Ces choses dont les mecs ne parlent pas... et qui leur font du mal

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 9 mars 2017.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Carinee

    Carinee
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Je trouve que c'est une très bonne initiative d'en parler, c'est encore un sujet tabou chez de nombreuses personnes. En général (je voudrais surtout pas commencer à faire de généralités), les filles trouver plus facilement une personne pour parler de leur problèmes, famille ou amis, tandis que c'est moins bien vu ou accepté chez les garçons, que ce soit entre eux, avec leur famille ou amies.
    Il y a eu 2 cas de suicides qui m'ont touchés indirectement ces dernières années, et dans les 2 cas il s'agissait de jeunes hommes, la vingtaine, pour qui tout semblait aller pour le mieux, qui ne semblait pas avoir de problème particulier ou ne pas aller bien. C'est très dur pour les familles et entourage de comprendre qu'est ce qui a pu se passer, de n'avoir rien pu faire pour les aider avant qu'il ne soit trop tard.
    Les stéréotypes de genre font du mal à tout le monde, Madmoizelle m'a beaucoup aidé à comprendre l'impact que ça pouvait avec sur les hommes lorsque j'ai commencé à m'intéresser au féminisme, alors merci Madmoizelle d'aborder ce genre de sujet qu'on voit peu ailleurs !
     
    PyjamaGirl a BigUpé ce message
  3. Nyxi

    Nyxi
    Expand Collapse

    Je suis hospitalisée en clinique de jour psy (structure pour trouble anxio-dépressif principalement, bipolarité et TOC) depuis près d'un an. On doit tourner à 60 patients et si on arrive à 1/3 d'homme, c'est "beau". Pourtant, quand j'écoute ce qui les a amené en hospitalisation, finalement, ce sont les mêmes problématiques "de fond" que les femmes (burn out, rupture, relation difficile avec la famille depuis l'enfance etc).

    A côté de ça, je vois mon beau-frère qui va pas bien et qui se met une pression de dingue pour "paraitre viril" et qui va droit dans le mur s'il continu comme ça
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    . Pour lui, c'est clairement lié à son "statu d'homme". Pour son frère (mon chéri), qui parle pas de ce qui va pas, j'arrive pas à savoir si c'est parce qu'il adhère au stéréotype de l'homme qui doit pas être faible ou si c'est son tempérament qui est comme ça indépendamment de son genre...
     
  4. sinae

    sinae
    Expand Collapse

    Je pense que c'est également lié à la personnalité et aux liens familiaux/amicaux de chacun...

    Parce que dans ce cas, je suis un garçon hein, rien à foutre de mon apparence, et je nie parfaitement mes émotions.
    Je ne me confie qu'à une personne (donc ça fait seulement 1 ou 2 ans que je parle des choses qui ne vont pas à quelqu'un, et encore, j'ai beaucoup de mal).
    C'est un manque de confiance évident. Je sais pas comment ça marche pour les garçons, mais j'ai un cadre familial qui ne prête pas du tout aux "expressions émotionnelles", même mes amis proches je ne me vois pas les embêter avec mes problèmes.
    Donc ça va que mon adolescence a pas été trop pourrie, sinon je sais pas si j'aurai eu un soutien quoi.

    Je crois que j'ai un soucis aussi au niveau de ma place dans ma famille XD. Je suis l'aînée, donc celle qui ne pleure pas, qui ne crie pas, c'est évident. Donc pas de démonstrations d'émotions.
     
    SachaRin a BigUpé ce message
Chargement...