CUEJ (Centre Universitaire d'Enseignement du Journalisme)

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Billy., le 16 août 2007.

  1. Billy.

    Billy.
    Expand Collapse
    est John Loque

    Bonjour à toutes!

    Voilà, je suis étudiante à Strasbourg 2 en lettres modernes. A la rentréé, je serais en 3e année (je prépare donc ma licence). Je souhaiterais ensuite intégrer le CUEJ pour suivre des études de journalisme.

    Pour celles qui ont intégré cette école ou qui ont tenté le concours, je voudrais avoir leur avis et conseils car je me pose des tas de questions et je commence à stresser concernant mon avenir.

    1. Tout d'abord, comment avez-vous préparé le concours? Car quand je vois le descriptif des épreuves, ça me semble insurmontable.:sad: Qu'est-ce que l'épreuve Observation/Reportage? et les épreuves orales?
    2. Pour celles qui ont réussi le concours, êtes-vous satisfaites de l'enseignement, des débouchés, etc.?
    3. Et pour celles qui ont échoué, qu'avez-vous fait par la suite? J'avoue que c'est le point qui m'effraie le plus car je n'ai aucune idée de ce que je ferai à la place.
    4. Enfin, je précise que je souhaite être journaliste mais dans le milieu du cinéma. Mon rêve en fait serait de travailler pour un magazine de cinéma. Et c'est aussi pour cela que je me pose des questions car en me renseignant sur le CUEJ ou les autre écoles de journalisme, j'ai l'impression que celles-ci sont plus réservées à des futurs journalistes politiques ou économiques et c'est assez éloigné de ce que je veux faire.
    Voilà. Merci à celles qui ont eu le courage de me lire et à celles qui pourraient m'aider.
     
  2. skellington_555

    skellington_555
    Expand Collapse

    Salut,

    Je tombe sur ce forum au gré d'une recherche Google, j'espère que l'auteur de ce thread lira mon post, je me suis inscrite exprès pour le taper. :)

    Je viens de réussir le concours d'entrée au CUEJ, je fais ma rentrée la semaine prochaine. J'espère donc que ma réponse t'éclairera un peu.
    1) Comment j'ai préparé le concours: j'ai tenté 8 écoles de journalismes, et les révisions sont similaires puisque les concours se ressemblent beaucoup. MAIS le cuej est un peu à part. En effet, point de récitation par coeur, il faut être inventif et surtout se démarquer des autres copies. L'épreuve d'observation/reportage consiste à décrire un objet du quotidien à quelqu'un qui ne le connait pas (l'an dernier un vélo, cette année des chaussures). => sens de la description et originalité (mais sans extravagance) sont recherchés. L'épreuve d'actu n'est pas un questionnaire de 100 questions comme dans les autres écoles, mais quelques thèmes d'actu à développer.
    Les épreuves orales sont 2 entretiens, 1 de motivation, l'autre de culture G. Les questions varient selon le candidat et son parcours. Point commun: ils nous bousculent pour voir ce qu'on a dans le ventre. Ils testent notre suceptibilité et notre caractère. C'est pour cela que tout le monde ressors avec une tête de 3 pieds de long.
    Dans les grandes lignes, les révisions (en dehors du bachotage de l'actu) doivent couvrir les domaines de l'histoire (de 45-à nos jours), la géo, la politiq, le droit constit, et l'histoire des arts.

    2) J'peux pas encore te répondre. Mais en tout cas c'était l'une des écoles que je voulais le plus: dans le top 5 des plus côtées, très axée sur la pratique, sur l'international, et gratuite. Mon prof de prépa disait que le CUEJ était à égalité avec l'ESJ en terme de côte, un peu devant le CFJ. C'est difficile de vraiment savoir, ce qui est clair c'est que personne ne le classe plus bas que la 5ème place dans les classements des écoles.

    3) non, les écoles ne sons pas réservées à cela. C'est vrai que les sciences po sont majoritaire parmi les admis (enfin, ~40%, suivant les écoles), mais les cursus sont très divers. Moi je viens de Lettres. Et j'entrave presque rien à l'économie tellement cette matière m'ennuie (dommage, il y a des débouchés). Quant à journaliste politique, c'est le rêve de pas mal d'élèves, mais les places sont très chères.

    Quant aux débouchés dans le journalisme. Tu as du te renseigner je pense: si tu cherches un travail pépère aux horaires de fonctionnaire et pas trop mal payé... va voir ailleurs. :)
    Le secteur est en crise, les journaleux qui débutent restent précaires environ 2 ans (suivant quelle branche ils veulent, sûr qu'il y a plus de débouchés dans la PQR ou dans la presse spécialisée), et les salaires sont loins d'être mirobolants. Mais bon, quand c'est le métier qu'on aime... ;)
     
Chargement...