Bastien Vivès et Balak, auteurs de « Lastman » - Interview

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Elsa, le 31 mars 2013.

  1. Elsa

    Elsa
    Expand Collapse

  2. marion-perso

    marion-perso
    Expand Collapse
    Mieux vaut être une vieille moche tatouée, qu'une vieille moche tout court.

    Merci pour l'interview ! Elle est franchement trop cool !
     
  3. Haüyne

    Haüyne
    Expand Collapse

    Oui, vraiment belle interview ! J'aime beaucoup Bastien Vivès, je lirais bien

    Pour la petite info, une rencontre avec les auteurs est prévue samedi 13 avril à Aix-en-Provence (à côté de Marseille), à la Cité du Livre, pour le festival de la bande-dessinée !
     
    #3 Haüyne, 31 mars 2013
    Dernière édition: 31 mars 2013
  4. Wina

    Wina
    Expand Collapse
    Poétesse-burrito

    Super interview en effet ! C'était très intéressant de voir l'approche que les auteurs ont par rapport à la BD/le manga.
    Je fais partie des Bastien Vivès fangirls, j'aime énormément ce qu'il fait, de Dans Mes Yeux aux Melons de la Colère (oui oui), en passant par ses notes de blog. Je connais moins bien Balak et Mickaël Sanlaville, mais l'interview donne envie de se pencher sur leurs travaux.
    Ça fait un moment que j'entends parler de Lastman, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire. Et là ça m'a donné encore plus envie !
     
  5. Elsa

    Elsa
    Expand Collapse

    Merci beaucoup les filles :)
     
  6. VesperG

    VesperG
    Expand Collapse

    Je viens de finir le tome 1. Ça fait un moment que j'entendais parler de last man et j'ai été plutôt déçue. C'est un vrai shonen dans le sens gros male gaze et des personnages féminins (enfin 2 (oui elles ont des noms, non elles ne se parlent jamais entre elles #bechdeltest )) qui pour l'instant suivent des stéréotypes bien banals.
    J'y ai rien trouvé de novateur justement. La référence à Tarantino dans l'interview est juste car c'est la même recette : des geeks (rien de péjoratif derrière ce terme pour le coup) qui remixent plein de trucs qu'ils ont kiffé dans d'autres œuvres. C'est cool mais les idées ne sont pas nouvelles et pas modernes au niveau représentations.(perso masculins comme féminins) En lisant last man en tant que meuf ça m'a saoulée de me faire encore servir ces gros plans de boobs. (Pourtant j'aime les boobs, là n'est pas le problème)
    Bon cette opinion se base sur le tome 1, je vais quand même me procurer le 2 avec l'espoir que dedans la mère se rebelle contre son objectification, qu'Elorna envoie bouler son pédant partenaire et que des personnages féminins/relations se développent de manière intéressante... Mais cette fois-ci je vais le louer et pas claquer 13 boules dedans.
     
Chargement...