« C'est bien toi qui es lesbienne ? », ou l'homophobie ordinaire en 2016

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lafastod, le 17 mai 2016.

  1. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    #1 Lafastod, 17 mai 2016
    Dernière édition par un modérateur: 17 mai 2016
    Mlle C., Babitty Lapina, Lowell et 4 autres ont BigUpé ce message.
  2. PoussiM

    PoussiM
    Expand Collapse

    Adios Badmoizelle et Lafastod ont BigUpé.
  3. CanetonVariable

    CanetonVariable
    Expand Collapse
    I am definitely a mad man with a box!

    @Lafastod Etant donné que je suis assez franche/curieuse et que ce genre de choses de me gêne pas moi personnellement, je suis bien du genre à poser des questions indiscrètes accompagnés d'un "mais t'es pas obligée de répondre ya pas de soucis". Du plus loin que je me souvienne ça n'a pas concerné l'orientation sexuelle, mais ça a pu/ pourrait m'arriver...
    Donc merci pour ce petit déclic, je m'abstiendrai si l'envie me prend ! ;)
     
    Casspinosaure, Black Phillip, Andorinita et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Sadournette

    Sadournette
    Expand Collapse

    Tiens, ce serait intéressant d'aller voir des gens en soirée et leur demander "C'est bien toi qui es hétéro?", peut-être que ça fera réfléchir à la connerie de cette phrase. :cretin: Parce qu'effectivement, je ne comprend pas comment on peut penser que l'orientation sexuelle des gens peut faire un bon sujet de conversation. On s'en fout de ce qui se passe dans leur vie sentimentale et/ou sexuelle non ? Je veux dire, un échange avec quelqu'un est censé t'apporter quelque chose, par exemple des connaissances. Pour vous donner un exemple, si je suis en soirée et qu'on me dit que l'un des invités est une étudiant d'échange ou écrit, oui je risque d'avoir une approche liée à ces caractéristiques parce que je sais que ça nous permettra d'avoir des échanges intéressants et peut-être un enseignement quelconque.

    Puis même dans un contexte de drague c'est débile, pas seulement parce que être un.e con.ne relou.e ça retire pas mal de chances, mais aussi parce que quelle que soit l'orientation sexuelle des deux protagonistes, si le physique ou la personnalité ne plaisent pas, la drague n'aboutira pas. Si je repère un mec super beau en soirée et que je veux tenter une approche, je le ferai, et s'il me repousse je me fiche de savoir si c'est parce qu'il est gay, en couple, qu'il sort qu'avec des rousses ou me trouve particulièrement laide ou inintéressante.

    Mais de base je me demande pourquoi les non-hétéro sont encore obligé de faire un coming-out. J'ai jamais dit à mes proches que j'étais hétéro. Le coming-out à lui seul est une preuve de l'homophobie de la société : On considère comme l'hétérosexualité comme la norme, donc les "déviants" doivent prévenir leurs proches... :facepalm:
     
    Valaya, cerizz', Kounette et 13 autres ont BigUpé ce message.
  5. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Après, je précise aussi que : tout dépend de tes relations avec la personne :)
    Si je suis en soirée avec des potes et que tout le monde parle de ses relations, alors là, ça me dérange pas d'en parler parce que 1) Ca s'y prête et 2) c'est mes potes ;)
     
    Babitty Lapina, Odinn, PousseMoussue et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. CanetonVariable

    CanetonVariable
    Expand Collapse
    I am definitely a mad man with a box!

    @Lafastod Bon c'est sur je ne vais pas accoster quelqu'un dans la rue pour lui demander, gratuitement, un truc comme ça (j'imagine la tête :oo:)
    Mais ça peut m'arriver avec des gens avec qui je discute en soirée (donc pas des inconnus, mais pas des potes non plus)

    Du coup, surtout pour ce qui concerne l'orientation sexuelle et si c'est pas dans un contexte où on parle de ça, je m'en rappellerai!
    (moi perso ton pseudo je le lisais Lastafod :troll:)

    EDIT : en y réfléchissant, c'est vrai que je me vois mal poser des questions sur l'orientation sexuelle comme ça, entre le salade et la rhubarbe :rire:
     
    Sombre., Mlle C., Adios Badmoizelle et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Je trouve ça TELLEMENT intéressant, mais TELLEMENT complexe comme question.
    C'est un peu une sorte de "oui et non". Et l'idée ressort un peu à chaque "coming out" de célébrité.
    D'un côté, ça serait génial de ne pas avoir à le faire. Mais d'un autre, le placard existe : des personnes restent cloisonnées, et se sentent marginales au vu de leur orientation, et le coming out résonne un peu comme "hey, t'es pas tout.e seul.e et regarde, ça va aller".
    Même si oui, pour moi dans un monde idéal, on en aurait rien à faire du tout.
     
    Freehug, SpaceDandy, Patriarcaca et 20 autres ont BigUpé ce message.
  8. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Je corrige !
     
    Casspinosaure, Lafastod et Kaus Australis ont BigUpé ce message.
  9. CanetonVariable

    CanetonVariable
    Expand Collapse
    I am definitely a mad man with a box!

    Une anecdote sur le coming out.
    Une membre de ma famille a fait son coming out il y a plusieurs années et s'est mariée. Notre arrière grande tante, 96 ans, catholique pratiquante et même fervente (mais très gentille), a appris la nouvelle de son mariage et ne savait même pas qu'elle était en couple. Silence MEGA gêné, et elle qui posait ingénument des questions "ah bon mais ça fait combien de temps qu'elle est en couple? Et il fait quoi dans la vie? Le mariage aura lieu où?"
    Ma mère prend son courage à deux mains pour lui annoncer "ben elle se marie en Suède, parce que sa femme a trouvé un job là bas."
    Et l'arrière grande tante de répondre "Ah bon. Ben je suis super déçue de pas pouvoir y aller, tu m'enverras des photos? Tu crois que sa femme aime le fromage? Tu pourrais lui en apporter de ma part?"
    :worthy:
    Comme quoi...
     
    #9 CanetonVariable, 17 mai 2016
    Dernière édition: 17 mai 2016
    Very, Monanged, CreepyTagada et 55 autres ont BigUpé ce message.
  10. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Oh mais non bien sûr que ça se fait ! Tu peux poker @Clara ou moi pour être sûre qu'on le voit :happy:
     
    Odinn, Clara, Mlle C. et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Forficule

    Forficule
    Expand Collapse
    C'est moi qui ait vécu, et non pas un être factice crée par mon orgueil et mon ennui

    Jessica RaMel, Kaus Australis, Fenris et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Lifaë

    Lifaë
    Expand Collapse
    "Of course it is happening inside your head, Harry, but why on earth should that mean it is not real ?"

    @Le Morse de Pingu : par rapport à ton dernier paragraphe, c'est vrai que j'ai parfois l'impression que les gens ne sont pas la différence entre "sexualité" et "sexe tout court" :hesite: Genre, si "orientation sexuelle" équivalait à "vie sexuelle", on utiliserait pas deux mots ._. (et sérieusement, c'est la première fois que je vois un mec qui croit que les filles ont plus facile de jouir :eh:)

    Sinon, merci pour cet article, c'était bien sympa et surtout intéressant :top: Par contre, ça me sidère un peu que les gens puissent être sans-gêne à ce point. Quand je pense que je me sens déjà super intrusive quand je croise deux filles qui se tiennent la main en rue et que je les regarde un peu trop longtemps :ninja: (Bon, c'est aussi parce que je réalise que je souris comme une bièsse et ça doit être un peu creepy :yawn:)

    La petite comparaison qui donne toute sa saveur à l'article :cretin:
     
    Tshepiso, Babitty Lapina, Kaus Australis et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...