Comment se pardonner ?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par akanemachan, le 23 décembre 2013.

  1. akanemachan

    akanemachan
    Expand Collapse
    En hibernation

    Hello les Madz :hello:

    Aujourd'hui il m'est arrivé quelque chose d'étrange.
    J'ai fais quelque chose de mal, que j'ai réparé selon ce qui me paraissait le plus juste, mais je n'ai pas réussi a me sentir bien pour autant. J'avais encore cette sensation de honte, ou de culpabilité.

    Comment se débarrasser de ce sentiment, alors que le tord, en soit, est résolu ?

    J'ai l'impression que l'acte en lui même est passé, mais j'ai cette impression de m'être trahi moi même, ma propre honnêteté... je sais pas si vous voyez ce que je veux dire. Je m'imagine comme une ado qui se ferai engueuler par sa mère, mais par moi même !

    Est ce que ça vous est déjà arrivé ? si oui, comment avez vous surmonté ce sentiment ?

    En soit, comment se pardonner ?
     
  2. Eternity-

    Eternity-
    Expand Collapse
    J'ai le cœur qui invente des souvenirs

    Hello :fleur:

    Oui, ce sentiment m'est déjà arrivé!
    A l'époque, je comprenais pas trop ce que c'était, et donc je n'ai rien fait de spécial, j'ai juste laissé faire le temps et ça a fini par s'effacer.

    Mais maintenant je me renseigne un peu plus sur les processus de pardon, etc.

    Je pense que pour arriver à te pardonner il faut que tu dédramatise ta situation. Ton problème à l'air d'être réglé, donc tu n'as plus lieu d'y penser!
    Ensuite, dis toi que ne pas te pardonner c'est y repenser tout le temps, et t'enfermer dans cette culpabilité et donc  "gâcher" (plus ou moins) ton présent. Alors que cela ne sert à rien, le passé et passé et tu ne peux plus rien y faire, alors autant l'accepter !
    Tu peux te pardonner, car tu es humaine, tout le monde fait des erreurs plus ou moins grosse, mais c'est normal, et il faut voir le côté positif des chose, ça t'auras sûrement appris une leçon!
    Imagine si c'était quelqu'un d'autre qui avait fait ce que tu as fait, tu aurais certainement pardonné (ou finit par pardonner) cette personne; pareil pour toi. tu mérites d'être pardonnée:)

    Je pense que c'est un exercice très difficile que l'auto-pardon, mais très important! Bon courage en tout cas :fleur:
     
  3. akanemachan

    akanemachan
    Expand Collapse
    En hibernation

    Merci pour ta réponse !

    C'est vrai que j'arrête pas de repenser aux conséquences que cet acte peut avoir sur ma vie, même si celui ci est "terminé" (appréciation des gens, jugement, influence sur sa vie amoureuse ou professionnelle etc...) plus que sur la résolution du problème en lui même.

    Pis du coup je me demande "suis-je vraiment la bonne personne que je pensais être?"

    Si le temps peut effectivement arranger ce sentiment, j'aimerais bien qu'il se grouille ! En fait, j'aimerais pouvoir être active dans ce processus de pardon.

    Pour ce qui t'es arrivé, qu'est ce qui d'après toi à accéléré ce processus à part attendre ? Vers quoi t'es tu tourné quand tu dis t'être renseigné dessus ?

    J'ai l'impression que c'est plus facile de pardonner les erreurs des autres que ses propres erreurs !
     
  4. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Je ne sais pas si ça peut t'aider, mais dis-toi que ce sont nos erreurs qui nous construisent. L'erreur que tu as faite et pour laquelle tu culpabilises, elle te permet de voir ce que tu ne veux pas refaire, peut-être que dans l'avenir, dans une situation similaire, tu te souviendras de cette erreur et tu te diras "non, je refais pas pareil".

    Avoir fait cette erreur, ça te permet de prendre du recul, de te remettre en question... Que du positif donc !

    :fleur:
     
  5. Eternity-

    Eternity-
    Expand Collapse
    J'ai le cœur qui invente des souvenirs

    En effet, les actes peuvent avoir de grandes conséquences, mais il ne faut pas surestimer l'importance de ces conséquences!

    Par exemple, il ne faut pas te soucier du regard des autres personnes. Tu ne dois rien à personne, tu vis ta vie uniquement pour toi. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire. Mais dis toi que les autres te trouveront toujours quelque chose de travers, ils auront toujours quelque chose à re dire quels que soient tes efforts, alors, autant ne pas s'en soucier, non? En plus c'est bien plus simple de cette façon. L'essentiel c'est d'être en accord avec toi même.


    En fait, je dis que le temps à apaisé mes blessures à propos de ça, c'était il y a deux ans, mais c'est vrai qu'en y repensant, je m'en veux toujours un peu!
    Ma technique à moi a été de complétement renier l'évènement: je ne voulais plus en entendre parler, je ne l'ai confié à personne pas même mes meilleures amies (seules les personnes présentes lors de l'évènement sont donc au courant) et finalement je pense pas que ça ait été une bonne attitude.
    Il aurait fallu dédramatiser la situation, me dire que tout le monde fait des erreurs. Et des tas de gens sont sûrement passés par là avant moi!
    Et comme l'as dit Khalea, c'est clair et net que c'est une erreur que je ne referais pas!

    En fait pour me renseigner dessus, j'ai lu des livres de développement personnel :)
    Notamment un livre nommé "Pardonner: l'ultime délivrance", mais je ne trouve plus l'auteur, je reviendrais donner la référence.
    Je pense que tu peux également trouver quelques pépites au niveau du pardon dans les enseignements du bouddha.

    Tout est question de relativité, je pense.
    Rien n'est grave après tout.
    Et la seule chose primordiale dans la vie, dans ta vie, c'est le bonheur. Ton bonheur.
    Essaye de ne pas t'entraver l'accès à ce bonheur inutilement, ce qui est fait est fait, tu as fait tout ton possible pour le réparer! :)


    C'est assez déconstruit mais j'espère que ça t'aide, au moins un peu! :)
     
  6. Shield_

    Shield_
    Expand Collapse
    Soon..

    Je ne pense pas que ça soit une très bonne idée de relativiser à outrance. C'est bien de se rendre compte que le processus est "fini" et sans conséquences, mais si on estime qu'on a mal agi, on est allé à l'encontre de son propre système moral, donc on aura beau relativiser, on ne peut pas se juger soi-même différemment des autres finalement, et si c'est un acte qu'on condamne, on ne va pas s'arrêter de le condamner du jour au lendemain. En plus je suis pas sûre que ça soit souhaitable de décider que quand on fait quelque chose de mal "c'est pas si grave".

    Moi je me projetterais dans ma vie présente et dans l'avenir plutôt que réévaluer le passé. Plutôt que de se dire "je suis une bonne personne", il vaut mieux tenter l'approche "je veux être une bonne personne" ("et apprendre de mes erreurs", un peu comme le dit @Khalea  au-dessus). Autrement dit, se concentrer sur des actes positifs et généreux maintenant et demain.
     
    #6 Shield_, 25 décembre 2013
    Dernière édition: 25 décembre 2013
  7. Eternity-

    Eternity-
    Expand Collapse
    J'ai le cœur qui invente des souvenirs

    En fait je pensais plus à une approche du style "C'est trop tard et je ne peux rien y faire"

    Ça veux pas dire pour autant qu'on annule tout le mal que l'acte à pu faire, où qu'il en est moins grave, ou qu'on s'autorise à ne pas se juger.
    C'est plutôt un truc du style, de toute façon on ne peux pas revenir en arrière, alors pourquoi se torturer à y repenser en se disant "si j'avais fait ça, si j'avais fait ça?"
    Il faut en tirer des leçons pour ne pas recommencer. Et peut être analyser la situation, voir les conditions qui nous ont poussé à agir ainsi et faire en sorte de ne pas reproduire de tels environnements de vie.
    Mais du coup, relativiser aussi, laisser ce qui est passé dans le passé quoi.
     
  8. akanemachan

    akanemachan
    Expand Collapse
    En hibernation

    @Shield, @Khalea  : En effet, j'aimerais adopter une attitude active dans ce processus de pardon.
    Identifier ce qui a merdé, pourquoi j'ai fais telle chose, et ensuite faire en sorte qu'à l'avenir, je ne me fasse plus défaut de la sorte. Et surtout être positive sur l'apprentissage de cette leçon.

    C'est compliqué dans le sens où ça fais réfléchir à son propre comportement, et on ne peut pas se mentir à soit même pour se dire que c'est pas grave. Je pense pas qu'on puisse s'obliger à l'oublier.
    Mais du coup ça me fais réfléchir sur pourquoi j'ai agit de la sorte, de manière à identifier le problème plus en "profondeur", et c'est pas très agréable. L'éducation, les événements passés, son évolution sociale ... tout ce genre de chose qui font ce qu'on est. ça fait remonter beaucoup de choses ...

    @Eternity- je n'en ai parlé à personne non plus, sauf mon copain qui m'a aidé à régler le problème à distance (je l'ai appelé direct en lui disant "j'ai fais quelque chose de mal"), mais je n'ai pas envie de "renier", en fait, ça serait beaucoup plus simple, mais je vois pas du tout comment faire ! (Je veux bien que tu me donnes la référence de ton bouquin aussi si tu la retrouve!)

    J'ai pas envie de me retrouver à psychoter toute seule dessus pendant mille ans, parce que c'est passé. J'aimerais pouvoir avancer dans la vie en devenant une meilleure personne. je vois mal comment ne plus avoir de remords !
     
Chargement...