Aranya Johar, la jeune poétesse indienne engagée qui force l'admiration

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 5 mai 2017.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. finch

    finch
    Expand Collapse
    Cause i'm self made, Ain‘t no body ever made me

    j'ai trouvé cet article très intéressant pour ma part.
    Aranya Johar gagne à être connu, elle est vraiment inspirante et courageuse.
     
    Selinde, Liza Radley et Kaylie ont BigUpé ce message.
  3. Juny B

    Juny B
    Expand Collapse
    Viking

    Cette jeune femme est très inspirante, j’avais vu passer cette vidéo et elle m’avait beaucoup touchée.

    Je profite de cet article pour demander s’il serait possible d’avoir plus d’articles sur l’Inde, et non pas seulement sur la condition des femmes là-bas.
    Je m’explique. Mon copain est Indien expatrié en France. Il est bien conscient des problèmes de son pays. Je suis bien consciente de la condition des femmes là-bas. Et il nous faut en parler, absolument. Dénoncer, éduquer, expliquer. Il nous faut des femmes comme elle, des personnes engagées, à petite ou grande échelle, pour faire changer les choses.
    Mais quand mon copain rencontre quelqu’un ici, la première chose dont on lui parle, c’est de la condition des femmes en Inde. On lui demande de se justifier par rapport aux viols, lapidations, attaques à l’acide.
    Quand je dis à quelqu’un que mon copain est Indien, on me répond « viol et curry ».
    Et, je parle au nom de mon copain, de ses collègues et amis Indiens, de sa famille et de ses amis vivant là-bas, c’est douloureux pour eux de n’être associés qu’à ce gigantesque problème.
    Des problèmes il y en a d’autres.
    Parlons-nous des « causes » de cette misogynie ? De l’invasion moghole qui a radicalement changé les choses et les mentalités en Inde ? Comment pensez-vous que nous soyons passés du Kama Sutra, de temples dédiés au plaisir sexuel à deux, trois, douze, avec des femmes, des hommes, des Dieux et des Déesses, à un pays où une femme se doit de se cacher, rester vierge, et où l’homosexualité est illégale ? Parlons-nous de la fracture énorme entre villes et campagne ? Du problème d’éducation qui découle, parfois, d’un énorme souci de corruption ?
    Parlons-nous de l’islamophobie qui règne là-bas ? De la condition des musulmans qui vivent dans des villes majoritairement hindoues ? De cet homme battu à mort par des hindous car il transportait (légalement) des vaches dans un Etat où la viande de bœuf est interdite ?
    Parlons-nous de cette religion hindoue, aux facettes si multiples qu’on ne peut la décrire ? Cette religion qui, souvent, est dominée par la tradition ? Cette religion qui met sur un pied d’égalité l’homme et la femme ?
    Parlons-nous des aspects positifs en Inde, parfois ? Nous parlons tout de même de la plus grande démocratie du monde ! De leurs avancées scientifiques et médicales spectaculaires ? De ce peuple qui a élu une femme Premier Ministre il y a des décennies ? De ces familles qui distribuent de la nourriture aux personnes dans le besoin les jours de fête ?
    Dois-je évoquer l’effroi de sa sœur, sa mère, ses tantes, ses amies, ses cousines, quand je racontais mes expériences dans le métro parisien/dans la rue en France ? Oui elles étaient choquées, et pourtant elles ne vivent pas dans une ville particulièrement moderne et tendre avec les femmes.
    Je souhaitais juste lâcher, quelque part, tout ce que j’avais sur le cœur. Le regard des gens n’est pas facile, quand on me regarde avec pitié parce qu’on pense que mon copain me traite mal (juste parce qu’il est Indien), quand on lui demande s’il y a des trains et de l’eau courante là-bas.
    Je suis mal à l’aise avec ce sujet car la condition des femmes en Inde est un ENORME problème, mais il y a également toutes ces Indiennes et ces Indiens qui aimeraient vous parler un peu plus de leur pays et de ses autres facettes, jolies comme moins jolies.

    Et cet Indien en particulier, celui qui partage ma vie depuis 4 ans, qui ne veut plus faire comme s’il n’était pas offensé quand il entend dans la bouche d’un collègue Français « j’ai entendu dire qu’en Inde, il faut enjamber les cadavres dans la rue, tous les 10 mètres, et que tous les hommes traitaient les femmes comme de la merde ».
     
    Selinde, Liza Radley, Jerlyne et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Jerlyne

    Jerlyne
    Expand Collapse

    Merci Juny B pour ce message fort! Je suis d'origine indienne et tu as traduit ce que je pensais. Evidemment qu'il y a un gros problème sur les conditions des femmes en Inde, mais il est vraiment agaçant que les médias ne véhiculent que cela. De manière générale, il y a une réelle dichotomie quand on parle de l'Inde : soit c'est pour parler des choses horribles dans le pays, soit pour le côté mystique, les temples,.. L'Inde, c'est un pays de contrastes et d’extrême, dans le bon sens comme dans le mauvais. L'Inde, ce n'est pas uniquement le somptueux Taj Mahal. Ce n'est pas non plus que des faits divers horribles. Néanmoins, je suis contente de cet article, je ne connaissais pas cette jeune poétesse pleine de talents que je vais désormais suivre avec attention :)
     
    Selinde, Liza Radley et Juny B ont BigUpé ce message.
  5. Gytha-Ogg

    Gytha-Ogg
    Expand Collapse

    j'ai partagée une de ces vidéo j'aime beaucoup ça façon de s'exprimer et (même si on s'en fou) je la trouve très belle, Un de ses discours m'avait profondément émue
     
Chargement...