Comment lutter contre un passage à vide ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 30 avril 2015.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Sassegra

    Sassegra
    Expand Collapse
    Besoin de changement

    Pile poil, depuis hier les angoisses reviennent, avec du stress et de la tristesse. Alors merci pour l'article, je vais prendre l'option cocooning.
     
  3. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    Courage, j'espère que ça va te faire du bien <3
     
    Sassegra a BigUpé ce message
  4. Stiale

    Stiale
    Expand Collapse
    Derrière toi.

    Merci @Sarah Bocelli, vraiment <3 Ton article me rassure !

    Je sors d'un loooong passage à vide, le premier que j'ai affronté à vrai dire. Une sorte de burn-out à cause d'études qui ne me plaisaient pas et me prenaient tout mon temps. C'est vrai qu'il est dur de se dire "attends non. Là ça va pas, arrête, ça ne sert à rien de continuer, fait une pause", sans s'auto tacler de feignasse, de nulle (le véridique "je fais de la merde / je suis une merde" donc tu parlais).

    J'ai fini par m'aérer. J'allais m'acheter un truc bon à manger, et je dégustais un café chaud dans un coffee shop. Je me suis fait des masques, j'ai commencé des séries (que ne m'autorisais pas à regarder car je devais travailler), j'ai remis des robes et jupes, à la place de jogging, j'ai pris le temps de me remaquiller, j'ai lu, j'ai vu mes amis, j'ai planifié mes vacances.
    Et tout ça m'a été tellement bénéfique. Ca m'a ouvert les yeux sur ce que je voulais dans ma vie, mes études, tout ça... Ce fut comme une claque. Ca peut paraitre dingue et démesuré, mais ça m'a donné l'impression de revivre un peu, de m'épanouir, d'être plus moi-même.

    Si jamais j'ai un jour un autre passage à vide, je relirai ton article, au lieu d'attendre 2 semaines avant de me décider à me bouger :fleur:
     
    Chocapiix, Roxxxy, Shann et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Misara

    Misara
    Expand Collapse

    Pfiou ... le passage à vide. Je trouve que c'est une jolie expression qui cache beaucoup de misères. ^^
    La semaine dernière, j'ai "fêté" mon année de chômage. Le truc que j'étais censée éviter grâce à mes beaux diplômes universitaires ...Long story short : après 18 mois d'intérim dans un boulot pourri accepté sitôt la fin de mes études, je pensais profiter des indemnités généreusement versées par pole emploi pour trouver un "vrai travail".
    Si seulement on m'avait prévenu des dégâts du chômage !
    Mon passage à vide à duré 4 mois. Pendant ces 4 mois, j'ai littéralement disparu. La fille ultra sociale que j'étais ne parlait plus. Je ne comprenais plus les vannes des gens. J'avais tout le temps envie de pleurer. Je cauchemardais toutes les nuits et je n'arrivais plus à me lever. (liste non exhaustive)

    Aujourd'hui ça va ... mais il y a 15 jours, je pleurais devant une saison au zoo ! Je sais que mon retour à la normale est fragile alors je fais attention.
    Si je peux me permettre, voici quelques conseils :
    Effectivement, avoir une activité est super bénéfique ! Depuis septembre, je prends des cours de natation avec une amie. En janvier, fière de notre maîtrise du crawl, on avait prévu de de faire une séance supplémentaire. Chaque lundi et vendredi, peu importe ma fatigue et ma bouderie, je savais que j'étais attendue. Du coup, deux fois par semaine, j'avais un but et une vraie fatigue. Puis élément non négligeable, j'étais obligée de voir mon amie qui pouvait juger de mon état ... Durant ces 4 mois, elle m'a envoyé presque chaque matin un sms "Coucou, comment ça va ?" C'est tout bête mais avec le recul, j'ai compris que c'était sa façon de me montrer qu'elle était là !

    Ce qui m'amène au second conseil : parler avec vos amies. J'ai fait l'erreur de cacher mes sentiments à une autre amie. Pensant m'aider, elle a arrêté de me parler de sa vie ... On habite loin l'une de l'autre... c'était absolument pas la chose à faire que se soit de son coté ou du mien. Très égoïstement, je me suis sentie abandonnée puis j'ai culpabilisée d'être la cause de cette situation ... Je vous raconte pas la douloureuse explication que nous avons eu la semaine dernière ! En clair, si vous êtes déprimée, dites le ! Si vous avez une amie déprimée, montrez lui que vous êtes là ! ^^

    Troisième conseil : Faites taire la voix qui vous dit "c'est la loose, tu es une ratée puis avec tous ces refus, ce n'est pas demain la veille que tu vas retourner au travail. Du coup, pourquoi acheter des nouvelles fringues ?"
    Résultat des courses, maintenant, je n'ai que des fringues tachées, trouées, détendues, décolorées ... bref du glamour à l'état pur ! (J'exagère un peu, toutes mes fringues ne sont pas comme ça ... juste beaucoup !) Les taches et les trous, cela n'aide pas pour l'estime de soi et paf vous creusez encore plus le trou du vide ! Faites-vous plaisir ! Même si c'est un gros gilet bleu en laine. Je dois vous dire que c'est l'armure parfaite pour retourner dans le vrai monde des gens !

    Quatrième conseil : et pour celui-là, je tiens à remercier tumblr ! A l'inverse de @Sarah Bocelli, j'apprends à dire non ! Tu vas bien ? Non ! Tu peux m'aider ? Non! Tu veux sortir ? Non !
    C'est génial de ne plus faire les choses par obligation ou de faire toujours semblant d'aller bien. J'ai compris que mes sentiments étaient valides et que même si c'est la crise, que le chômage des jeunes n'a jamais aussi été élevé, ben j'ai le droit d'être révoltée par cette injustice. J'ai le droit de dire "non, ce n'est pas juste que le collègue intérimaire incompétent soit gardé parce que son papa travaille dans la boite ! Non, je n'ai pas envie de bosser dans les ressources humaines de KFC si ça implique de devoir nettoyer la salle ! Non, je ne comprends pas que vous refusiez ma candidature parce que je suis "trop diplômée"."
    Au final, avec ce simple non, j'essaie de poser les bases de ce que je veux et surtout de ce que je ne veux pas. J'y vois plus clair et ça m'aide à éloigner les idées noires ^^

    Aujourd'hui, je nage 2km en crawl en une heure, j'ai acheté deux jolies robes et je prépare mon entretien de la semaine prochaine tout en révisant pour un concours. Bon, j'ai peut être encore versé une larme devant la pub coca cola mais je vais tellement mieux !!!
    Un grand merci pour cet article ! Je ne savais pas que ces fameux passages à vide pouvaient arriver à n'importe qui et n'importe quand ! Je ne comprenais pas mes émotions et je passais mon temps à culpabiliser ...
    Bon courage et un gros câlin à celles qui passent par cette phase ! :)

    P.S : Conseil facultatif : il est impossible de broyer du noir devant Modern Family et Unbreakable Kimmy Schmidt !!!
     
    LunaeS, Chocapiix, Shann et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. Poptarts

    Poptarts
    Expand Collapse
    Cracra Stardust

    pile ce dont j'avais besoin ! merci :) <3
     
    Sarah Bocelli a BigUpé ce message
  7. LunaeS

    LunaeS
    Expand Collapse

    Tiens tiens, dois-je prendre cet article comme un message personnel...?

    C'est exactement ce qui se passe pour moi en ce moment. Sauf que ce "en ce moment" dure depuis trop longtemps... ça s'éternise et j'ai l'impression de ne pas pouvoir en sortir, c'est usant à force, de ne pas être capable de débloquer cette situation.
     
  8. MrsNightmare

    MrsNightmare
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Gros passage à vide aussi... Courage à toutes les Madz's :calin:<3 @Misara je me reconnais tellement x).....
     
  9. alicebis

    alicebis
    Expand Collapse
    quand on a pas de technique, il faut y aller à la zob

    Il y a de bons conseils dans cet article, mais je pense qu'on passe à coté d'un autre symptôme du passage à vide, tout du moins pour moi : l'impression que le monde te rejette avec FORCE.
    Contrairement à l'exemple, moi quand je vais mal, vu que je ne sais pas mentir, je le clame sur tous les toits, j'essaye d’en parler... et résultat : je soûle tout le monde, ou en tout cas c'est l'impression que j'ai. L'impression que je ramène tout à moi, que les gens n'en ont évidement rien à faire de mes problèmes qui n'en sont pas, et que faut pas s'étonner que je ne voies plus mes amis étant donné qu'a chaque fois que je les vois je me compare à leurs vies dynamiques, je deviens mélancolique et par conséquent une compagnie médiocre.
    Et ça, perso, je ne sais pas comment en sortir....

    Désolée ce pavé est assez désorganisé..
     
    #9 alicebis, 4 mai 2015
    Dernière édition: 4 mai 2015
    Stiale a BigUpé ce message
Chargement...