Chronique de la French Girl en voyage #4 - Le boulot à l'étranger

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Dede la frenchie, le 23 avril 2012.

  1. Dede la frenchie

    Dede la frenchie
    Expand Collapse

  2. el.jo.

    el.jo.
    Expand Collapse
    Vers l'infini !

    :lol: , je leve la main alors !
    Sinon, ils sont super ces articles :clap: :top::fleur:
     
  3. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Pour me souvenir de mon expérience américaine, je peux vous dire que j'en ai bien bavé du côté des horaires ! On avait des projets à finir (et à bien finir) donc tu restais le temps qu'il fallait.

    Je me retrouvais à faire du 9h -23h plusieurs fois par semaine (et comme par hasard le vendredi..) et on hallucinait avec mes collègues quand on partait à l'heure à 18h. Nous étions du coup une équipe super soudée avec une très bonne ambiance et bon boss qui nous amenait de la bière pour ceux qui étaient toujours là passé 20h le vendredi soir (autant dire presque tous).

    J'ai toujours eu de la peine pour ces pères et mères de famille qui du coup ne voyaient à peine leurs enfants. D'ailleurs beaucoup ont démissionné au bout d'un moment.

    Pour revenir à l'article, il est vrai que dans les stages aux États-Unis, tout est mis en ?uvre pour que le stagiaire se sente intégré et surtout fasse des choses utiles ! On m'a confié de petits projets au début et à la fin je gérais des équipes d'une dizaine de personnes sur une dizaine de projets à la fois ! De quoi avoir des cheveux blancs du au stress mais aussi une sacrée confiance en soi une fois que les projets sont finis :)

    Bon j'arrête là le pavé sinon je peux continuer le HS encore longtemps :fleur:
     
  4. Elfi35

    Elfi35
    Expand Collapse

    "Après deux semaines passées à travailler 12h par jour dans un snack bar, payée une misère, je suis allée voir mon patron : « Sorry i?m French, I?m used to work only 8 hours a day«"

    T'es vraiment allé dire ça à ton boss?? Je suis choquée!! :oo:

    Mise à part ça j'aime beaucoup tes articles, je viens moi même d?emménager en Angleterre il y a un mois.
    Bonne continuation! :v:
     
  5. Enela

    Enela
    Expand Collapse
    Ne mange que les trous dans les donuts

    Lire tes articles ne cesse de me faire rêver ! C'est très bien écrit !
     
  6. Alaska Savage.

    Alaska Savage.
    Expand Collapse
    I love playing with the fire. And I don't think I'll ever learn.  

    En fait, au Québec ça dépend vraiment du type de boulot que tu as. Ce n'est pas nécessairement mal vu de quitter plus tard, mais je ne connais pas beaucoup de personnes qui terminent plus tard que leur heure habituelle. L'horaire basique c'est du 9h à 17h. Tout ça dépend toujours qui t'emploie et plein d'autres choses. Au Québec, les heures de bases sont de 40hrs par semaine.
     
  7. lullybelle

    lullybelle
    Expand Collapse

    D'après les commentaires, je crois comprendre que tu es aux USA, tu ferai peut être mieux de le préciser dans tes articles.

    Car ce que tu décris c'est loin d'être la situation des "boulots à l'étranger" en général.

    Je travaille aussi à l'étranger, et je peux te dire que même une minute de retard ça ne passe pas dans mon entreprise. On paye des amendes à la minute, puis au dela d'une heure de retard -je crois- c'est considéré comme si tu manquais un jour :)


    Dans ce même pays, j'ai bossé dans d'autres entreprises multinationnales et locales, et d'une à l'autre la situation change totalement.
    D'ailleurs si tu parles 5 min avec des gens locaux, tu te rends compte que d'une personne à l'autre, leurs horaires, l'organisation de leur tavail, la culture d'entreprise sont bien différents.

    En fait tout ça ça dépend beaucoup de la politique RH de l'entreprise en plus du contexte du pays.

    Du coup je suis très réservée par rapport aux grandes généralités que tu sembles tirer...


    Je trouve ça dommage, je suis vraiment intéressée par ton expérience aux USA et la ville où u es, vu que je ne connais pas beaucoup ce pays...
    Par contre ton expérience à l'Etranger (avec un grand E) super vague qui est censé faire de grandes généralités... je ne comprends pas l'intéret honnêtement.
     
  8. Dede la frenchie

    Dede la frenchie
    Expand Collapse

    Alors non là je parlais de mon expérience au Canada, mais j'ai constaté la même chose aux Etats-Unis lors de mon autre expérience de stage. Je prends toujours exemple sur mon expérience, mais vu que j'en ai eu plusieurs, c'est pour ça que je ne me fixe pas sur une chose en particulier.

    Ce que je veux souligner c'est les différences de l'étranger par rapport à la France que j'ai pu constaté pendant mon travail. Après c'est sur que sur ce sujet là, loin de moi de penser que dans toutes les boites c'est pareil. Et dans tous les pays. Je travaille actuellement à Paris dans une boite internationale et finalement je travaille beaucoup à l'américaine, alors que je suis en France. Donc bon, ce sont juste des tendances, après je sais qu'il existe beaucoup d'exceptions.

    C'est cependant dans la culture américaine de travailler beaucoup. Si tu dis que tu travailles 50h en France ça choque, alors que là-bas c'est tout à fait normal. Et vu que beaucoup de boites internationales se basent sur le modèle américain, il y a donc de fortes chances de retrouver ce cadre si on bosse pour une grosse boite.

    Comme je disais, j'essaye de changer de sujet toutes les semaines pour que ça parle à tout le monde. Au fil des semaines ces sujets seront de plus en plus précis, donc il y aura moins ce sentiment de discours "super vague".

    Après il ne faut pas oublier que c'est une chronique, donc que j'expose ici mon aventure et mes opinions. Alors finalement si vous ne vous y retrouvez pas toujours, ben c'est normal :)
     
  9. lullybelle

    lullybelle
    Expand Collapse

    Merci pour ta réponse^^.

    Non mais je trouve ta chronique très intéressante, car justement je suis curieuse de ce qui se fait dans d'autres pays. En tout cas pour moi, je trouverai ça bien mieux si c'était encore plus précis, avec des lieux pour illustré mieux tes propos.
    Enfin donc j'attends donc la suite avec impatiente comme tu dis que ça sera plus précis.


    Pour ce qui est du travail à l'américaine et des heures supplémentaies, oui je vois ce que tu veux dire.
    Bon après ça s'adapte aux pays: dans la multinationnale américaine où j'ai bossé ici, ils avaient interdit les heures supplémentaires. En effet certains en abusant pour ne rien faire mais en touchant les bonus liés aux heures supplémentaires.


    Sinon pour mon cas ce qui choque pour mon travail à l'étranger c'est:
    le peu de vacance: 5 jours de congé par an (et encore 10% du salaire lol)
    et les amandes pour tout un tas de trucs.

    Bon après ça, c'est relativement spécial à mon entreprise, et plus ou moins permis par rapport à la loi du travail de mon pays d'acceuil^^.
     
  10. Dede la frenchie

    Dede la frenchie
    Expand Collapse

    Mais de rien merci pour ton intérêt :)

    Tu es dans quel pays toi?

    Voila le détail de mes expériences (si tu veux en savoir plus, n'hésites pas à poser des questions) :
    - 4 mois job d'été au Grand Canyon National Park
    - 3 mois de stage en start-up à New York
    - 6 mois de stage en start-up à Vancouver
    - + divers voyages touristiques dont un long road trip aux US
     
  11. Dede la frenchie

    Dede la frenchie
    Expand Collapse

    Non non ce n'est pas une blague :)

    Il faut dire que je travaillais debout toute la journée, que je n'avais qu'une demi heure de pause juste pour manger, et que j'étais payée deux fois moins que le SMIC en France pour faire un boulot de merde (snack bar attendant, servir des glaces toute la journée).

    Donc en gros c'était de l'exploitation, et je n'ai pas hésité à demander de travailler moins, car le but de cette expérience n'était pas de me tuer à la tache mais de découvrir un autre pays et d'autres cultures. Par contre j'avais des collègues russes qui étaient carrément mieux payés que dans leur pays, donc eux ils bossaient 16h par jour pour se remplir les fouilles ;)

    Après pour la façon dont je l'ai exposé à mon patron, c'est ce qui s'appelle de l'humour. De toute façon on s'en prend plein la gueule pour notre glandage apparent et nos grèves, donc je préfère rentrer dans le jeu et en ajouter une couche. Un peu d'ironie n'a jamais fait de mal à personne, surtout au taf! Je me suis d'ailleurs toujours bien entendu avec mon manager même après lui avoir balancé ça, sachant que c'est pas la dernière connerie que je lui ai dite.

    Bien sur c'est parce que le job n'était pas terrible, sinon ca me dérange pas de travailler plus (pour gagner plus?), j'ai déjà travaillé le soir et le weekend pour d'autres projets à l'étranger. Je n'ai pas l'habitude de compter mes heures. Encore une fois, ce n'est qu'une anecdote!
     
  12. Marivio

    Marivio
    Expand Collapse
    Gallifreyan ♥

    Sinon une parenthèse!, les 35 heures c'est pas partout en France... J'ai fait des stages puis bossé dans plusieurs boîtes du privé (de la multinationale à la PME) : j'ai remarqué qu'il y a une sorte de mentalité "à la française" qui fait que dès que tu es au forfait, c'est super mal vu de faire moins de 45 heures par semaine (et on t'incite bien sûr à faire plus !).

    Tu n'es pas obligé(e) de faire toutes ces heures, mais tes collègues te suivent du regard si tu t'en vas avant 19H00 et au bout d'un moment tu ne peux pas t'empêcher de te sentir coupable de partir "si tôt", même si tu sais que ton boulot a avancé comme il le fallait et que tu n'as rien à te reprocher. J'en connais même certains qui ne foutent pas grand chose de leur journée, pour commencer à bosser "pour de vrai" après 18H et comme ça montrer qu'ils restent tard.

    Evidemment, forfait=pas d'heures sup', et perso je suis actuellement moins bien rémunérée que si j'étais aux 35 heures alors que je bosse minimum 10-15 heures de plus par semaine (bon, j'ai sans doute pas bien joué ma négociation de salaire hein).

    Après je sais que ce n'est pas partout pareil en France bien sûr, mais j'ai l'impression que l'on retrouve moins ce type de comportement dans les pays anglo-saxons (moi aussi j'ai bossé quelques mois aux USA!), alors qu'en France sur 3 boîtes du privé toutes très différentes j'ai retrouvé à chaque fois cette mentalité...
     
Chargement...