Catherine Deneuve revient sur la FAMEUSE tribune publiée sur Le Monde

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 15 janvier 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 15 janvier 2018
    Dernière édition: 15 janvier 2018
    Ada or ardor a BigUpé ce message
  2. Scail

    Scail
    Expand Collapse
    C'est une bien belle bretzel que vous avez là.

    Ouais enfin, elle "s'excuse" tout en rajoutant derrière qu'elle ne regrette quand même pas d'avoir signé cette tribune (termes entendu à la radio ce matin) donc paye tes excuses à deux balles je trouve ...
     
    Eclaireur, Kounette, Kopses et 35 autres ont BigUpé ce message.
  3. marie3009

    marie3009
    Expand Collapse

    Ouais...je suis un peu dubitative. Donc en gros, elle signe un texte "vigoureux à défaut de le trouver parfaitement juste" :eh:. Sur un sujet aussi important, elle a apposé sa signature parce qu'elle trouvait ça fort mais pas juste ? C'est particulier comme raisonnement, qui plus est sur un sujet aussi important. C'est intéressant qu'elle mette en avant les idées qui lui ont plu et celles avec lesquelles elle est en désaccord mais avec la notoriété dont elle bénéficie, c'était évident qu'elle allait se retrouver en ligne de mire. Dans ces conditions-là, je ne comprends vraiment pas pourquoi elle l'a signée... Je suis en accord et en désaccord, je m'excuse mais je ne regrette rien...La conclusion de sa lettre est belle mais le reste me laisse un goût amer.
     
    Kopses, Maia Chawwah, MémiCha et 31 autres ont BigUpé ce message.
  4. Aethelthryth.

    Aethelthryth.
    Expand Collapse
    Mi-morue mi-panda roux mi-coquillette.

    Regardez j'ai fait un truc bien une fois donc j'ai le droit de faire de la merde maintenant, donnez moi un su-sucre :facepalm:
     
    Ethyll, Eclaireur, Kounette et 61 autres ont BigUpé ce message.
  5. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    Contrôler ses réflexes, c'est comme se vanter de sa modestie.

    Un peu comme si Robert Ménard disait «On m'a parfois reproché d'être facho, dois-je rappeller que j'ai fondé Reporters sans frontières ?».
     
    Kounette, sophiebrld, Kopses et 64 autres ont BigUpé ce message.
  6. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    Si elle n'est pas d'accord avec le texte, pourquoi le signer ? Je sais pas mais moi, même des pétitions sur internet, pour peu qu'il y aie une part du propos qui me dérange ou avec laquelle je sois en désaccord, je signe pas (même si la cause me tient à coeur). Alors une tribune dans un grand quotidien comme Le Monde... Ca me parait juste aberrant de filer son aval avec autant de visibilité à un texte dont on trouve qu'il manque de justesse.

    Oui, signer le manifeste des 343 était un acte féministe et courageux. Est-ce que ça suffit à pouvoir se dire féministe alors qu'elle a donné son appui à un texte anti-féministe dans sa construction et son propos ? Je ne pense pas.
    Après c'est bien qu'elle fasse remarquer qu'il y a des trucs qui posent problème dans le texte. Ca aurait juste été peut être plus honnête et plus intéressant de le faire avant la publication. Parce que là on peut se demander si elle a pas juste envie de ne pas rester du mauvais côté de la polémique...
     
    Eclaireur, sophiebrld, Kopses et 42 autres ont BigUpé ce message.
  7. soph63

    soph63
    Expand Collapse
    Draco dormiens nunquam titillandus

    "Non mais en vrai, vous avez pas bien compris, on a jamais dit que le harcèlement c'était pas grave, on a pas du tout balayé d'un revers de main toutes vos expériences en disant que les hommes devraient quand même avoir un peu le droit de vous enquiquiner dans la rue... En disant avoir peur des "tribunaux du Net", on a jamais occulté le fait que la justice donnait des peines ridicules aux auteurs d'agressions et de viols... Tenez, défoulez-vous plutôt sur la pomme des autres signataires...
    ... Ah, fallait lire la tribune avant de la signer en fait ? Eh ben on n'est pas sorti du sable."
    Désolée mais j'ai lu les "excuses" de Mme Deneuve dans Le Monde ce matin et elle m'a l'air à peu près aussi franche qu'une ânesse qui recule. Tout ce qu'elle peut dire maintenant pour se rattraper aux branches n'enlèvera rien à sa compassion mal placée pour les pauvres zôms victimes d'odieuses cabales et virés de leurs boulots pour avoir commis des agressions sexuelles ni au fait qu'elle a soutenu un violeur par le passé. Cela fait bien longtemps qu'elle soutient ses amis du show-business plutôt que les autres femmes. Si elle veut émettre un avis différent de celui que l'on lit dans la tribune, elle peut s'exprimer tant qu'elle veut, elle a largement assez de notoriété et de visibilité médiatique pour que ses propos soient relayés (la preuve).
    M'enfin je sais pas, mais le rétropédalage et la désolidarisation après la shitstorm, ça m'a l'air un peu trop facile. :dunno:
     
    Eclaireur, Kounette, Kopses et 41 autres ont BigUpé ce message.
  8. AFRO INSOLENTE

    AFRO INSOLENTE
    Expand Collapse

    Les mecs misogynes qui sont pourtant bien contents que l'avortement existe, bah ça existe et ils sont légion :shifty:
    Pareil pour certaines anti-féministes. Pas besoin de ramener à tout va le fait qu'elle ait signé le fameux manifeste sur l'avortement, CA CHANGE QUE DALLE.

    Donc, que je résume ... tu défend ouvertement un violeur pédophile, ensuite tu signes une tribune qui défend des comportements masculins sexistes et on parle encore de ton pseudo engagement féministe même dans un magazine comme Madmoizelle. A moins que le passage qui congratule son engagement féministe était sarcastique ..; dîtes moi que c'était sarcastique, please ?:yawn:
     
    Eclaireur, Kounette, Kopses et 37 autres ont BigUpé ce message.
  9. Nienke

    Nienke
    Expand Collapse

    Encore, je veux bien lui accorder qu'à l'époque où elle a signé un manifeste pour le droit à l'avortement, ce n'était sans doute pas "rien" en terme d'engagement. C'est un droit pour lequel on a encore dû se battre récemment, donc heu oui, les mentalités ont la vie dure et laisser une femme avoir le choix sur son corps, ce n'est pas encore complètement ancré.

    Par contre si j'ai pendant cru à peine quelques secondes ses excuses, je les rejette. Je ne remet pas en cause son féminisme, je ne la connais pas personnellement et je ne sais pas si elle l'est ou pas. Je ne vais pas non plus juger du fait de savoir si oui ou non il suffit de signer un manifeste féministe pour dire "je suis féministe".

    Je vais en revanche dire que je ne crois pas en ses excuses. Je pense, comme d'autres, qu'on ne signe pas un texte sans l'avoir lu intégralement. Quand on le signe, ça revient littéralement à coller son nom avec ce texte. En signant, ça veut dire qu'elle est d'accord avec ce qui est écris. Et jamais elle n'a tout de suite ajouté après "je l'ai signé, mais je suis en désaccord avec". Non, elle n'écris cette lettre d'excuse qu'après moult réactions. Je l'ai lu, sa lettre d'excuse, mais je ne la vois vraiment que comme une façon pour elle de rebondir à peu près après avoir fait une erreur. Donc non, je ne l'excuse pas. Elle a toujours sa signature sur cette tribune pour autant que je sache, et les excuses qu'elle présente sont surtout là pour tenter de se justifier.

    Donc voilà, j'ai rien de personnel contre Catherine Deneuve en soit, mais elle a signé. Tant que son nom sera dans les signataires, elle doit aussi accepter et assumer ça. Et puis bon, j'ajouterais que créer un lien entre "la peur du nettoyage de l'art" et "la liberté d'importuner au quotidien", c'est un raccourci tout de même bien foireux qu'elle n'a pas reconnu il me semble.
     
    #9 Nienke, 15 janvier 2018
    Dernière édition: 15 janvier 2018
    Eclaireur, Kopses, Camaeleon et 36 autres ont BigUpé ce message.
  10. Bibidi Bobidi Bou

    Bibidi Bobidi Bou
    Expand Collapse
    Travailler au mois d'août :gonk:

    Perso je trouve qu'il faudrait arrêter d'essayer de défendre le droit à la liberté d'expression des gens pour qui une agression sexuelle est une question de point de vue.
     
    Eclaireur, Kopses, Lthiz et 32 autres ont BigUpé ce message.
  11. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Je me demande si elle a lu le manifeste :hesite:
     
    Mélusine94, MémiCha, Cagouilleuse et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. BananaQueen

    BananaQueen
    Expand Collapse
    Parce que ce sont les reines qui ont le pouvoir

    Euh, qu'elle se désolidarise, OK, mais elle persiste et signe dans ses "excuses".

    L'idée d'un "fascisme" féministe qui empêche de parler, les dénonciations en puritanisme et la dénonciation d'un climat de délation, ce sont des arguments bien connus et utilisés par la réaction. J'attends encore que les auteures de la tribune identifient UN homme qui en France a dû démissioner sous la vindicte populaire suite à #balancetonporc. Parce que les chiffres sur le non-recours à la justice, eux, ils sont connus : moins d'une victime de viol sur 10 qui porterait plainte, idem pour les victimes de harcèlement sexuel. Je ne nie pas qu'il existe des dénonciations calomnieuses (cela existe, oui, cela doit être dénoncé avec force), mais globalement les non-dénonciations de faits pourtant délictueux ou criminels sont bien plus nombreuses.

    Il est tout à l'honneur de Mme Deneuve de se désolidariser des propos outranciers de certaines des auteures et des co-signataires de cette tribune, et je suis parfaitement d'accord avec l'idée de l'article : on a trop identifié Catherine Deneuve comme "auteur" de la tribune alors qu'elle est 1/ co-signataire 2/ pas seule, mais la liberté d'importuner telle que définie par les auteures parlait bien de défendre des actes qui relèvent de l'agression sexuelle. Donc ses excuses et le côté "c'est vous qui avez mal compris" ne passe pas du tout.

    Je suis également totalement d'accord avec le fait qu'utiliser les instruments du patriarcat pour délégitimer cette chronique (en utilisant notamment l'argument de l'âge ou en la traitant de dinde), c'est naze. Qu'on dézingue toute la littérature au nom d'une pureté morale, c'est naze aussi, mais je crois pas que ce soit le propos. J'apprécie énormément certaines oeuvres artistiques, pour autant, je sais avoir une lecture critique sur la position des auteurs quant aux femmes, au minorités... Et j'apprécie aussi de pouvoir avoir des exemples de personnages féminins forts, qui sortent des archétypes et de l'essentialisme donnés en littérature.

    Mais pour le reste... Les références au puritanisme et procès en chasses aux sorcières ou inquisition... L'instrumentalisation de ces termes qui ont été au service de la persécution des femmes pour dénoncer un mouvement de libération des femmes fait froid dans le dos. Pour rappel, la puritanisme, c'est un mouvement parti d'Angleterre au 16ème siècle, qui visait à l'origine à "purifier" la société anglaise de ses éléments catholiques. Avec notamment une volonté de contrôle des femmes (parce qu'on commence toujours par vouloir contrôler les femmes, voir à ce sujet les travaux de Françoise Héritier). En Nouvelle-Angleterre, c'est les sorcières de Salem. L'Inquisition, c'est aussi parti des guerres de religion, avec la même obsession de purification (notamment avec la notion de limpieza de sangre) : c'est la Reconquête et l'expulsion des Juifs d'Espagne, mais aussi les procès en sorcellerie (assez peu quantitativement par rapport aux autres procès, n'empêche). C'est des siècles de bannissement des connaissances médicales traditionnelles, notamment de celles qui contrôlaient les naissances, les sages-femmes. Un tel retournement des mots n'est pas anodin.

    A ce sujet, un article très intéressant de Claude Askolovitch sur la fameuse tribune et les liens avec la réaction. J'ai trouvé l'article complet et intéressant, notamment sur la question des outils nouveaux de la réaction : il ne faut pas s'y tromper, certains sont en lutte ouverte contre l'égalité des droits entre les hommes et les femmes, avec un agenda très précis, pour beaucoup de raisons, et penser qu'il ne s'agit que d'une "diversité des opinions" serait pour moi exagérément naïf. Cela ne veut pas dire qu'il faut répondre à l'outrance par l'outrance, mais qu'il convient de rester vigilant face à tous ces combats contre l'avancée des droits de tou-t-e-s.

    Et on ne le dit pas assez, mais la lutte féministe c'est aussi lutter contre une idée toxique de la virilité : un homme, c'est forcément fort, ça montre pas ses sentiments, et ça a forcément envie de sexe tout le temps : lire à ce sujet l'enquête sur les hommes qui ont des rapports sexuels non désirés. Interdire à un petit garçon de pleurer parce que "c'est pas une mauviette", c'est tout aussi toxique que coller l'étiquette "douce et patiente" pour une petite fille : on conditionne les enfants à des comportements qui les rendront malheureux.
     
    kindersurprise1, Maia Chawwah, Mélusine94 et 26 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...