[Article] Être une femme au XXIème siècle ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 6 octobre 2006.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Akrilik

    Akrilik
    Expand Collapse
    Barbamama

    L'idéal féminin pour les hommes c'est la femme qui fait de le ménage, la popotte, qui fais tout ce que l'homme ne veut pas faire en gros. Ces dernieres années les femmes se rebelle un peu, voir beaucoup même, essayant de se faire respecter ce qui fais petit à petit avancer les choses, mais il restera toujours "quelques" hommes qui sont attachés aux anciennes valeurs et qui seront nuisible aux femmes.

    La féminité aujourd'hui c'est une class inexplicable, se sentir femme, sans pour autant être en jupe ou savoir cuisiner. Avoir le droit de dire non ou oui, pouvoir dire ce que l'on pense.

    Post qui ne répond à rien, qui ne sert à rien mais qui m'a fais du bien :)
     
  3. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Mdr ! Je trouve que l'article a très bien résumé l'intrégalité du personnage féminin idéal.
    Mais en même temps, est-ce qu'on ne peut pas dire que nous aussi on met la pression sur les mecs ? On veut qu'ils soient virils mais sensibles, attentifs mais pas collants, musclé mais pas culturiste, bref, on a aussi nos stéréotypes qu'on leur impose par le biais des médias...et il paraît que c'est dur pour eux aussi ! :)
    Bref, ma réponse, ça serait un truc du genre : chacun rêve d'idéal et c'est normal, ça fait avancer. Tant que ce n'est pas déséquilibré et que chacun met de la pression sur l'autre, ça devrait aller ! ;)
     
  4. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    Je trouve que c'est une excellente définition de ce que j'aspire à être... même si c'est impossible.

    Contrairement à Ruby, je pense qu'il y a des raisons biologiques à la différenciation des genres, je pense qu'il y a vraiment des choses innées. Tout n'est pas social. En revanche, l'apport du social c'est la possibilité de refuser ces données innées pour construire son propre chemin (waouuh c'est beau :cool::cool::cool:)

    Pour finir :

    Personnellement, je sais que je suis à fond dans les stéréotypes liés au genre en disant ça, mais franchement, je préfère LARGEMENT faire la popote le soir que de changer l'huile du moteur ou repeindre les volets. Mais c'est clair que mon exemple familial ne m'a pas aidée à dépasser cette image traditionnelle. N'empêche que faut jamais me supplier pour faire à manger, donc j'assume très bien ce rôle super traditionnel par exemple sans que ça soit un problème pour moi !! Je n'ai pas l'impression de jouer la potiche. Il y a un tas de rôles dévolus aux hommes que j'aimerais pas du tout endosser. Ca me va très bien comme ça :d
     
  5. Akrilik

    Akrilik
    Expand Collapse
    Barbamama

    J'évolue dans un monde d'homme, 85 mecs...2 nanas. Le metier que je fais est à dominante masculine. Donc forcément :rolleyes: .

    J'ai bien trouver mon homme, il adore faire le ménage, il adore cuisiner et moi... j'adore le bricolage.(peinture, maconnerie, charpente, menuiserie, tout y passe)
     
  6. Mademoiselle Coco

    Mademoiselle Coco
    Expand Collapse
    a un magnifique brushing

    Ptête que c'est tout simplement ça être une femme du XXième siècle : avoir le choix. Pouvoir faire de la menuiserie sans que ça choque ET pouvoir cuisiner sans être taxée d'arriériste victorienne rétrograde.

    Je ne voudrais pas jouer sur la guerre des sexes, mais franchement, vivement qu'on ait des mecs à la hauteur qui fassent eux aussi leur révolution !!! Parce qu'il y en a quelques uns qui ont compris le truc, mais c'est loin d'être la majorité malheureusement... :sad:
     
  7. Eärane

    Eärane
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    L'idéal féminin d'aujourd'hui pour moi, c'est une femme qui réussit à associer vie personnelle et vie professionnelle, qui s'épanouit dans son travail et chez elle également. C'est dont je rêve pr moi en fait, et je ne suis pas naïve, ça doit pas être franchement facile à faire. M'enfin pr moi, c'est ça, ce n'est plus la femme qui reste à la maison mais la femme qui se place à la même hauteur que l'homme dans le couple et même dans la société (ça c'est quand même loin d'être fait ok) et qui s'affirme en gros.

    J'suis pas franchement sure d'avoir répondu à la question m'enfin.
     
  8. Voodoo.

    Voodoo.
    Expand Collapse
    La vie est ailleurs

    Je n'ai jamais vu ou entendu qui que ce soit parler de ce pseudo idéal. Alors le critiquer, je veux bien, mais s'il n'existe pas, à quoi bon.
    J'ai tendance à ne pas vraiment pouvoir supporter le féminisme en général, tout le trip "ni putes ni soumises", ok, mais en même temps, tout un tas de nanas qui les suivent se fringuent franchement vulgairement, et s'étonnent du comportement des mecs.
    Et puis pour moi, on est femme, mais surtout, on est humaines.
     
  9. Ethyline

    Ethyline
    Expand Collapse
    Mélange instable

    "Ni putes ni soumises", c'est surtout un mouvement qui se bat contre les violences infligées aux femmes dans les cités. Qu'une fille se fringue vulgairement n'explique pas ce genre de comportement. :rolleyes:
    J'embraye sur autre chose, mais ça me fait penser à ceux qui tiennent une fille violée qui s'habillerait de façon aguicheuse un peu pour responsable de son viol. Je pense que le mec aurait quand même été capable de se retenir, lui trouver une excuse c'est le rabaisser à un statut d'animal, c'est pas très flatteur pour lui.
     
  10. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    Exactement! J'aime bien bricoler de temps en temps (enfin, monter des meubles ikea parce que le reste c'est franchement dur), et ça m'énerve quand mon homme me retire le tournevis des mains et/ou prend un ton parternaliste pour me dire comment visser une étagère!
    Pareillement, ça m'énerve de voir que mes collègues (qui ont toutes entre 45 et 60 ans) me regardent avec des yeux de merlans frits quand je dis que j'aimerai prendre un congé parental si j'ai des enfants (3 ans), voire plus longtemps, et que ce n'est pas mon chéri qui tente de me l'imposer.

    Une femme du XXIe siècle, pour moi, devrait pouvoir faire ses propres choix sans penser d'abord à "est-ce-que ça correspond à ma condition de femme (libérée ou pas) ou à l'image que je veux dégager?"
     
  11. Pookie Wonka

    Pookie Wonka
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    * Pour toi, qu'est-ce que ce fameux "idéal féminin" actuel ?
    -> On en trouve peu, mais on en trouve ... seulement en partie bien-sûr. Les femmes qui pouraient ressembler a ce fameux 'idéal' ne sont que des masques, des déguisements ... rien de très naturel, en somme.

    * Est-ce que tu le vis bien ? Est-ce que tu t'y retrouves ?
    -> Je n'ai jamais été particulièrement contente d'être une fille (surtout dans l'adolescence.)
    Personellement, a voir des femmes, bien roulée, polies, aimables, comprhéensives, dans tout ces fims, toutes ces séries ... ça a tendance a me faire 'trouiller' pour l'avenir. Comment quelqu'un peut-il devenir quelque chose d'aussi ... "neutre" ?

    * Et, à ton avis, c'est quoi la féminité aujourd'hui ?
    -> La féminitée, pour moi, ça commence à comprendre qu'on a un certain pouvoir en tant que femme. On peut très bien égaler les hommes sur le plan intellectuel, et même si nos morpholgies sont différentes (au niveau musculaire) on peux très bien devenir aussi, sinon plus sportive qu'eux.
     
  12. Mimirabelle

    Mimirabelle
    Expand Collapse
    Mélange instable

    L'idéal féminin tel qu'il est décris par Virginie Despentes ne me donne franchement pas envie.
    De quel droit devrais-je être moins intelligente, gagner moins, et surtout ne pas écraser un homme??
    Perso, je suis plus diplômée que mon mec, je gagne mieux ma vie que lui. Il l'a pas bien pris au début: il est très très ouvert, très moderne sur les relations hommes/femmes mais sur la question du salaire il a eu du mal à l'avaler. M'enfin, il est quand même bien content quand je rentre de shopping avec plein de cadeaux pour lui: je crois qu'il apprécie de se faire entretenir un petit peu.
    J'ai toujours dis que je ne voudrais pas rester mère au foyer lorsque j'aurais des enfants. J'aurais bien trop peur de m'enfermer! J'ai vu des nanas devenir complètement dingues: elles ne pouvaient plus parler d'autre chose que de couches et du dernier épisode des feux de l'amour... Il y en a à qui çà convient très bien et je les respecte. Mais pour certaines autres, c'est une torture à partir du moment où c'est imposé.
    Je ne pourrais pas m'arrêter de travailler. Mon mec n'est pas encore assez ouvert pour s'arrêter et élever les enfants: il est encore dans le cliché "maman élève les enfants et papa gronde en rentrant du travail". Mais çà c'est dû à des souvenirs d'enfance bien encrés: il ne veut que reproduire ce qu'il a vécu...
    Le problème c'est que les femmes doivent souvent faire des choix. Combien d'entre elles ont vu leur carrière stoppée nette ou régresser dès qu'elles sont devenues mères. Alors quoi le choix c'est enfant ou carrière??
    Quelle femme du 20ème siècle accepterait de rester toujours au 2ème plan (derrière son chéri, derrière ses collègues hommes, derrière ses collègues femmes working girls...), d'être persécutée par les canons de la beauté que je ne sais qui a établis. Tant que les mentalités ne changeront pas et que les femmes ne seront pas soutenues dans leurs choix de vie, il y aura toujours des clichés de maman au foyer, des clichés de working girl, des canons de beauté complètement disproportionnés et des femmes toujours tiraillées entre des choix de vie cruciaux.
     
Chargement...