Question (pas si) con À quoi ressemble le militantisme sur Twitter ?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Mymy, le 29 octobre 2015.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Salut vous !

    J'ouvre ce topic parce que souvent, dans des discussions touchant notamment au militantisme (féminisme, antiracisme, végétarisme etc.) on en vient à évoquer les militant•e•s s'exprimant beaucoup sur Twitter. En tant que féministe plutôt active sur le réseau depuis des années, d'une part, et que community manager de madmoiZelle d'autre part (quand il y a une vague de critiques, c'est pour bibi :cretin: ), je pense avoir un aperçu assez complet du sujet.

    Les personnes militant beaucoup sur Twitter, Tumblr ou Internet en général (blogs, pages Facebook...) sont parfois surnommées (avec plus ou moins de sympathie) les « social justice warriors » (combattant•e•s pour la justice sociale) ou « SJW » pour les intimes. Ce terme est parfois utilisé de façon péjorative et sous-entend « ouais c'est les gens qui râlent pour rien, qui se victimisent etc. » mais il est aussi utilisé par certain•e•s militant•e•s pour s'auto-désigner (COMPLEXE :lunette: ).

    En gros je voudrais créer sur ce topic un espace de discussion à ce sujet, pour éviter les dérives vers « et les gens de Twitter alors » sur d'autres topics, et pour permettre un échange, un débat, des questions... le tout avec bienveillance, sans condescendance, sarcasme etc. :jv:

    Du coup, que vous soyez sur Twitter ou non, venez discuter ici de ce thème si ça vous chauffe !
     
    #1 Mymy, 29 octobre 2015
    Dernière édition par un modérateur: 2 novembre 2015
    Tante Clara, ThelmaEtLouise, Lis et 17 autres ont BigUpé ce message.
  2. Salpêtre

    Salpêtre
    Expand Collapse
    Je fus un temps Mizuti

    À moins d'être vraiment doué-e en maximes, ce qui n'est pas donné à tout le monde, je trouve que Twitter n'est pas un média de réflexion. On peut renvoyer vers des articles, sites, vidéos, etc., mais sur Twitter en lui-même, c'est compliqué. Je pense que c'est à cause du format, je trouve que ça pousse à réduire sa pensée et que c'est plus facile de virer à l'invective. Et comme c'est très rapide, que ça se répand très bien et que ça se prête mal à tout lire (je trouve que la lecture des discussions entières est assez complexe), bah ça finit souvent mal.

    Par contre, pour partager des articles ou des pensées (qui seront développées ailleurs), c'est pas mal.
     
    Ez Kurdim, Renma, Aphor et 20 autres ont BigUpé ce message.
  3. Mlle Esculape

    Mlle Esculape
    Expand Collapse
    Fais semblant ! [...] Fais semblant d'être un grand chef de guerre. Si tu fais bien semblant, un jour tu verras, t'auras plus besoin !

    C'est vrai que pour ce qui est partage de liens c'est vachement bien ! J'ai découvert plein de trucs grâce à ça. Ce qui me gêne c'est parfois le côté "chasse aux sorcières" ... Par exemple, une personne va avoir des propos (souvent limites, c'est vrai) et du coup ça va être le combo screen/partage/sarcasme et tout le monde qui se rameute sur le compte de la personne concernée. Je ne trouve pas ça hyper pédagogue... Ca me fait penser au harcèlement scolaire plus qu'à "attention, tu dis des bêtises !"
    Je comprends quand les militants disent qu'ils en ont marre de répéter dix fois les mêmes choses par jour (ça me saoulerait aussi) et de se faire traiter d'hystériques sans humour dès qu'ils émettent une critique négative, mais des fois l'effet de masse de Twitter rend les choses terriblement cruelles.

    Puis pour la plupart je suis sûre que ce sont des gens biens en plus. Mais il y a des choses qui me choquent, de plus en plus. S'en prendre à des individus aux propos dégueulasses oui, mais à ceux qui ont "un jour dit une connerie" et ensuite reviennent sur leur propos, pourquoi continuer à les rabrouer ?

    En tout cas, j'ose quasiment jamais intervenir dans les débats, j'ai VRAIMENT la trouille qu'on m'envoie chier.
     
    Ez Kurdim, Aphor, Moveonup et 12 autres ont BigUpé ce message.
  4. Liza Radley

    Liza Radley
    Expand Collapse
    .

    Par beaucoup d'aspects, Twitter, c'est Ridicule ( pas l'adjectif, le film :P )

    en tout cas, en ce qui concerne le twitter " instruit ", celui des journalistes, des politiques, des étudiants, des militants etc., ça me fait toujours penser à ça.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    On y retrouve la même passion pour le mot d'esprit, les mêmes effet de foules et de cour, le même mimétisme : dans ce petit monde, l'auteur d'une phrase qui fait mouche sera admiré et flatté aussi brièvement qu'intensément, et ceux qui font un faux pas seront humiliés sans attendre par la meute de courtisans. Et les porteurs de projets importants ou de belles inventions sont obligés de se plier au jeu.
     
    #4 Liza Radley, 30 octobre 2015
    Dernière édition: 30 octobre 2015
    ThelmaEtLouise, littlecassy, Ez Kurdim et 20 autres ont BigUpé ce message.
  5. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Je ne sais pas si vous avez lu cet article ? Je le trouve très intéressant. Il parle du livre de Sarah Jeong, dont la thèse est que le harcèlement en ligne est le nouveau spam, c'est-à-dire un problème massif qui est en train de grangréner un moyen de communication.

    Et sinon, en anglais : The Wrong Way to Deal with Online Harassment. C'est pas sur le militantisme sur Twitter à proprement parler, mais ça recentre bien le débat : on parle de gens qui reçoivent des menaces de mort et de viols, donc difficile à ignorer, difficile de se dire "jvais boire un verre d'eau et répondre calmement", et j'imagine aussi difficile de garder son calme quand on voit ses allié•es potentiel•les "minimiser la violence" (ce que j'imagine être le reproche principale de certain•es militant•es vs madmoiZelle).

    (Je précise que je suis viscéralement pacifiste et donc plutôt globalement opposé à toute violence, y compris la violence militante) (poser des bombes, c'est pas pour moi). Ceci étant dit, je comprends comment des militant•es peuvent en arriver à user d'un niveau de violence équivalent à celui qu'ils dénoncent par ailleurs. (Donc pour moi, la base du problème c'est d'abord cette insécurité globale, avant d'être l'égo ou l'aveuglement d'une poignée d'individus.)
     
    Renma, leahnrt, Daredevil. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Je pense aussi qu'il y a un problème de format. C'est beaucoup plus difficile d'exprimer une idée en quelques mots que de la développer en plusieurs paragraphes (en témoignent mes posts sur Madmoizelle qui sont à peu près toujours à rallonge, my bad). Si on ajoute à ça un sujet sensible et quelques trolls, la mayonnaise monte très vite. Dans ma folle jeunesse, j'ai eu deux comptes Twitter, et sur le premier au bout d'un moment impossible de me retenir de balancer des grossièretés à certains, je ne me souviens plus des détails mais par exemple la justification du viol avec tous les arguments qu'on connaît ("elles aiment ça en vrai", "les hommes ont des besoins"), ça piiiique.

    Avec mon deuxième compte j'ai mieux choisi qui follow et je ne me lançais plus dans tous les débats féministes vs. the world, mais même des gens avec qui a priori j'étais d'accord me rendaient chèvre. Forcément à force de faire tampon entre deux camps qui s'insultent, j'étais à la fois une "sale féministe" et une "traîtresse" . Bon, j'étais pas la seule SJW (pas mal comme terme, j'aime beaucoup XD) sur le pont, mais ça fatigue... Au bout d'un moment j'ai arrêté de jouer avec mes nerfs et j'ai lâché Twitter. Pour moi c'est vraiment LE réseau social où il est impossible de débattre.

    Vous me donnez presque envie de m'y remettre ceci dit ^^
     
    Calleigh., Daredevil., Forficule et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    Personnellement, Twitter je m'en sers beaucoup pour justement suivre et pouvoir lire des SJW, et le fait qu'iels aient à structurer et synthétiser leurs pensées m'aide beaucoup personnellement, parce que ça me permets de réfléchir toute seule à ce que leurs tweets sous-entendent en termes de réflexion (suis-je claire?). Par exemple, l'une va balancer un "c'est raciste, ça", et je vais aller fouiller dans la source, et dans ma tête le pourquoi du comment c'est raciste, et au final me rendre compte toute seule (bon non il a fallu que quelqu'un exprime son oppression, mais le cheminement pour arriver à cette même réflexion est personnel) que, oui, effectivement c'est raciste.
    Par contre, je suis nulle en clash Twitter (un peu comme dans la vraie vie) parfois j'ai très envie d'intervenir sur un sujet, et quand je le fais, je me ridiculise complètement.

    Fin bref, j'apprends des trucs quand même avec Twitter (et c'est chouette parce que c'est de personnes avec qui a priori, je n'aurais pas eu de contact particulier pour cause géographique par exemple).
     
    #7 Cilece, 5 novembre 2015
    Dernière édition: 5 novembre 2015
    Ez Kurdim, Renma, HlowEase et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    @Ghost wind : ben c'est pas toujours une scission claire, il y a plein de militant•e•s qui « font un vrai bon boulot » parfois, et dépassent les limites d'autres fois. Ou alors qui ont commencé mollo, ont fini par être soulé•e•s et par faire preuve d'agressivité. Enfin on ne peut pas dire « Ah, bravo, tu as dépassé ta 4ème shitstorm, tu passes du rang SJW au rang SJB (Social Justice Berserk), voici ta médaille » :cretin:

    (Je suis très fière de Social Justice Berserk, je viens de l'inventer, je vous le donne, bisous)
     
    Gunnm, Aphor, AngelTen Richard II et 10 autres ont BigUpé ce message.
  9. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    Je ne savais pas que SJW avait un caractère péjoratif. Quand je les appelle comme tel, c'est dans positif (j'admire leur engagement et leurs prises de position). Mais si ça l'est, je peux retirer ce mot.
    Après, leur "statut" de SJW et le fait que certains d'entre iels trollent c'est différent, surtout quand iels sont autant poussé*es à bout sur Twitter, certain*es à ce que j'ai pu voir, ont adopté une carapace et renvoie clairement chier celleux qui ne font pas d'efforts pour comprendre (c'est la partie troll VS troll, totalement inintéressante). Mais ça ne leur enlève pas le caractère assez admirable (selon moi, hein) de SJW (dans le sens positif que ma candeur m'a fait croire)
     
    Daredevil. et Ghost wind ont BigUpé.
  10. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    @Ghost wind Ah mais heureusement que tu me le dis parce que je n'aurais pas hésité à aller voir un*e SJW pour lui dire que j'aimais bien ce qu'iel faisait en tant que SJW. Je me serais prise un sacré coup de bâton :yawn:
    En fait, je n'y avais pas réfléchi parce qu'exactement à l'inverse de toi, parfois je lis SJW de la part de SJW. Mais j'ai dû passer à côté de quelques conflits et autre tweets pas sympas autour de ça.
    Bon, alors je vote pour le SJB de Mymy!
     
    Daredevil. et Ghost wind ont BigUpé.
  11. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    @Ghost wind Est-ce que ce serait pas le même bouzin qu'avec le terme "féministe", des gens mal intentionnés utilisent le mot comme un raccourci désignant quelque chose de négatif et finalement, ça péjore (?) le mot féministe, alors que bah non? (si c'est ce cas de figure, je suis du genre à me dire ah mais nan nan vous n'aurez pas le monopole du vocabulaire, stick to féminisme, stick to SJW)
     
    Renma, Aphor, Clemence Bodoc et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    Ah ben, je suis bien à la ramasse, j'écoutais le podcast de Dr Hercouët de l'Originale au festival We Do BD? et à 1:21:et des poussières, Thomas Matthieu dit bien qu'il s'est fait "insulter" de SJW (ou chevalier blanc)



     
    Daredevil. et Ghost wind ont BigUpé.
Chargement...