Besoin d'un peu de temps d'une lectrice de Nothomb.

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par -s0owl-, le 7 novembre 2005.

  1. -s0owl-

    -s0owl-
    Expand Collapse
    Photoshopeuse

    Euh, voila j'ai du écrire la fin du ''Robert des Noms Propres'' de Nothomb.

    J'ai besoin d'un ou de plusieurs jugements, parce que je sais pas du tout si ca ''va'' et c'est un travail very important...
    Donc , si vous pouviez m'aider.
     
  2. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Oh, et tu peux la mettre ici, ou pas?
     
  3. -s0owl-

    -s0owl-
    Expand Collapse
    Photoshopeuse

    Si j'peux mais bon on smoque, pas hin!


    Puis n'hésitez pas à critiquer , c'est là pour ca!

    J'rappelle les consignes

    -Faire la suite en suivant le style de Nothomb
    -Se limiter à une page.

    Comment se débarrasser du corps ?

    On ne se rend pas compte comme ça peut être encombrant,un cadavre.

    Bien sûr ils auraient pu partir dans la nuit noire, trouver un endroit caché derrière les arbres,creuser un trou et y mettre ce fameux corps mais c?eût été trop facile et médiocre.

    Le destin de Plectrude ne fut certes,pas toujours heureux, mais il n?y eu jamais de médiocrité ni de facilité.

    Elle n?eu donc pas pu se contenter d?un simple enterrement.

    Le problème leur semblait irrésoluble , c?est une chose difficile de se débarrasser d?un corps, on ne peut trouver la réponse dans une encyclopédie, chez un voisin,un professeur ni qui que soit.

    Ces inventions sont bien inutiles lorsqu?il s?agit de ce genre de question.

    C?est au meurtrier seul de la trouver, les meurtriers devraient toujours réfléchir à comment ils pensent se débarrasser de la victime.

    La réflexion leur prendrait peut-être assez de temps pour en conclure que le meurtre n?en vaut pas la peine.

    L?on pense, à tort, qu?une fois l?individu tué celui-ci ne dérangera plus, le problème que l?on pose ici nous donne déjà la preuve du contraire.

    Toutes ces élucubrations,ne changent pas grand chose à notre question.

    Il y a des milliers de façons de se débarrasser de ce corps, encore faut- il trouver la bonne.

    Comme je l?ai dit plus haut l?enterrement était inimaginable, il en va de même pour l?incinération, l?abandon, et toutes ces façons tellement banales.

    Il leur fallait donc trouver une autre solution Plectrude qui n?avait pas perdu ces convictions de danseuse,voulait pour son amie une fin grandiose,majestueuse,spectaculaire telle un ballet tragique.

    Il imagina donc pour son amie une fin des plus digne et la conta à Mathieu.

    Elle allait faire d?Amélie un mannequin,les mannequins qui posent dans les vitrine sont rarement d?un naturel crédible avec leur airs niais et leurs sourire trop parfaits.

    Elle aurait donc en sa possession le mannequin le plus naturel, le plus humain possible. En plus Amélie vivrait à jamais, inspiratrice des tenues féeriques d?une ballerine à la retraite.

    Encore faudrait il donner à Amélie l?aspect d?un mannequin.

    Elle chercha dans les petites annonces les coordonnés d?un taxidermiste qui pu paraître un peu louche. En effet ne faut il pas être sommairement douteux pour accepter d?empailler un être humain ?

    Elle trouva. Elle se rendit directement chez lui accompagné de Matthieu et de la dépouille d?Amélie.

    Il leur dit de venir rechercher le corps deux jours plus tard. Ils rentrèrent chez eux, sans aucun scrupules, n?étais ce pas Amélie elle-même qui avait dit à Plectrude qu?elle devait à son tour commettre un crime ?

    Deux jours plus tard,ils y retournèrent la meurtrière trouva sa compagne parfaite.

    Matthieu et Plectrude ramenèrent la nouvelle Amélie chez eux.

    La jeune femme lui coupa les cheveux, lui composa un maquillage d?une somptuosité exagérée, et la plaça dans sa chambre à côté de sa garde à robe.

    C?était parfait, à présent tout serait parfait à jamais.
     
  4. Ice

    Ice
    Expand Collapse
    Mélange instable

    comme Kenza, c'est franchement bien :) Bwavow
     
  5. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Moi, j'aime beaucoup.

    (Estella, lance-toi, c'est aussi pour ça qu'elle met son texte là, j'crois).
     
  6. Starshaped

    Starshaped
    Expand Collapse
    Amoureuse

  7. -s0owl-

    -s0owl-
    Expand Collapse
    Photoshopeuse

    Estella >

    "On ne se rend pas compte comme ça peut être encombrant,un cadavre." Je trouve cette phrase assez maladroite, comme elle est construite, trop simple et pas assez audacieuse, tu vois ce que je veux dire ? Elle est trop évidente, et ça fait bizarre quand on lit la phrase précédente et la suivante de tomber sur cette évidence. Je pense qu'il suffit de la remanier, sans la changer en profondeur.

    > Oui, c'est vrai, t'as raison j'vais essayer de rectifier le tir


    "Elle n?eu donc pas pu se contenter d?un simple enterrement." Aïe aïe aïe, la conjugaison ;) . Je suppose que c'est un conditionnel passé que tu as voulu mettre "elle n'eût donc pas pu".

    > faute de frappe x /


    "Comme je l?ai dit", personnellement, j'éviterais ://. Je crois que Nothomb utilise très très peu le JE du narrateur dans ses récits à la 3ème PS.

    > Enfaite dans le Robert des noms propres, elle a parfois recours au Je , jpense!

    "Il imagina donc pour son amie" Elle, plutôt ? Et Mathieu/Matthieu, tu ne l'écris pas toujours de la même manière, je ne sais pas si c'est une erreur de recopie.

    >Rectifier!

    "Deux jours plus tard,ils y retournèrent la meurtrière trouva sa compagne parfaite.
    Matthieu et Plectrude ramenèrent la nouvelle Amélie chez eux. "
    Là encore, je trouve ce passage trop bref et trop strictement narratif. Tu vois ?
    Il y a quelques fautes d'orthographe, mais je pense que tu ne les as faites qu'en recopiant!

    > Oui je suis d'accord avec toi, c'est trop bref, mais devant me limiter à une page j'ai du faire des concessions...

    Pour les fautes j'vais re relire tout ça!





    Merci beaucoup ,à toutes,en tout cas!


     
  8. Ice

    Ice
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Le problème que l'on pose ici ns donne déjà la preuve du contraire > un peu bancale, la phrase, faut que l'esprit y reste mais plutôt 'le problème posé ici prouvait bien le contraire', ou quelque chose comme ça. j'veux dire, le 'nous' et le 'donne' je les trouve bizarre, un peu déplacés..

    Je l'ai dit plus haut > comme Estella, fastidieux d'employer le 'JE' chez Nothomb, elle le fait mais dans des cas assez précis.... 'comme mentionné + haut' sinon

    En plus > juste, met 'de plus'. 'en +', ça va pas dans la phrase, je trouve. Juste 'en plus' et la phrase devient ni-ckel.

    encore faudrait-il > plutôt encore fallait-il, je mettrais.


    Quant à la première phrase de la citation, j''lai gardée tellement elle est géniale, je trouve. Très, très Nothomb. Non, vraiment, Nothomb m'avait déçue dans les deux dernières pages du livre, elle aurait juste dû mettre cette fin-là et tout aurait été parfait =)
     
Chargement...