[Article] Ode à la diversité et à la solidarité féminine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Eärane, le 4 février 2007.

  1. Eärane

    Eärane
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    JE TE REJOINS ! Et vive toi ! \O/
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  2. myfunnyvalentine

    myfunnyvalentine
    Expand Collapse
    Teubê et fière de l'être

    J'adule ! Vive les ventres pas plats !
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  3. Elanore

    Elanore
    Expand Collapse
    Sous-marin professionnel

    C est très joliment dit.
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  4. Syb45

    Syb45
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Que c'est beau! =]
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Non, vraiment, c'est un billet très agréable, et très juste.
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  6. Yellow

    Yellow
    Expand Collapse

    C'est malheureusement vrai, les filles sont des vipères entre elles... Se détailler de la tête aux pieds, se regarder de travers, se critiquer: pas sûre que ça change un jour.
    Mais qu'est-ce qu'il est bien ton article, de l'air frais, j'adhère!
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  7. Miss-exquisite

    Miss-exquisite
    Expand Collapse
    Sportive avant tout

    Très bel article qui m'a fait beaucoup de bien.
    Je suis tout à fait pour ce genre de solidarité féminine néanmoins j'avoue que moi j'ai du mal à voir les choses aussi positivement. "Les fesses potelées", "les ventres arrondis" et "les parties molles" trouvent peu de compassion à mes yeux surtout et même tout particulierement, lorsqu'il s'agit de moi. Je suis trop dure avec moi même? peut être, mais me le penser ne me fera pas changer d'avis. Mais j'espère qu'un jour un homme pourra y remédier et faire que je me trouve irrésistiblement belle! ;)
     
  8. masaari

    masaari
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    miss-exquisite, personnellement je ne pense pas qu'on s'accepte par le regard d'un autre..certes cela peut aider grandement mais c'est grace a son propre regard sur soi que l'on s'accepte.... la facon de voir l'image de nous-meme que nous renvoie le miroir est souvent plus difficile que la maniere dont nous voyons les gens....quand je vois des femmes pulpeuses, je les trouve "so gorgeous"!!! mais quand je me vois....je ne vois qu'un paquet de vegetaline pret a passer a la friteuse....mdr! alors je sublime mon corps par les vetements....avant je cachais, maintenant je mets en valeur cest deja ca!
    et puis je trouve que notre societe de consommation ne nous aide pas du tout...ces images de la femme parfaite.....cheveux dans le vent parce que elles aussi elles le valent bien...:rolleyes:
    les maigres sont trop maigres, les rondes sont montres du doigt, ou est la normalite...elle n'existe pas en plus! avec le temps les tendances morphologiques changent au gre de la mode, mais pour le bien de qui...? surement pas de la femme!

    je ne m'exprime pas super bien mais j'espere que vous voyez ou je veux en venir...
     
  9. May

    May
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'aime beaucoup beaucoup ce billet, ma foi très vrai.
    Joliment écrit!
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  10. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Ton post me fait beaucoup penser aux interminables débats du vestiaire après le sport au lycée, les hommes préfèrent ils les rondes, les gros seins, les longues jambes et bla et bla et bla. Ton post est très juste, il m'a fait sourire!
     
    Butterflyz a BigUpé ce message
  11. Datchoo

    Datchoo
    Expand Collapse
    RAS

    C'est très très joliment écrit. Et je suis très très d'accord. Et c'est parfois très très dur à vivre. Une de mes amies et moi, on est parfois très langues de vipère, bon même languesde p**e. Et parfois, je l'entends dire: "Waah regarde celle-là, les grosses cuisses! Beurk, ça bloblote de partout, mais quel mec voudrait se taper ça?!?"

    Et là, je m'aperçois que cette fille a des cuisses moins grosses que les miennes. Au passage je vous révèle que je fais du 42, ce qui n'est pas la mort non plus. Un jour, quand même, je lui en ai parlé, et elle m'a sorti la réponse qui tue: "Oui, mais toi c'est pas pareil, t'a du charme." Bizarrement, le charme de cette fille, c'est pas la première chose sur laquelle elle avait tilté. Donc en gros, je serais pas sa copine, j'aurais droit à ce genre de réflexion, et j'y ai surement droit de la part d'autres filles, aussi langues de p**e que nous....
     
Chargement...