Cat Marnell, journaliste beauté et toxicomane

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 19 juin 2012.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

  2. Lyncis

    Lyncis
    Expand Collapse
    Ecrivain en herbe

    Ce genre de personne me font juste penser "tout ça pour... ça ?"

    Le stéréotype de la bimbo décolorée qui trouve ça glamour et sexy de se droguer et de faire étalage de sa tronche et de sa vie quoi... (qui est navrante) Limite, être journaliste beauté n'est qu'un prétexte pour s'exhiber... Tss
     
  3. Hurry

    Hurry
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Alors là, je comprends pas. Je comprends pas l'intérêt qu'elle peut susciter. J'ai vaguement été lire un ou deux de ses posts et ces espèces de logorrhées sans queue ni tête ne m'intéressent pas le moins du monde. Cette espèce de spontanéité dans l'écriture ça me rend complètement hermétique à la lecture... je trouve ça absurde. J'arrive pas à expliquer pourquoi mais ça m'énerve profondément. En fait ça représente exactement tout ce que je n'aime pas sur internet.
     
  4. Cilece

    Cilece
    Expand Collapse
    En cours de piéytchdi

    J'approuve totalement le principe des personnes vivant une vie extrême qu'on ne vivra jamais et qui nous fascinent. Je ne connais pas cette journaliste, mais, rien qu'à lire l'article, elle me fascine. Tu as raison en disant que c'est un peu du voyeurisme,mais après tout, c'est elle qui ouvre sa vie sur Internet, on ne va pas chercher les informations plus loin que dans ses articles.
    Ce qui est par contre désespérant est la solitude dans laquelle elle a l'air de vivre, et le fait que sa dépendance à la drogue l'a rendue célèbre et qu'en arrêtant, elle a peut-être peur de retomber dans l'oubli, puisque le personnage aura perdu une part de son intérêt (3615 bébé psychologue bonjour).

    Article intéressant je trouve, qui fait se poser pas mal de questions!
     
  5. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    Parce que le fait d'avoir tout déballé et d'en être conscient fait de toi une meilleure personne ?!
    Je vois pas une nana déboussolée et écorchée vive dans ce portrait et dans ce qu'elle écrit. Je vois juste une nana superficielle et qui fait son beurre de son problème de dope. Et ce n'est pas parce qu'on admet avoir tel ou tel défaut (imbu de sa personne, langue de pute, hypocrite, pas fiable etc), avoir tel ou tel problème (ici de drogues) qu'on peut d'un seul coup obtenir l'absolution ultime !
    Il est clair qu'elle a besoin d'être secourue, d'être aidée. On ne souhaite ça à personne. Et ça ne sert à rien de forcer quelqu'un dans cette situation si elle n'est pas prête à changer maintenant.

    Mais qu'on soit clairs, ce n'est pas le fait qu'elle étale et assume au grand jour sa dépendance qui me dérange. C'est un acte fort et courageux. Non, ce qui me dérange, c'est qu'elle en fasse son fond de commerce. Sa manière d'écrire tend à rendre glamour et rock'n'roll, de manière consciente ou inconsciente je ne sais pas, ce qu'elle vit au quotidien. Et c'est super dangereux !

    (Non et sérieusement, son article sur la pilule du lendemain est super inconscient...j'imagine même pas les gamines pour qui elle peut être un modèle)
     
  6. Caliodë

    Caliodë
    Expand Collapse
    Oh Yeah !

    Contrairement à @Hurry, je comprends pourquoi elle fascine autant de monde.
    @SallyVonHolle, non, ça ne fait aps d'elle une meilleure personne, mais ça fait que, peu importe ce que tu lui dis, ça ne pourra pas la faire changer, vu qu'elle en a déjà conscience. Donc autant ne rien lui dire. C'est l'idée. Sinon je suis relativement d'accord avec toi.

    Que cette fille se montre, et que des gens la regardent, je comprends. C'est comme regarder Confession Intime à la télé.

    Par contre, je trouve que
    1 ses collègues sont complètements irresponsables. OH OUI! RIGOLONS PENDANT QUE NOTRE POTE SNIFFE DES SELS DE BAIN POUR MONTRER A TOUT LE MONDE A QUEL POINT C'EST COOL ET POPULAIRE D'ETRE TOXICO !
    2 j'espère très très très sincèrement que son succès (parce que elle a effectivement beuacoup de succès, peu importe la raison de celui ci) ne va pas faire penser à certains que son mode de vie est un moyen légitime de devenir qqn de reconnu.

    Au fond, je me dis que, si c'est interessant (bien que complètement voyeur, on est bien d'accord) de pouvoir voir les dégats que font la toxicomanie sur une personne, le fait de la positionner en célébrité, journaliste à succès, je trouve ça gravement dangereux !
     
  7. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    Ouais dans l'idée je voulais ajouter et j'ai oublié : "ça ne la rend pas meilleure et SURTOUT ça n'en fait pas une excuse pour l'admirer" :)
    Mais d'accord avec toi sur le fait que de toutes manières, ça ne sert à rien de lui dire ce genre de chose si elle en a conscience, sinon elle aurait déjà (peut-être) chercher à changer, bien que ce soit un cheminement mental et physique super difficile.
     
  8. Hurry

    Hurry
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Déso d'en remettre une couche mais c'est quoi que vous admirez en elle, ce qui vous fascine? Le fait qu'elle se drogue? Le fait qu'elle envoie soit-disant tout balader?

    Qu'on parle de curiosité d'accord, que ça intrigue pourquoi pas, mais qu'on se retrouve admirative devant un tel personnage ça m'échappe mais alors là complètement. Pour moi cette fille ne fait rien et je ne vois pas à quel niveau on peut placer son admiration pour elle surtout quand la prétendue liberté qu'elle revendique est doublée d'une énorme dose de connerie.
     
  9. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    Je comprend pas trop l'engouement autour de ce personnage non-plus.

    Savoir que la plupart du temps elle est trop high pour prendre une douche, ça me fait pas rêver quoi :shifty:
     
  10. Erinnern

    Erinnern
    Expand Collapse
    Pas de désolisme.

    personnellement, j'ai trouvé l'article ultra intéressant. D'accord, il y a eu des tas de reportages sur cette meuf (quoique c'est dans Mad que j'en entends parler pour la première fois)
    mais là, l'article a un point de vue très personnel, celui de Jack Parker, qui nous relate en détail ce qu'elle a ressenti, et je trouve ça plutôt cool :)
    on sent que Jack y a beaucoup réfléchi, à la fois sur le "personnage" et sur sa propre fascination à elle. Tout en restant lucide, l'article témoigne d'un certain respect vis à vis de Cat Marnell. Ok, cette fille a plein de défauts, mais c'est un être humain, et je trouve que certaines MadmoiZelles devraient pas tomber aussi facilement dans le dénigrement...

    en bref, super article Jack Parker
     
  11. QueenMab

    QueenMab
    Expand Collapse
    May the Fluff be wiz you

    @
    Tout à fait d'accord vv

    Pour ma part, je trouve ça juste totalement sordide.

    Et je pense que c'est pour ça que tant de gens se disent fascinés, tout simplement parce que l'être humain aime le sordide, l'immonde, le "freak", pour mieux se sentir normal. Ce qui pousse à lire les élucubrations de Cat Marnell, c'est exactement ce qui poussait nos aïeux à fréquenter les foires humaines et les freak-show.

    On a envie de voir, de savoir, de se repaître des détails dégueulasses, de dire qu'on l'a vu et qu'on sait, mais en restant bien l'abri derrière la barrière, l'écran, le journal...Parce que le vivre soi même pour de vrai, en fait, ça ne serait pas possible, et on le sait.

    Et là Cat Marnell nous offre tout ça sur un plateau, quasiment en direct et en 24/7. Et la question que je me pose, c'est : lorsqu'elle mourra, est ce qu'elle nous le fera vivre en direct, ou bien, est ce qu'enfin on arrêtera d'en savoir trop ?
     
  12. Béré

    Béré
    Expand Collapse
    A craqué son slip

    En fait je pense que Jack Parker ne parle pas de l'admiration qui te fait penser "Je voudrais être elle". Il me semble, et en tout cas c'est mon cas, que c'est une admiration un peu plus ... comment dire... lucide, si on peut utiliser ce mot ici.
    En fait moi c'est un mélange d’admiration et de pitié que je ressens pour elle. A la fois une espèce d'admiration pour le choix de vie qu'elle à fait, pour le fait qu'elle assume complètement sa misère, sa dépravation, le fait qu'elle assume de tout déballer devant des milliards de personnes, une admiration pour l’extrême dans lequel elle vit. Non pas que je voudrais faire la même chose, mais justement parce que je ne veux pas finir comme ça, j'admire les gens qui le font. C'est un peu ambigu en fait, et assez dur à expliquer.
    J'ai aussi pitié d'elle parce que ma foi, elle est pas encore morte d'overdose, mais ça ne saurait tarder. Plus sérieusement, je ne suis pas sûre non plus qu'elle ait choisi de vivre comme ça. Apparemment son père, qui doit être un excellent médecin, l'à un peu forcée. De plus je pense que ses problèmes de drogue, comme c'est souvent le cas chez les personnes addictives, est doublé de problèmes psychologiques. Vouloir faire de son malheur son métier me semble assez .... pathologique. Je nuancerai donc beaucoup la notion de "choix" et d'"assumer" quand il s'agit de cette fille. Je ne sais pas si ce qu'elle fait s'appelle vraiment assumer. Pour moi c'est encore plus flagrant lorsqu'on à affaire à une personne très égocentrique. Je ne pense pas qu'elle assume, mais plutôt qu'elle fasse semblant d'assumer, parce que comme les autres mads l'ont dit, elle sait que ça lui rapporte de l'argent. Ce personnage de junkie et fière de l'être, c'est ce qui lui permet de manger (enfin, de sniffer) tous les jours. Ce qui ne veut pas dire qu'elle vit bien avec, au contraire je pense. Qu'on vive dans l'extrême ou pas, on en reste pas moins des êtres humains, et j'ai tendance à croire, tapez moi si je me trompe, qu'un être humain à besoin d'un minimum de sociabilité, de réalité pour pouvoir être heureux. Or on sait tous qu'une personne addictive, surtout aux drogues dures, perd peu à peu ces deux choses.
    J'arrête de faire ma médecine de comptoir, et je finis sur ces mots : PAUVRE FEMME :sick2:
     
Chargement...