ans (un kilo par an environ). Ça me fait mal à chaque fois d'entendre que je devrais faire attention, à chaque fois qu'il y a une pub sur les pilules de régime ou autres Weight Wechers, elle me dit que je devrais essayer, elle me demande à chaque fois que je l'ai au téléphone quand je reprends le sport... Bref, ça me saoule. Je lui ai expliqué que je ne voulais pas devenir une control freak du gras dans la nourriture comme elle (je fais normalement attention) mais elle n'arrête pas.

    Et oui ça blesse. Si je n'avais pas la maturité que j'ai actuellement (si j'avais dix ans de moins), je pourrais glisser vers des problèmes de comportement alimentaire. Chez elle, je ne mange quasiment rien, refuse systématiquement les gâteaux pour éviter les réflexions... Heureusement je n'y suis que quelques jours par an... Les réflexions d'une mère n'ont pas le même impact que celles d'une personne lambda. On ne peut pas couper les ponts comme ça. Et ça blessé d'autant plus que comme l'ont dit les autres, une mère n'est pas censé dire ça. Elle est censé nous aimer et nous soutenir quelle que soit la situation.
     
    just_in_case, Kaus Australis, Pau La et 18 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...