Carte postale du Japon ? Le culte de l'apparence

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Ancien membre, le 14 novembre 2012.

  1. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

  2. Carolinouchka

    Carolinouchka
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Ce qui me parle vraiment dans ce standard de beauté, c'est le teint.
    Moi aussi, je recherche un teint uniforme, et je fuis le soleil, c'est mon obsession !

    Je suis d'ailleurs en quête perpétuelle de la crème solaire idéale : qui protège un max, tient longtemps, et dont la texture est agréable, ne colle pas, ne me donne pas une drôle de couleur, ne me fait pas briller, et allez, soyons fous, ne sente pas trop mauvais ! ;-)
     
  3. Croquelicot

    Croquelicot
    Expand Collapse
    It's a TRAP² !

    Je suis allée à Tokyo il y a deux ans, et c'est vrai que cette "perfection" des japonaises entre 15 et 30 ans est assez folle, j'ai tout à fait ressenti ce côté "pouilleuse" dont tu parles, quand je ne faisais pas l'effort de me mettre sur mon 31.

    L'histoire des jupes courtes, c'est vrai que c'est fou, mais la micro-jupe est tout à fait banale, et personne ne se permettrait (enfin, juste d'après ce que j'ai vu là-bas) de faire une réflexion, un sifflet, ce qui rend la chose plus faisable.

    Par contre, passé 30 ans, il est rare de voir des femmes aussi apprêtées, ça donne l'impression qu'une fois mariée et/ou salariée, il est moins admis d'avoir ce côté "poupée parfaite et fragile".
     
  4. 3l5a

    3l5a
    Expand Collapse
    Chaton-garou

    Très intéressant! J'étais déjà plus ou moins au courant de ces habitudes (layering, faire attention à ce qu'on montre aux autres, blancheur), mais vu directement du Japon, ça apporte un vrai complément d'info, on se croirait presque sur place!

    Je suis en plein dans ma période "cosmétiques asiatiques" et j'ai envie de me remettre au japonais (chose que j'avais commencée en solo, juste avant mon bac pour éviter de réviser haha -_- !)
     
  5. Lyncis

    Lyncis
    Expand Collapse
    Ecrivain en herbe

    J'aime bien ce genre d'articles, et plus encore lorsqu'ils parlent du Japon ! C'est un pays qui me fascine mais aussi m'intrigue. Je n'ai jamais eu l'occasion d'y aller mais je suis quasiment sûre que je complexerais à mort, au milieu de toutes ces jolies femmes si minces... D'ailleurs, l'article ne le mentionne pas, mais je suppose que ce culte de l'apparence se joue aussi sur le poids ? Je nourris peut-être une image trop pessimiste, mais je suppose que les femmes grosses ne doivent pas être très bien perçues, comme dans beaucoup de pays...
     
  6. Laaz

    Laaz
    Expand Collapse

    En effet, autant en ville qu'à la campagne, hommes et femmes sont assez obsédés par l'idée de maigrir... Ce qui est étonnant/logique (ça dépend du point de vue) sachant qu'il est très rare de croiser quelqu'un en surpoids. Je ne parle même pas d'obèses : non, même les gens juste grassouillets sont rares comparés à la France. Et s'il y a une chose qui me choque vraiment ici, c'est le traitement réservé aux gros dans les médias...
    A la télé par exemple, personne ne se gene pour dire des choses très blessantes aux rares "célébrités" grosses. Bien sûr, les animateurs sont souvent là pour ça : appuyer où ça fait mal et faire rire les autres. Mais je trouve qu'on a pas à critiquer aussi violemment les gens sur leur apparence...
    Et le pire, c'est peut-être la façon dont les gros se traitent eux même : à la télé j'ai l'impression qu'ils jouent quasi obligatoirement des personnages sales, stupides et ridicules; l'autre jour j'ai vu une émission à priori pour les petits où deux filles adultes en surpoids en vêtement moulant chantaient une chanson dont les paroles étaient à peu près : "Je suis grosse et moche, je suis un petit cochon... un petit cochon moche" avec force postures ridicules et humour pipi-caca. C'était censé être très rigolo, mais ça m'a donné envie de chialer (je ne suis pas grosse, ça m'a juste fait de la peine). Certes, c'était peut être une comptine traditionnelle millénaire qui parlait vraiment d'un petit cochon moche, ou toute autre bonne raison que je n'ai pas saisi. Mais ces filles n'étaient même pas moches ! Juste grosses ! Le problème c'est qu'ici, "potelé/e" et "belle/beau" sont antinomiques (c'est pas si différent en France vous me direz...). Le premier truc qu'on fait valoir dans les émissions "beauté", c'est comment la personne a merveilleusement maigri... Que cette personne soit déjà mince au départ, ou plus mignonne avec des joues qu'avec des creux dans la figure. De plus, souvent dans ces émissions, grosse = masculine (voilà un truc qu'on a pas en France je crois...). "On me traitait comme un mec, on me disait que j'étais pas comme une fille... Heureusement, j'ai maigri !"

    Après c'est vrai qu'à la télé japonaise tout le monde joue un rôle (pas en tant qu'acteur je veux dire, dans les émissions de variété ou "situation réelle"), ils sont là pour faire rire, ils ont un personnage souvent très caricatural, la fille complètement stupide, la grande gueule, le beau gosse, l'homo efféminé... et donc, la grosse forcément moche et dégoûtante. Je ne sais pas à quel point c'est plus justifié au Japon qu'en France, mais ici au Japon, un gros est forcément responsable du fait d'être gros : si tu es gros c'est obligatoirement que tu mets du pudding à la crème dans ton potage à la margarine tous les matin voyons. Métabolisme pourri, maladies ? Ca n'est jamais évoqué.
     
  7. Lune Bleue

    Lune Bleue
    Expand Collapse
    Pcchhhhhhhhhhhhh

    Je ne connais pas très bien le Japon (à part celui des mangas :)) et je ne savais pas grand chose de ce culte de l'apparence, mais je crois que j'aurais beaucoup de mal à m'y retrouver. Autant j'aime bien les vêtements superposés et certaines des tendances nippones, autant l'idée de s'habiller ou de se maquiller pour faire "comme les autres" me dérange beaucoup. Pour moi, ce qui est important, c'est d'être bien dans sa peau et de s'assumer, quels que soient son style vestimentaire, sa couleur de peau et son poids (d'ailleurs je voudrait remercier Laaz pour son post, qui est super intéressant. Laaz, je te rejoins sur tous les points !)
     
  8. orchidee_eternelle

    orchidee_eternelle
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    Oui, les jupes très courtes sont fréquentes, mais les décolletés non ! Peut-être que ça a un lien avec le fait qu'elles ont des petites poitrines en général ou qu'elles veulent pas bronzer du décolleté, mais un décolleté est vite indécent alors qu'ils sont habitués aux robes/jupes très courtes.
     
  9. Ellis

    Ellis
    Expand Collapse

    Merci pour cet article, il est super intéressant ! :)
     
  10. Lenwha

    Lenwha
    Expand Collapse
    Mais nous, on était aussi silencieux que deux morceaux de tofu.

    Je crois qu'il y a un rapport avec le fait que le cou soit considéré comme une partie hautement érotique (cf. l'histoire des kimonos). Pourquoi le cou et pas les jambes ? Aucune idée.

    En France aussi, cette idée a la vie dure. Mais plus encore qu'au Japon, car il y a cette idée (qui vient du confucianisme, je crois) que si tu es dans une mauvaise situation (puisqu'être gros est connoté péjorativement au Japon), c'est de te faute. Idem pour les gens pauvres, personne ne fait la manche au Japon, c'est honteux (alors que nous, dans la Bible, on a "aide ton prochain", l'aumône est accepté). Tu dois te débrouiller tout seul.
     
  11. Purple Mind

    Purple Mind
    Expand Collapse
    Geek et vernie!

    C'est super ces articles sur le Japon, j'espère qu'il y en aura plein d'autres! Merci à Laetitia H de nous faire partager son expérience, c'est très intéressant! :chat:

    Je ne suis jamais allée au Japon (je souhaite y aller dans un futur proche) mais ce pays et sa culture me fascinent aussi.

    Je savais pour le fait d'être kawaii, la peau blanche (moi j'ai même pas besoin de mettre des leggings pour pas bronzer :yawn: par contre j'ai plutôt intérêt à mettre de la crème!), le fait d'être assez apprêtée, par rapport à ce que j'ai pu déjà lire ou voir sur le Japon lui même ou ce que j'ai pu percevoir à travers des produits culturels japonais (mangas, musique).

    Par contre, je ne savais pas que le fait d'avoir des kilos en trop était aussi mal vu là bas, ça doit vraiment être dur pour ceux qui ont des problèmes de surpoids ou d'obésité de vivre ça... déjà qu'en France c'est pas facile! Surtout si en plus c'est dur de trouver des vêtements au delà du 40...

    Je sais que la convention sociale est plutôt forte au Japon, pourtant j'ai souvent entendu dire que, paradoxalement, les looks excentriques étaient plus courants et peut être mieux acceptés qu'en France, dans les grandes villes du moins, que les gens, du moins les jeunes osaient plus se lâcher qu'en France au niveau vestimentaire hors du travail et des études? Ou alors c'est uniquement le cas à Harajuku? (tu ne parlais justement pas de ce quartier dans l'article, mais je me pose la question du coup) :)
     
  12. Charlie-Culotte

    Charlie-Culotte
    Expand Collapse
    Get your LOVE ME-on

    le mode de vie japonais est vraiment à mille lieues du mode de vie latin et/ou européen en général... je ne pense pas que je m'y sentirais à mon aise du tout du tout :vex: (et mes formes de mama italienne ne rentreraient pas dans du 40, de toute manière :lalala: )
     
Chargement...