"Dans la jungle du bio", rencontre avec Adèle Pedrola

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Emilie Laystary, le 27 janvier 2012.

  1. Emilie Laystary

    Emilie Laystary
    Expand Collapse
    Journaliste indépendante (VICE magazine, madmoiZelle, RTL, 90bpm, Slate, les Inrocks, Technikart)

  2. SallyVonHolle

    SallyVonHolle
    Expand Collapse
    Psychedelic Mind

    Le bio, c'est super bien (et bon), mais faut faire gaffe au dérives du type "je n'achète que bio"...acheter des mangues ou des bananes bio, ça n'a rien d'écologique, puisqu'elles seront acheminées par avion.Outre le bio, il ne faut pas oublier de consommer local également, et de saison !
    Pour ce qui est des produits de beauté, c'est super tentant le bio, mais faut veiller à bien se renseigner avant, car parfois les produits sont trop forts ou au contraire pas assez efficaces. Exemple: un masque pour cheveux bio est à coupler avec un masque normal, afin de renforcer son action (dixit mon coiffeur qui utilise presque exclusivement des produits naturels)...
     
  3. Endless

    Endless
    Expand Collapse
    Hot like Mexico

    J'essaye de me mettre de plus en plus aux produits bio. Je crois que j'ai été sensibilisée à ça via la cosmétique, et naturellement mon alimentation a suivi la même tendance.
    Pour la nourriture, j'achète autant que possible des produits bio de marque distributeur: honnêtement je ne sais pas ce que ça vaut vraiment par rapport aux grands labels, mais en tout cas côté prix je m'y retrouve. J'ai un budget très serré, mais je consomme assez peu par nature (je préfère consommer peu et correct, que des produits de très basse qualité en grande quantité, mais il faut dire que j'ai vraiment besoin de peu, je n'ai jamais été habituée à consommer beaucoup). Et j'ai toujours mangé local au maximum (sauf exceptions), chez moi on privilégie vraiment les produits du coin.

    Bref jusqu'à assez récemment j'étais très sceptique quant aux produits bio. Mais je crois que le fait de voir l'offre se diversifier (et les marques distributeurs s'y mettre!) m'a convaincue. Ca ne me coûte pas plus cher, et j'espère ainsi pouvoir continuer dans ma logique de "consommer moins et mieux". Pour l'instant je vis toujours chez mes parents, mais à long terme j'aimerai vraiment gagner en autonomie du point de vue de l'alimentation (mais ça c'est une autre histoire, un projet de vie :)).
     
  4. berenice said release

    berenice said release
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Je pense que la différence entre une marque bio locale et une marque bio d'un distributeur c'est que le distributeur va produire bio mais dans les pays lointains où la main d'oeuvre est moins chère contrairement au local et donc pour celà il faut transporter la marchandise et au final c'est quand même un peu néfaste pour l'envirronement. Aprés je ne suis pas certainre ne ma définition...
    Mais l'article m'a vrmt donnée envie de lire le livre ! :)
     
  5. Greenfairy2a

    Greenfairy2a
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    je suis un peu partagée sur la question, car ayant grandi à la campagne, avec un père agriculteur, j'ai un peu été élevée aux produits de la ferme, donc OUI c'est meilleur, ya rien à dire, comparer une bonne tomate du jardin, qui ressemble presque à de la viande tellement elle est bonne et ferme, et une tomate de supermarché fade et farineuse, c'est le jour et la nuit...
    Donc si on a l'occasion d'avoir accès à ce genre de produits, pourquoi pas...
    maintenant, de l'expérience personnelle de mon père, qui est donc éleveur, le label "bio" est parfois une grosse arnaque, en tous cas en ce qui concerne l'élevage, je sais pas pour les fruits et légumes. je vais pas rentrer dans les détails, mais en gros, la différence entre un produit estempillé "bio" et un autre estampillé "fermier" par exemple est tellement mince dans la réalité de l'élevage qu'elle se résume en fait au prix...
    et puis ouais, comme ça a été dit, consommer surtout des produits de saison et locaux dans la mesure du possible, ça me semble plus important que ce vague label... (mais bon encore une fois c'est sans doute à cause de la façon dont j'ai été élevée, et j'ai bien conscience que tracer son alimentation, ou acheter sa viande chez le boucher, c'est loin d'être évident, surtout quand on a un petit budget)
     
  6. Lyre

    Lyre
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Je ne veux pas nier les avantages du bio (il y en a), mais je suis toujours un peu agacée par les louanges sans nuances qu'on fait de ce label.

    Tout le monde crie au miracle concernant les aliments, soit-disant meilleurs pour la santé, parce que sans pesticides, etc. Déjà, l'enjeu premier du bio, la base, la raison pour laquelle ç'a été mis en place, est environnementale. L'histoire du "manger plus sain et naturel" n'est absolument pas prise en compte dans le cahier des charges du label Agriculture Biologique. Donc autant c'est vrai pour les fruits et légumes, autant pour le lait et la viande, niveau qualité du produit/produits chimiques ingurgités, ça ne change strictement rien. Le seul impact est environnemental, puisqu'un élevage bio polluera - a priori - moins qu'un élevage conventionnel (puisque plus extensif).

    Ensuite, pour les cosmétiques... Disons qu'il faut avoir confiance. Tous les labels type Cosmébio sont privés (contrairement au label AB qui est public). Qui certifie que leurs produits sont bien conformes, que leur cahier des charges est respecté ? Eux-même. Même pas un organisme indépendant.

    Puis bon, c'est aussi en bio qu'on pollue les sols avec des métaux lourds (le cuivre, pour ne pas le citer), à défaut de pouvoir utiliser des produits de synthèse. Un bon agriculteur en système conventionnel peut avoir bien moins d'impact sur l'environnement qu'un mauvais agriculteur bio.

    Et quand il y a de moins en moins de place sur la planète, et de plus en plus de bouches à nourrir, est-ce que réduire nos rendements est vraiment une bonne idée ?

    Bref, je suis pas une anti-bio, c'est juste que ça me gonfle de voir ce label accueilli comme le messie pendant qu'on lance des pierres aux méchants-agriculteurs-pollueurs-qui-se-font-du-fric-sur-la-santé-des-consommateurs. Allez, gloire à l'agriculture raisonnée ! :P
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. orianebleue
    Réponses :
    56
    Affichages:
    3309
  2. Jack Parker
    Réponses :
    17
    Affichages:
    924
  3. Mk86

    Bio

    Mk86, 15 mars 2009, dans le forum : Forum Bordeaux
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1027
  4. miss-ter
    Réponses :
    0
    Affichages:
    555
  5. sup3rnana57
    Réponses :
    4
    Affichages:
    1059