Alice, le livre pour enfants, sur iPad : WOW.

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 14 avril 2010.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Ywana

    Ywana
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    mmh perso je mettrais pas un tel objet entre les mains d'un enfant! du coup on perd un chouilla l'interêt de la chose, même si c'est papa qui secoue l'ipad devant marmot.

    sinon, pour ceux qui ne veulent pas mettre le fric dans un concentré de technologie et qui trouvent que le papier, d'abord, c'est pas si mal, j'vous conseille d'aller voir ze artiste du pop up: robert sabuda. il a d'ailleurs adapté alice et ce livre là est très très joli. j'aime par exemple beaucoup le rendu de la chute d'alice dans le tunnel, c'est une espèce de ressort en carton avec des fenêtre plastifiée où sont imprimés alice et les objets qui tombent, et donc quand on se met dans l'axe du ressort et qu'on tire dessus, et ben c'est plutot bluffant. le chat fait très peur aussi, puisque plus on ouvre les pages, plus il a l'air dingue.
    même si ça reste un livre à 40? que je ne mettrais pas dans les mains des tous petits, quand ils savent lire et qu'ils comprennent que c'est fragile, là on peut y aller ^^
     
  3. Lulabille

    Lulabille
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Bon allez, pour une fois, je viens mettre mon grain de sel ! :d

    A vrai dire, quand tu dis ça, c'est plutôt : "que reste-il au livre papier ?" car ce n'est pas parce qu'Alice est adapté pour iPad qu'il change de catégorie de lecteurs ? ;)

    Ensuite, vu que j'étudie ce domaine (je fais de la recherche et mon thème c'est l'édition numérique), je vois souvent des remises en question, des affirmations, un trou noir : est-ce que le numérique va tuer le livre papier ?
    Et de plus en plus, je me demande pourquoi veut-on à tout prix opposer le papier au numérique... ils n'ont pas les mêmes usages, donc laissons les vivre leur vie chacun de leur côté, au lieu de vouloir les faire se battre pour savoir qui étrippera l'autre ! :P
     
  4. Wild Horses

    Wild Horses
    Expand Collapse
    Dingue de son mec

    Et l'imagination dans tout ça? Si on montre tout aux enfants, si tout est animé etc.. ou va l'imagination? Ils ne peuvent plus se construire leur propre histoire en lisant ce livre vu qu'on leur montre tout ce qui se passe. Certes il y a les films, les dessins animés qui font pareils, mais il restait les livres et là on les enlève. Qu'est ce qu'il restera d'authentique quand l'électronique aura pris le dessus? Ou est l'émotion de toucher quelque chose qui a vécu? Ouais ça va loin ce que je dis mais moi ces histoire d'Ipad, de livres électroniques et tout, ça me déprime. Tout devient une industrie, c'est à celui qui sera le plus pratique! ( et le plus cher tant qu'on y est!)
    Franchement à quoi ça sert d'acheter ce truc a 500€ juste pour pouvoir faire bouger les dessins avec le doigt alors qu'un vieux livre coûté 5€ et toute la magie se déroule dans ta tête?
    Apple essaye de conquérir tout le marché juste pour se faire de l'argent en ayant pour prétexte que ça sera bien plus pratique pour tout le monde! Je préfère avoir 15 livres, des crayons, du papier et un ordi portable dans mon sac qui du coup pèsera 15 kilos plutôt que d'avoir tous mes trucs réunis dans l'Ipad, qui lui ne pèse rien au niveau des sentiments.

    Ps: je suis en fac de Lettres, alors les livres on y touche pas.
     
  5. Leopoldinesamère

    Leopoldinesamère
    Expand Collapse
    Feu Leopoldine.

    Je venais justement pour dire ça. Pour moi, les livres ont quelque chose de sacré et donc je suis assez hostile aux livres électroniques, mais alors les livres électroniques pour enfants, non, non, non!
    Je trouve ça nul de mettre les enfants devant des écrans en permanence, même pour leur raconter des histoires le soir. Déjà, pour les yeux, c'est pas cool, et ensuite, ça prépare les gosses à passer leur temps devant l'écran de la télé/de la console/de l'ordinateur. Même si comme le dit Elfy Pastry, ya toujours les enfants qui jouent dehors, je constate quand même que mon petit frère passe deux fois moins de temps à lire ou à construire des cabanes depuis qu'il a découvert internet et que ne le faisaient mes grands frères...
    Pour moi le livre pour enfant est indissociable de la lecture faite par les parents avant de dormir. Quand j'étais petite et même longtemps après que j'ai su lire, mon père me lisait une histoire tous les soirs et sans ça c'est sûr que je n'aurais pas le même amour pour la lecture.
    Avec l'iPad, le parent peut disparaître, et il s'efface même s'il est présent: l'enfant regarde l'écran, s'extasie devant les bidules qui bougent, et en oublie qu'il est avec son père/sa mère qui n'a plus rien à dire: pas la peine de décrire les bonds du lapin blanc si l'enfant l'a déjà sous les yeux.
    En ce qui concerne la création d'un univers propre, même si on peut toujours dire que finalement, l'iPad n'empêche pas plus l'enfant d'imaginer ce qu'il veut que les illustrations dans les livres papier, je ne suis pas d'accord. Quand j'avais six/sept ans, mon père me lisait des livres sans me montrer les images- ce qui n'est pas faisable avec l'Ipad puisque tout l'intérêt est justement dans l'interactivité avec les illlustrations - et de tous les livres illustrés que j'ai pu lire seule enfant, je me souviens très peu des images. Par contre, je me souviens de jeux de mots, de phrases entières même parfois.
    Bref, pour moi, Alice sur iPad, ça s'éloigne tellement du texte que c'est plus proche du dessin animé que du livre en lui même. Je me console en me disant que c'est trop cher pour être démocratisé, mais quand même...

    (désolée pour le pavé)
     
  6. Wayzea

    Wayzea
    Expand Collapse
    Ridonkeylus

    Je ne saisis pas bien en quoi ca ramollit l'imagination des enfants. Je veux dire, c'est pas parce qu'il y a une petite pendule animee en bas d'une page que ca empeche le gosse de s'approprier l'histoire, d'imaginer ce que fait le lapin quand il a fini sa journee, et de penser a tout ce qui n'est pas dessine dans le bouquin electronique.
    De meme, ca n'empeche pas une interaction avec les parents lors de la petite histoire precedent le coucher. Ca peut meme susciter plus d'interrogations et aider les parents pas forcement fortiches dans la lecture a voix haute, y ajouter de l'entrain et de la vie. J'y vois pas mal de points positifs en fait.

    Je trouve que ca apporte une nouvelle dimension a la lecture, une dimension ludique et attractive. Et si ca peut amener des enfants un peu reticents a la lecture a lire davantage, c'est tant mieux.

    Ceci etant dit, je ne pense pas que les livres electroniques remplacent les livres papiers de sitot. Il y a une grosse majorite de generations qui resteront addict au format papier, parce que c'est dans leurs habitudes. Un ecran, ca fait mal aux yeux et ce n'est pas adapte a la lecture longue. Le livre electronique, c'est bien pour du ponctuel.

    Le livre electronique est a dissocier du livre papier, c'est evident, comme le souligne a juste titre Lulabille.

    Edit
    : et sinon, en tant qu'adulte, je kiffe ce livre anime :d
     
  7. Enesque

    Enesque
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    Surtout que sur l'Ipad c'est pas de l'encre électronique. Et avec l'encre électronique on ne fait pas encore ça.
     
  8. Poupao

    Poupao
    Expand Collapse

    C'est vrai que ça va rendre les amoureux des livres (dont moi) nostalgiques du vieux livre en papier. Mais bon j'imagine qu'il faut savoir évoluer avec son temps, ça file un sacré coup de vieux tout d'un coup. :smile:
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Et si tu ne l'as pas l'Ipad ?
    Tu fais comment ?
    Tu te met un doigt dans le derrière c'est çà ?
    Pff
    :domokun:
     
  10. Wild Horses

    Wild Horses
    Expand Collapse
    Dingue de son mec

    Oui ça c'est sûr, l'Ipad n'a aucune vie, on peut rien faire avec au final, on ne peut pas se l'approprier. D'ailleurs, il tombe par terre et il est cassé, alors qu'un livre, à part le passer à la machine à laver ou le bruler, on pourra toujours le lire. En plus c'est émouvant de lire un livre qui a déjà été lu, qui sent le vieux, le papier usé etc.. Pour moi quelque chose d'électronique n'a pas d'émotions à donner, surtout un truc qui a l'air aussi fragile.
    Et puis un livre ça bugue pas.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    D'une part, j'ai toujours trouvé cela un peu dangereux de mettre à disposition autant d'objets, de technologie à un enfant, à un âge où il est sensé développer son mental, son imagination et tout ça. Je trouve que ça gâche beaucoup de choses, l'enfance étant cette période associée au mystère car les adultes demeurent souvent nostalgique à cette faculté de l'enfance à avoir une grande imagination et à évoluer dans un univers unique, qui se perd avec le temps. En cela, la technologie est peut-être néfaste car elle sert "tout et tout d'un coup" sur un seul plateau" à l'enfant... De plus, ça peut le rendre précocement accro et lui donner une trop grande importance au matérialisme.

    Mais d'autre part, je pense que comme l'époque évolue, les gens et les comportements aussi. Les enfants de la nouvelle génération, et pas que les enfants, sauront et savent déjà composer entre le réel, et donc ce qui les touche directement (mental, sentiments, imagination, relations sociales, sexualité) et le virtuel et ses opportunités (notamment et surtout Internet). En tout cas, je l'espère et j'ai tendance à le constater. Je vois cela d'un oeil plus optimiste que pessimiste, même si tout le monde sait qu'il y'a des dérives quant aux comportements avec le virtuel.
    En résumé, il y'a du bon et mauvais. on perd quelque chose, mais on en gagne une autre.
     
Chargement...