Club lecture mai 2007 : témoignages de guerre.

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par AnonymousUser, le 1 mai 2007.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le thème du mois concerne les témoignages de guerre.
    Sont acceptés tous les textes écrits par des personnes pour témoigner de la guerre ; il faut que ce soit inspiré d'évènements réels, que ce soit écrit sous forme de fiction ou non. On en a sans doute déjà toutes lus un jour ou l'autre, des témoignages de guerre, mais c'est sans doute mieux d'en lire un autre quand même, pour officialiser ce club et rafraîchir nos mémoires. Mais on peut évoquer ceux qu'on a déjà lus !

    (Exemple : Hemingway qui écrit L'adieu aux armes, roman, directement inspiré de son expèrience d'ambulancier en Italie, c'est bon. Les Âmes grises de Philippe Claudel, un roman paru en 2003, qui se passe durant la Première Guerre mondiale, ça ne marche PAS.)

    Bien sûr, les témoignages du genre lettres, journal intime, etc, marchent, et bien sûr aussi vous pouvez choisir un texte qui a trait à n'importe quelle période de guerre, que ce soit un témoignage des guerres antiques (La Guerre des Gaules, j'aimerais tenter), ou de la dernière guerre mondiale ... Il sera intèressant de voir ce que le conflit apporte à l'écriture, s'il y a une écriture qui serait une écriture de guerre, et si le style varie beaucoup selon le recul qu'a l'auteur par rapport à l'évènement. Puis il faut voir la façon de traiter l'évènement, si c'est "mieux" en fiction ou non, les avantages des deux genres - raconter son vécu sous forme de fiction, ou le laisser tel quel, purement biographique.

    A vous. Des idées déjà pour en inspirer d'autres ? Des titres, des auteurs ?
    Pour ma part, je conseille donc Hemingway. Il a écrit sur la guerre d'Espagne et la Première Guerre mondiale et a vécu ces conflits. Et Céline, sur la Première Guerre mondiale et la désertion.
     
  2. élégie

    élégie
    Expand Collapse

    Je vous laisse découvrir La rue d'Isroel Rabon.
     
  3. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Pour le moment, j'ai seulement en tête "A l'ouest rien de nouveau" de E. Maria Remarch. Faut dire qu'il m'a vraiment marqué ce bouquin puisque c'est le seul dont je ne soit pas arrivé au bout. Je n'esseyerai m^me pas de faire une critique construcive pour dire à quel point je l'ai trouvé insignifiant parce que je ne serais certainement pas objective.
    Ai à lire depuis longtemps "Un sac de bille" de Joseph Joffo, je crois que c'est le moment...
     
  4. lycantrophie

    lycantrophie
    Expand Collapse
    Musique Addict

    je viens de retrouver "Une journée d'Ivan Denissovitch" de Solijenitsyne (livre que je devais lire en 1ere mais que j'ai jamais ouvert au final :rolleyes: ). Est que ça irait ?
     
  5. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Moi je conseillerais Tanguy, de Michel del Castillo, qui raconte son enfance pendant la seconde guerre mondiale. Par contre je préviens, j'ai dû pleurer pendant la moitié du bouquin à peu près...
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je pense, oui.
     
  7. Mae

    Mae
    Expand Collapse

    Hommage à la Catalogue de George Orwell, qui a participé à la guerre d'Espagne dans les milices du POUM, Parti ouvrier d'unification marxiste. Je ne l'ai jamais terminé faute de temps, mais je vais essayer.
     
  8. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    Ooohh ça se passe pas pendant la guerre d'Espagne? Je l'avais lu qand j'étais encore jeunette et ce livre est vraiment magnifique. Moi aussi il m'a rendue vraiment trop triste. Faudrait que je le relise maintenant que j'ai quelques anées de plus pour le juger un peu mieux...
     
  9. Limnoria

    Limnoria
    Expand Collapse
    Joyeuse de vivre

    Je vous conseille La vie à en mourir qui est un receuil de lettres de fusillés écrites pendant la guerre 39-45. Là aussi il faut avoir le moral, certaines sont d'une tristesse incroyable...
     
  10. Myra Lee

    Myra Lee
    Expand Collapse
    Et tu criais. Et tu criais.

    Le journal d'Anne Franck
    Si c'est un homme de Primo Levi

    Tout le monde les a probablement lus... et je pense d'ailleurs qu'ils sont incontournables. Mais j'avais quand même envie d'ajouter mon grain de sel :P
     
  11. Nisa

    Nisa
    Expand Collapse
    Roule une pelle à la vie

    Je vais déjà commencer par ça, le résumé me tente énormément.
     
  12. Callirhoé

    Callirhoé
    Expand Collapse

    La mort est mon métier, de Robert Merle. Ecrit d'après les archives du procès de Nuremberg et des témoignages. Le narrateur est le directeur d'Auschwitz-Birkenau...
     
Chargement...