Ce drôle de monde parallèle où il faut demander la permission d’éjaculer

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 25 janvier 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Shadowsofthenight

    Shadowsofthenight
    Expand Collapse
    je suis de retour mais pas pour vous jouer un mauvais tour

    :clap:Voilà, c'est tout ce que j'ai de constructif à dire
     
  3. Scarlett OH!

    Scarlett OH!
    Expand Collapse

    @JAK-STAT, oui et avant lui les Bush père et fils. Mais à chaque fois, ce traité était annulé par les démocrates quand ils revenaient au pouvoir (Bill Clinton et Obama). http://www.lemonde.fr/elections-ame..._5068424_829254.html?xtmc=donald_trump&xtcr=8

    "Parfois appelée « politique de Mexico », car annoncée sous la présidence du président républicain Ronald Reagan à l’occasion de la conférence internationale des Nations unies sur la population de 1984, à Mexico, la politique remise en vigueur par Donald Trump prévoit que les fonds fédéraux d’aide internationale ne peuvent être alloués à des ONG étrangères qui pratiquent l’avortement ou militent pour rendre l’avortement légal.

    Ces restrictions avaient été annulées par le président démocrate Bill Clinton, puis remises en place par le républicain George W. Bush, avant d’être annulées à nouveau par le président démocrate Barack Obama."

    Mais ça n'empêche que c'est débile et irresponsable.
     
    Freehug, Mlle C., Manea et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. TrustMe I'm a (al)chemist

    TrustMe I'm a (al)chemist
    Expand Collapse
    \ ( ^_^ ) /

    Je vais me faire l'avocate du diable deux secondes (beurk !)
    Ce que j'entends c'est "moi, Président Trump, je décide d'arrêter d'aider les gens parce que ça nous coûte cher et c'est chez les autres et pas chez nous qu'ils se débrouillent". Ca ne veut pas dire "on empêche les pays étrangers d'avoir accès à la contraception et à l'avortement" juste dire "moi, Trump, je m'en fous, je ne veux plus vous aider, démerdez-vous".
    Fin de l'avocate du diable (merci bien de pas me taper dessus).

    C'est très dommageable pour les femmes : parce que si ces pays ont besoin de subvention, c'est que sans : pas d'accès à la contraception ni à l'avortement. Et que cette décision soit prise sans une seule femme : WTF !!! Est-ce que de temps à autre on pourrait s'intéresser à l'opinion des gens que cela affecte ?
    Je pense malheureusement qu'on peut s'attendre dans les jours-mois années à venir à d'autres suppressions de subventions dont les bénéfices n'iraient pas directement aux USA. C'est de l'isolationnisme couplé à du nationalisme, du sexisme, du racisme, du lobby anti-choix etc. C'est la gerbe.
    J'espère une réaction internationale forte et que les autres pays du monde à l'ONU vont réagir.

    EDIT (parce que je veux vraiment être bien comprise) : Ce que je veux dire c'est que s'il faut s'insurger et "lutter" contre Donald Trump, il faut que cela soit pour les raisons exactes et pas juste le traiter de sexiste (ce qu'il est). Il faut démonter ses propos et actions de façon construite et raisonnée, sans raccourci, pour ne pas laisser ces idées écoeurantes s'imposer. On sait pourquoi ces propos séduisent : c'est populiste et simpliste. Si on veut empêcher cela, il va falloir garder la tête froide (alors que tout mon être hurle).
     
    #4 TrustMe I'm a (al)chemist, 25 janvier 2017
    Dernière édition: 25 janvier 2017
    leaking_b, Freehug, Mlle C. et 6 autres ont BigUpé ce message.
  5. Scarlett OH!

    Scarlett OH!
    Expand Collapse

    Globalement oui, ça va pas fort.
     
    Gadda et Mlle C. ont BigUpé.
  6. Vernita G.

    Vernita G.
    Expand Collapse
    sherlocked

    En fait, si. Le global gag rule a effectivement eu pour effet d'empêcher les femmes des pays en développement d'avoir acces à l'avortement. Dans certains endroits le seul moyen pour les femmes d'avorter, c'est par des ONGs -qui ne se spécialisent pas nécessairement dans l'avortement seulement. Souvent leur mission principale est de lutter contre le sida par exemple, ou de prévenir les violences sexuelles. Donc ces ONGs auront le choix entre accepter le financement des états unis ou disparaître, et bien évidement très peu d'organisations pourront se permettre de continuer d'exister sans aucun $$ des US. Même si une ONG ne pratique pas l'avortement, ils n'auront plus de droit de simplement en discuter. Trump a aussi modifié le décret original, il ne touchera plus seulement les ONG type planning familial, mais TOUTES les ONGs qui sont éligible au fonds pour la santé en général (donc il n'y aura vraiment plus d'autre recours à l'avortement car aucune ONG offrant ce service ne sera épargnée)

    En soi, ce décret ne concerne que l'avortement, pas la contraception. Mais il existe d'autres programmes d'aide qui fonctionnent exactement de la même façon. Par exemple, le fond des états unis dédié à combattre le sida dans le monde n'accorde de l'argent aux ONG locales qu'à condition qu'elles enseignent seulement l'abstinence (comme aux états unis). Donc ces ONGs n'ont pas le droit de distribuer des pilules contraceptives aux femmes (parfois la distribution de préservatifs est même découragée). Evidemment, prêcher l'abstinence dans des régions où les filles sont mariées à 13 ans et où le viol est endémique... ça marche super bien pour les protéger du sida.


    edit : Et cela va coûter autant d'argent aux états unis, son but n'est pas de faire des économies. Au contraire, plus les US donnent d'argent, plus les récipients sont dépendant d'eux et plus ils sont obligés d'accepter l'idéologie des etats unis (abstinence only, pas d'avortement). Il ne s'agit pas du tout de faire des économies mais d'imposer ses """valeurs""" moyenâgeuses et son agenda à ceux qui n'ont pas les moyens de choisir une autre alternative.
     
    #6 Vernita G., 26 janvier 2017
    Dernière édition: 26 janvier 2017
    engoluob, yuyunaâ, Freehug et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Magnifique réponse d'un type avec qui je discutais de ça : mais si les femmes ont le contrôle de la fertilité des hommes, elles peuvent leur faire un enfant dans le dos et l'obliger à assumer....

    Je lui ai répondu que déjà c'est une situation super minoritaire (faut que les deux soient en couple et aient décidé en toute confiance de se passer de préservatif MAIS que la femme qui serait la seule censée avoir une contraception décide unilatéralement de briser cette confiance, ça arrive combien de fois par an sérieux ?). Ensuite c'est pas de ça que je te parle mec, mais de pays/états où les femmes n'ont PAS accès à l'avortement voire même pas à une forme de contraception ne serait-ce que le préservatif. Interdiction décrétées par des gouvernements très majoritairement ou exclusivement masculins.

    Cette décision de Trump est absurde, scandaleuse pour toutes les raisons que d'autres ont mieux expliqué que moi et ça me flait flipper pour l'avenir... Personne ne croyait à la victoire de Trump, personne ne croit vraiment à celle de Le Pen mais c'est possible. Les espagnoles ont déjà eu chaud pour leur droit à l'avortement et chez nous, entre les sites et assos anti-choix et leurs manifs, tout nous rappelle que les droits des femmes ne sont jamais acquis...

    J'ai vraiment de la peine pour toutes les femmes qui dépendaient de ces ONG. Prôner l'abstinence n'a jamais fonctionné. Et quid d'après le mariage ? Selon eux, une femme mariée doit enchaîner les grossesses qu'elle le veuille ou non ? Génial.
     
    leaking_b, Scarlett OH!, Ymotana et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...