Comment positiver quand on est au chômage ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 21 février 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Mlle C. a BigUpé ce message
  2. Loup Noir

    Loup Noir
    Expand Collapse
    Voilà quoi.

    Yo :)

    Je me permets de mettre la vidéo d'Esther sur le sujet du premier emploi après des études.
    Ses conseils sont très avisés cela pourra peut être en aider certain-e-s

    :banana:
     
    cracounette, Kaus Australis, Wildgirl22 et 8 autres ont BigUpé ce message.
  3. artemis-diane

    artemis-diane
    Expand Collapse
    Geekette métalleuse

    Le chômage estmmalheureusement un de mes amis réguliers.
    Après mon bac L je n'ai pas su quoi faire et depuis j'enchaîne les petits boulots.
    Là je suis en inactivité forcée le temps qu'une formation se relance en avril. Et c'est pas évident d'être celle qui reste à rien faire pendant que mon chéri suis une formation.
    Je me sens carrément inutile à certains moments mais heureusement mon chéri me rassure.
     
    KATE!!!, Lord Griffith, Miss Prism et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. chat rond

    chat rond
    Expand Collapse

    Je n'ai jamais participé aux ateliers Activ'up / Activ'boost de l'asso Activ'Action (mais j'ai failli parce que j'ai déjà cru péter un cable pendant ma première courte période chômage entre deux CDD ^^) mais j'en ai entendu dire du bien. L'idée est de se réunir entre chercheurs d'emplois et d'être un peu "coaché.e" pour mieux vivre une période de chômage.
     
    Pitiponk a BigUpé ce message
  5. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    Désolée de casser l'espoir de la fin de l'article (qui est sympa sinon) :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Pommedapigranny, cracounette, leaking_b et 18 autres ont BigUpé ce message.
  6. LutinDesbois

    LutinDesbois
    Expand Collapse
    Never give up.

    J'aurais bien aimé voir cet article il y a quelques mois. J'ai été au chômage après la fin de ma licence pro en septembre 2014, et j'ai trouvé du taf y a presque 1 mois... j'ai eu pas mal de temps pour angoisser/déprimer/me sentir nulle et inutile :')

    Je suis graphiste mais ma passion c'est le dessin. Du coup ça m'a vraiment aidé de bosser sur mes projets dessin, d'alimenter mon blog etc. ça vide la tête, ça fait des objectifs. Je trouve que ça aide.
    J'ai aussi pris pas mal de temps pour lire tous les bouquins que j'avais en retard (Coucou le trône de fer !). Et j'en ai profité pour m'inscrire à la médiathèque.

    Et comme j'ai lu sur le post facebook : blindez vous contre les remarques. Je crois que c'est ça le plus usant. Tout le monde sait toujours mieux que vous où chercher, comment faire, alors que souvent vous avez quand même bien fait le tour de la question toute seule. :mur:

    Je pose ça ici aussi. :) C'est une série de vidéo sur une jeune diplômée en galère. On s'identifie bien et c'est plutôt
     
    Pommedapigranny, Babylon3, Pouplette et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. AmeW

    AmeW
    Expand Collapse
    Bonne année les Madz !

    L'article est pas mal en soi, il y a plein de bons conseils mais je le trouve un peu décalé. Faire face à autrui, se coltiner pôle emploi et comment survivre à un énième refus, ce serait cool d'envisager une part 2 :))
     
    Babylon3, Pouplette, Kaylie et 12 autres ont BigUpé ce message.
  8. Allitché

    Allitché
    Expand Collapse
    C'est juste que c'est pas juste quoi.

    Alors je veux bien croire que l'article ne sonne pas à toutes les oreilles de chômeu.ses mais perso j'apprécie bien le côté dédramatiseur de l'article. Mes parents et des amis proches ont déjà dû faire face au chômage (forcé) (moi j'ai l'extrême chance d'avoir pu choisir de faire une pause d'une durée qui me convenait et sur mes économies) et je me suis bien rendue compte que les remarques les plus insidieuses venaient toujours de personnes qui n'avaient jamais connu le chômage ou ne risquaient jamais de le connaître, qui pensent que "il n'y a qu'à..." et franchement, c'est parfois difficile de ne pas perdre patience devant le manque d'empathie des gens.
    Non le chômage n'est pas une tare et il faut arrêter de croire qu'on est toujours en période de plein emploi. On n'embauche vraiment pas à la chaîne, c'est plutôt à la carte, avec un timing toujours très précis, dans le monde du travail actuel. Beaucoup de choses ont changé, et malheureusement plutôt dans la précarité pour les employés. Trop ou pas assez de qualifications, toujours plus d'expérience requise mais si possible acquise ailleurs que dans le job à pourvoir,... tout le monde qui connaît un tantinet la recherche d'emploi sait qu'il faut à chaque fois avoir le profil idéal (mais un tantinet orignal aussi) pour être retenu.e et dieu sait ce que c'est long ces listes... (je ne pointe pas ici du doigt les employeurs en général, je crois plutôt qu'il faut reconnaître que tout se plie à quelque chose de plus grand, à des contraintes d'un paradigme économique auquel on peut ou pas n'être d'accord, mais c'est comme ça que ça marche pour l'instant).
    En tout cas courage!

    et @Denderah Gros big up supplémentaire pour la mention sur les choix éthiques! Si en plus tu décides de suivre une voie par passion (notamment dans le domaine artistique ou scientifique) et que tu veux y rester, tu as parfois de quoi avoir de gros vertiges! J'espère qu'à défaut de trouver le job idéal, certains auront les moyens, le culot, les personnes sur qui compter pour construire leur propre travail :)
     
    Cryss, LutinDesbois, P4ulin3 et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. Naria

    Naria
    Expand Collapse

    L'engagement associatif peut être un excellent moyen de 1) avoir une activité en plus sur son CV et bien occuper ses journées en plus de la recherche d'emploi 2) se faire un réseau 3) faire taire les vilains qui disent que chômeurs = glandeurs. Courage !
     
    Pitiponk, Ultra Boulette, Emily's et 2 autres ont BigUpé ce message.
  10. Janis Harvey

    Janis Harvey
    Expand Collapse
    Mélange instable

    L'article est fort sympathique et les astuces sont toujours bonnes à prendre mais pour avoir connu de longues périodes de chômage je le trouve un peu naïf. Même si je pense que la procrastination peut jouer un rôle dans le fait de repousser au lendemain ce qu'il y aurait à faire tout de suite pendant cette période, le problème principal je trouve c'est plutôt le désespoir que ça engendre et l'isolement dans lequel on se trouve pendant cette période à la fois en raison des stigmatisations des chômeurs et chômeuses dans notre société, la pression énorme exercée par le pôle emploi, la peur de se retrouver sans ressources et de ne pas pouvoir payer ses factures mais également parce que se retrouver chez soi sans travail ça peut considérablement réduire la sociabilité et les rencontres (ce dernier point est évoqué globalement dans l'article mais les autres sont un peu occultés je trouve). Dans cette période on a beau savoir qu'il faudrait faire tout ce qui est dit dans l'article, mais concrètement, ce n'est pas la procrastination qui est la plus forte mais la peur et le désespoir qui immobilisent, surtout dans un contexte où la montée du chômage ne s'arrête pas. Quand j'étais au chômage je n'avais pas envie de faire plein d'activités, je passais juste mon temps à angoisser et je n'arrivais pas à faire de projets ou à commencer quoi que ce soit. Je salue l'initiative de l'autrice de l'article, néanmoins je pense qu'un point sur les effets concrets du chômage aurait été bienvenu, parce que vu comme ça ça semble hyper simple or je ne suis pas convaincue que ce soit le cas.
     
    Lord Griffith, lueure, P4ulin3 et 10 autres ont BigUpé ce message.
  11. artemis-diane

    artemis-diane
    Expand Collapse
    Geekette métalleuse

    Pour ce qui est du "meublage" du temps libre tout dépend des ressources que l'on a.
    Pour ma part je voulais me remettre a la piscine pour perdre du poids, me sentir mieux. Mais avec la CAF qui n'est pas fichu de recopier 3 chiffres correctement j'ai eu un trop perçu que je dois maintenant rembourser. Résultat niveau dépenses je limite et je me retrouve bloqué chez moi.
    Les idées évoquées dans l'article sont bonnes, mais m'engager dans une association demanderait a ce que je prenne le bus régulièrement.(et sans être égoïste, j'ai pas envie, je n'ai pas la "fibre" ou l'envie d'aider d'autres personnes. Je suis déjà en galère moi-même et ça me déprime, j'ai pas envie de voir d'autres personnes qui sont aussi en galère)
    Faire une liste de ce que j'ai à faire...bah...j'ai pas grand chose a faire autre que les corvées ménagères classiques en fait. Le reste c'est du "loisir" comme les jeux vidéos ou la lecture.
    Ma ville (le havre) n'a pas de musée intéressants ou même gratuits, de même pour les activités. Après peut être que je passe a côté de certains trucs étant en plus nouvelle en ville (mais je pense pas j'ai bien fouillé -_-) Enfin bref tout dépend de la ville dans laquelle on habite, certaines proposent plus de choses que d'autres malheureusement.
    Et ce manque d'activités est flagrant quand je me promène en centre ville l'après midi. Il y a beaucoup de jeunes et moins jeunes en ville, plus que la normal, qui trainent à un café ou à la plage.
     
    89., bimbadaboum et Denderah ont BigUpé ce message.
  12. LaFlo

    LaFlo
    Expand Collapse
    Sur un poney

    Je suis au chômage depuis presque 7 mois, enfaite depuis que je suis revenu de mon road-trip à l'étranger.
    Le plus drôle c'est que comme je suis partie pendant 1 an et bien j'ai pas eu le droit à mes indemnités Pole Emploi.
    Heureusement que j'ai des parents sympas qui, si besoin, me feront un petit virement et un mec qui a un bon boulot sinon je serai en train de faire les poubelles j'imagine :/

    Je trouve aussi que l'article est un peu naif ou du moins prend le problème un peu à la légère. Non, le chômage ce n'est pas marrant une seconde, perso je me sens tellement angoissée à l'idée de ne pas trouver de boulot que je suis bien incapable de me dire "ouais cool je vais en profiter pour partir en co-voiturage visiter Brest !"
    Faire du bénévolat ? Ouais c'est peut être le bon plan pour les gens qui veulent aider, qui aiment aller vers les autres, qui sont bourrés d'empathie mais bon tout le monde n'est pas comme ca. Sans parler du fait que en tant que chômeuse est bien ca parait peut être égoiste mais je pense plutôt à mes problèmes et mon avenir qu'à ceux des autres et qu'avant de pouvoir aider les autres correctement faudrait déjà réussir à "s'aider" soi-même...

    Ah et n'oublions pas le fameux "job alimentaire" qui selon moi est une notion qui ne devrait même plus exister tellement elle est hors contexte actuel.
    Même pour choper un job de caissière ou d'équipier en fast food c'est la guerre maintenant, un job même pourri que vous pouvez avoir juste en demandant ca n'existe tout simplement plus.
     
    Lord Griffith, Muwglyk, Babylon3 et 11 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...