Comment reconnaître et traiter l’acné rosacée ? – #AcnéWeek

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 21 septembre 2016.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

  2. Mimamaniac

    Mimamaniac
    Expand Collapse
    Fan ultime de la Vieille qui fait Bouh dans Princess Bride.

    Merci pour cet article.
    Ma mère est sujette à ces crises qui rendent sa peau très douloureuse, au point de ne plus pouvoir se laisser toucher le visage. Est-ce qu'il existe un moyen de la soulager ? Et quels conseils auriez-vous pour l'aider à camoufler ces traces pas très jolies ?...
     
  3. torii

    torii
    Expand Collapse

    En ce qui me concerne, acné rosacée détecté il y a plus de 12 ans. J'ai failli suivre le traitement antibio de la dermato, mais comme je ne kiffe pas trop la médecine allopathique, j'ai laissé tombé. En comprenant la maladie, à savoir (en ce qui me concerne) la peau de mes joues ne produit pas assez de sébum pour la protéger, les bactéries s'en donnent à coeur joie et elle est sèche, irritée, boutonneuse, j'ai décidé d'aider ma peau à se protéger.
    Tous les matins depuis une bonne dizaine d'année, je mets un hydrolat doux (fleur d'oranger) puis une huile bio de première pression à froid en massant bien (rose musquée, chanvre, pépin de courge, macadamia : la rose musquée, c'est le gros traitement, la chanvre rend la peau toute douce). Et toujours un démaquillage le soir à l'eau micellaire et une crème de nuit non agressive, bio. En hiver, j'ai ma cold cream bio sur moi pour soulager quand ça pique. Je l'utilise aussi en cas de coup de chaleur (émotion, différence de température...)

    Avec ça, j'ai la peau des joues toute douce et veloutée, très rarement un petit bouton de rosacée, et les pommettes à peine rosées.
     
    L'océan de la vie, eloylö et Poney bleu ont BigUpé ce message.
  4. Lyah92

    Lyah92
    Expand Collapse

    En effet il est rare que les peaux mates/foncées souffrent de cette maladie mais ayant une peau mate / indienne je suis diagnostiquée depuis 6 mois de rosacée.
    J'ai d'abord pas du tout compris les flushs dont je souffrais ( d'un coup la peau devient chaude comme une bouffée de chaleur ) puis j'ai décidé de consulter et le verdict est tombé.
    Mon dermato m'a dit que la nourriture épicée était surement la cause de ma rosacée.:happy:

    Puis en cherchant sur le net je suis tombée sur un forum, les filles avaient un point commun elles souffraient toutes de rosacée.
    Le plus fou dans cette histoire c'est que chacune d'elles avaient vécu avec un traitement acnéique durant leur jeunesse.
    Je ne sais pas si il y a vraiment un lien entre traitement acnéique pris durant la jeunesse puis le développement de la rosacée plus tard à l'âge adulte, mais c'est assez flippant.

    J'ai stoppé mon traitement car il ne sert à rien, j'évite la nourriture épicée puis j'utilise des crèmes bio.

    Dans tous les cas j'ai décidé de laisser ma peau tranquille on verra bien ce que ça va donner dans quelques mois.
     
  5. L'océan de la vie

    L'océan de la vie
    Expand Collapse

    Je plussoie @torii et conseille également l'hydrolat de fleur d'oranger, c'est vraiment chouette ! Et pour ma part j'utilise l'huile de noisette en complément. :happy:
    (et du coup j'ai calculé, ça fera bientôt 10 ans qu'on m'a diagnostiqué, en me donnant une prescription médicamenteuse mais aucune explication concrète la rosacée en elle-même. J'espère que certains dermatologues font un meilleur travail d'information.)
     
  6. Ayla-

    Ayla-
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Je n'ai jamais vraiment eu d'acné étant jeune, mais j'ai toujours très mal supporté la chaleur (toujours trop chaud par rapport au reste du monde), et du coup, j'ai toujours viré au rouge tomate avec une belle couperose au moindre coup de chaud. Et depuis 3 ans environ, ma couperose est carrément devenue de la rosacée, visage en relief, qui gratte et petits vaisseaux apparents. Que du bonheur.
    J'ai vu un premier dermato qui m'a donné des crèmes qui n'ont pas marché (dont une qui m'a carrément refilé une allergie, mais le dermato m'a soutenu que c'était normale et qu'il fallait que je continue je traitement). Long story short, j'ai changé de dermato. Celle-ci m'a refilé une crème (80 boules non remboursées la crème et aucune différence), et doit me parler du laser la prochaine fois que je la vois. J'ai pas trop hâte, mais si je peux avoir l'air moins bouffie, ça serait cool.
     
Chargement...