Comment jouer à s'étrangler pendant le sexe, en toute sécurité ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 28 juillet 2018.

  1. QueenCamille

    QueenCamille
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 QueenCamille, 28 juillet 2018
    Dernière édition par un modérateur: 29 juillet 2018
    ----- Publicité -----
  2. CutaPica

    CutaPica
    Expand Collapse
    Hyène Officielle - Mother of Plants - Fille spirituelle du Professeur Chourave et de Jean Baptiste Grenouille

    J'aime <3 Beaucoup <3Avec bon sens :lunette: et Sensualité :winky:

    Je respecte les règles basiques (pas de drogue, alcool, coussin, couverture et noir total dans le game) mais surtout pas de pression avec les doigts :drama: Je préfère largement qu'on me tienne/serre la gorge avec les mains qu'avec le bout des doigts. Je trouve ça tellement plus agréable et je me dis (à tort ou à raison) qu'il y a moins de risque qu'il me pince un nerf ou une autre veine dans le coin.

    Bref, pour faire court je demande : Tiens moi la gorge comme tu tiendrais un chaton" :ninja:
    Fermement et tendrement, mais pas du bout des doigts/ongles comme si on retirait une tique d'un mollet :drama:

    (et dans le cadre du shibari, on touche à ma gorge seulement si je suis attachée sous la ceinture. Sinon c'est too much pour mon petit corps :cretin:)
     
    Loutrinel, Madz-Nana, Lysine_ et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. LunaaaD

    LunaaaD
    Expand Collapse

    "apparemment lorsque l’on ne respire plus, on meurt" j'sais pas pourquoi ça m'a fait beaucoup rire :rire:
    Je suis adepte aussi de ce genre de pratique :winky: ça m'est arrivé juste une fois que la personne en face aille trop loin et je me suis retrouvé à craché mes poumons pendant 5 minutes, autant dire que ça a cassé l'ambiance haha
     
    Loutrinel, MaryPoppinz, Emel- et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Mercutio

    Mercutio
    Expand Collapse
    Bozhe moy

    Je dois avouer que j'ai parfois peur que ça tourne mal, comme mon copain est un brutos, mais je me dis toujours "y a pire façon de mourir" :yawn:
     
    Loutrinel, Emel-, candyclown et 4 autres ont BigUpé ce message.
  5. Chat-au-Chocolat

    Chat-au-Chocolat
    Expand Collapse

    @Flowercream- Je ne peux pas témoigner sur l'aspect dangerosité (jamais testé, pas ma came) mais je vois que je ne suis pas la seule à tiquer sur cet article.
    Sauf que moi ce qui me "choque" particulièrement, c'est la promotion qui est faite d'une pratique qui (arrêtez moi si je me trompe, c'est en tout cas l'interprétation que j'en fais) prend directement sa source dans la misogynie et l'idée que c'est cool et glamour de brutaliser SA partenaire, et qui fait du sexe un instrument de violence, pour la énième fois. Ouais parce que d'après ce que j'ai compris ce sont les femmes qui se font étrangler, pas les hommes.
    Chacun ses fantasmes, de toute façon on sait bien que notre façon d'envisager la sexualité est directement influencée par tout un tas de facteurs culturels et politiques, mais je sais pas, ce genre d'article sur un média féministe ça me défrise un peu.
    Vous allez me dire que tout acte sexuel est valable tant qu'il est consenti (oui), mais je réponds quand même qu'on est en droit de s'interroger sur la banalisation et la glamourisation de pratiques violentes et qui s'inscrivent à la base dans un rapport de domination homme/femme.

    J'ai l'impression d'être dans un autre monde quand je vois la majorité de commentaires positifs, et j'ai pas envie non plus de passer pour la rabat joie de service, mais voilà fallait que ça sorte !
     
    Daily Mail, Pattatouille, Madz-Nana et 28 autres ont BigUpé ce message.
  6. Mercutio

    Mercutio
    Expand Collapse
    Bozhe moy

    @Chat-au-Chocolat Ce qui n'est pas banalisé peut vite devenir une source de honte. Il y a des gens qui aiment ça, c'est comme ça, et ne pas parler de ce genre de pratiques sans culpabilisation, non seulement pousse les personnes concernées à ressentir de la honte (On est d'accord que la strangulation érotique est un tabou) mais en plus nous empêche d'être mieux informés.
    J'accepte tout à fait la vision sexiste de la sexualité (qui est, je le conçois, façonnée par une société misogyne), mais maintenant qu'on est là, autant kiffer en toute sécurité.
    (Par contre j'étrangle parfois mon copain)
     
    Aethelthryth1, zazouyeah, Loutrinel et 28 autres ont BigUpé ce message.
  7. candyclown

    candyclown
    Expand Collapse

    @Chat-au-Chocolat Je suis tout à fait d'accord avec une partie de ton message, cependant, comme nous sommes sur un site "féminin", on genre tout de suite la pratique: étrangler SA partenaire. Je n'ai pas envie d'aller vérifier (coeur et yeux sensibles!) mais je pense tout de même qu'on trouve plus de femmes étranglées que l'inverse. Nuance personnelle: dans le feu de l'action, j'ai envie d’attraper au cou, et parfois je le fais, mais très rarement, car j'ai peur de faire quelque chose d'inconvenant.

    Plus généralement: parfois, à cause d'un bras qui entoure mon cou, je me retrouve en situation d'étranglement non voulu. C'est bizarre, j'hésite entre explorer la sensation et me dégager. Je n'aime pas manquer d'air, mais il sa passe un truc avec les contraintes corporelles. Je n'irai cependant pas chercher l'étranglement volontaire.
     
    Loutrinel et Madz-Nana ont BigUpé.
  8. Pawline

    Pawline
    Expand Collapse
    Nouvelle région pour une nouvelle vie :)

    @Chat-au-Chocolat @Ada Zemski
    Merci d'avoir formulé ce que je n'osais pas écrire par peur d'être perçue comme encline à juger, et d'avoir su mettre des mots justes sur des pensées que je sais pas exprimer avec clarté. Maintenant je saurai exprimer ce qui me fait tiquer et pourquoi
     
    SilverSky, Nacre, Chat-au-Chocolat et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. Hedeltrude

    Hedeltrude
    Expand Collapse

    @Ada Zemski : t'as des statistiques ou des chiffres pour affirmer comme ça que les hommes sont plus dominateurs ? la plupart des adeptes de BDSM que j'ai croisé, c'était bien plus souvent la femme, et personnellement avec mon partenaire c'est l'un ou l'autre selon l'humeur. Comme quoi FOU le BDSM peut être égalitaire. Et je l'étrangle bien plus souvent que l'inverse, merci bien.
    J'aimerai qu'on arrête de juger les pratiques sexuelles des autres en fait. Parce que c'est celles des autres et que du coup ben on les connait pas. Et que ben qu'est ce que ça peut vous faire ?
    D'autant que notre relation au sexe, comme à la société en général, à TOU.TE.S est conditionnée par le sexisme. A moins que vous ne viviez dans une société parfaitement égalitaire, au quel cas, merci de laisser l'adresse...
    Pardon pour le ton virulent mais en fait ce genre d'article peut être salutaire (au sens propre du terme) pour des gens qui de toutes façon tenteront, avec ou sans conseils, et avec ou sans votre aval. Perso on a dû apprendre par nous même avec mon partenaire et heureusement qu'on était déjà vieux et conscients des risques. Et pour le reste, franchement, merci de regarder la poutre qui pourrait se trouver dans votre oeil avant de venir juger les autres
     
    Looshy, Loutrinel, Madeleineandtea et 39 autres ont BigUpé ce message.
  10. CutaPica

    CutaPica
    Expand Collapse
    Hyène Officielle - Mother of Plants - Fille spirituelle du Professeur Chourave et de Jean Baptiste Grenouille

    Si on gratte un peu plus (ou si on s'amuse à faire les comptes sur FL) je dirais que c'est kif-kif, sans compter les switchs qui peuvent faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre.

    J'ai relu l'article, mais je vois pas où c'est écrit en toute lettre que c'est L'homme qui étrangle la femme. J'ai juste relever le terme "la personne" qui est certes féminin, mais ça peut aussi bien être un homme qu'une femme :ninja:
     
    Loutrinel, MaryPoppinz, A Kane et 16 autres ont BigUpé ce message.
  11. Tzig0ne

    Tzig0ne
    Expand Collapse

    Je ne vois pas de promotion dans cet article.
    Juste, la pratique existe, y a des gens à qui ça plait, donc autant faire ça de façon safe.

    C'est pas une question de cool ni de glamour, mais de fantasmes. Donc oui bien sûr les fantasmes ont des racines culturelles fortes, forcément.
    Est-ce qu'il faut les diaboliser pour autant ? Là c'est un article sexo, pas un article de réflexion sur la place du patriarcat dans nos fantasmes. Les 2 ont de la valeur, et les 2 peuvent concerner le lectorat de Madz, enfin il me semble :dunno:
    Par contre traiter les deux questions d'un coup, ça aurait été décousu.

    Et concernant la "dangerosité"... ben c'est un choix, c'est aussi ce qui est excitant pour certains ce risque contrôlé. Y en a qui choisisse de faire du parapente ou de la plongée en apnée, c'est risqué, ça n'empêche pas de promouvoir des bonnes pratiques pour réduire le risque, et de vivre son kif avec le risque restant.
     
    #12 Tzig0ne, 28 juillet 2018
    Dernière édition: 28 juillet 2018
    Jeanne des brums, zazouyeah, Loutrinel et 40 autres ont BigUpé ce message.