Des filles en école d'ingé - Épisode 10 : financer ses études

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 6 mars 2013.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    "Fantine, elle, ne voulait tout simplement pas faire de prépa classique, passage plus ou moins obligé pour intégrer une école publique : « La prépa intégrée me correspond beaucoup plus »."

    moui... les INSA (Lyon, Toulouse etc..) et UTC, qui sont les meilleures écoles à prépa intégrées et parmis les meilleures écoles tout court en France sont publiques il me semble.

    Après bien sur toutes les spécialités ne sont pas possibles de partout : " selon l’ambition qu’on a et le métier qu’on a envie de faire, les possibilités de parcours sont nombreuses et chaque personne doit trouver celle qui lui sied le mieux."

    Mais l'argument ' je ne veux pas passer de concours donc je vais dans le privé' est pas terrible, et donne un peu un sentiment de 'je ne veux pas passer de concours donc je vais acheter mon diplôme!'

    :)
     
  3. Boetia

    Boetia
    Expand Collapse
    Guest

    Exactement! Je suis dans le publique là, et mon école est certes pas la N°1 mais je l'aime quand même.
    En plus, le choix de la prépa intégrée va aussi dans le fait que les programmes sont +/- léger par rapport aux CPGE car ils sont directement fait pour l'école concernée...

    ( Pas de philo/français /o/ )

    Et je dois avouer que le meilleur point de la prepa intégrée selon moi c'est d'être dans l'école en présence d'ingé  1,2,3! Ca c'est cool!

    Pour en revenir à l'argent, je trouve ça abusé de dire " oui c'est cher mais justifié''. En gros dans le public, on fait de l'informatique avec un silex et une table de pierre? Des fois on a même des cailloux pour faire des nombres binaires! :O
    C'est pas agressif, mais le prix fait pas forcément le diplôme quoi...
    De plus des entreprises acceptent de financer des études sous contrats hein, ce qui est le cas d'un élève de ma classe!



    :free:
     
  4. elyana

    elyana
    Expand Collapse
    Après, j'arrête.

    Pareil, ça me choque un peu de lire ces témoignages... Comme disait une madz, que dire des INSA, ainsi que de nombreuses formations d'ingénieur rattachées aux universités ! ET les 3/4 des écoles d'ingénieurs validées par la CTI sont publiques.

    Je suis en école d'ingé publique, avec des coûts de scolarité standards (environ 500 euros qui sont pris en charge pour tous les boursiers en plus !).
    J'ai quelques amis qui n'y ont pas été acceptés (à cause d'un dossier un peu faible), mais qui sont entrés sans soucis dans des écoles privées, dans le même domaine, mais à 6000 euros l'année... Donc ça me fait un peu rigoler (et finalement, je trouve qu'ils "payent" leur diplôme et qu'on prend les parents pour des vaches à lait !).
    Alors, quelque part, je trouve mon parcours un peu plus gratifiant, car si jamais je n'ai pas le niveau, je suis sûre qu'on me le dira franchement dans mon école, et pas forcément dans le privé...

    Sinon, concernant le coût total des études : le logement, la nourriture, ça reste encore très cher et j'admire énormément les étudiants qui bossent à côté pour financer.
    :hugs:
     
  5. elyana

    elyana
    Expand Collapse
    Après, j'arrête.

    Je double poste car je viens juste de voir que les partenaires de http://www.femme-ingenieure.fr, sont 3 écoles... privées !
    Pour info, les tarifs :

    EPITA
    tarif annuel cycle préparatoire : 5 750 €
    tarif annuel cycle ingénieur : 7 635 €

    ESME
    Les frais de scolarité s'échelonnent de 6980 à 8420 € en fonction des années.

    IPSA
    990€ d'inscription puis de 5560 à 6945 € l'année.

    (souces : sites des écoles)

    Voilà, voilà. Effectivement, c'est pas donné. De là à dire que c'est justifié, je préfère ne pas trop débattre...

    Je suppose donc que ces "modestes tarifs" doivent participer aux campagnes de pub (pardon : campagne d'informations !) diverses et variées comme celle ci ;)
     
  6. Lulilule

    Lulilule
    Expand Collapse

    Je plussoie, il y a beaucoup de prépas intégrées en France : l'INSA, les UT (UTC, UTBM, UTT), les Polytech, les CPP (qui permettent d'intégrer pleeeeeeeeein d'écoles différentes), les prépas intégrées de certaines écoles un peu plus isolées l'ESISAR, l'ENSGSI...
    Bref, il est facile de faire une prépa intégrée et l'école d'ingé qui nous plaît par la suite sans se ruiner.
    Je pense qu'il serait plus juste de demander à ces demoiselles quelles sont les démarches qu'elles ont effectuées exactement à la fin de leur lycée. Généralement (bien que ça ne soit peut-être pas justifié, je n'en ai aucune idée), les gens qui choisissent la solution du privé ne le font pas parce que c'était "leur idéal", mais parce qu'ils n'ont pas réussi à entrer dans le public.
    Surtout quand on sait que la différence de niveau entre le public et le privé n'est pas vraiment là.
    Alors pourquoi payer ses études plus cher quand on peut les faire pour presque rien du tout (sans prendre en compte le coût de la vie) ?
    C'est presque de la désinformation. Comme le disait une autre madz, dans les écoles d'ingé publiques, c'est pas les moyens qui manquent, y'a vraiment de chouettes moyens et surtout on a accès à pas mal de matériel en commun avec les labos de recherche, ce qui permet de pouvoir utiliser des trucs qui auraient dû coûter très très cher à des fins pédagogiques. Et ça, c'est un must.

    Pourquoi ne pas avoir remis en évidence que la solution du privé pour les filles n'est pas la seule possible et que, de manière générale, NON UNE ECOLE D'INGENIEUR CA NE VA PAS T'ENDETTER POUR LA VIE (pas comme d'autres grandes écoles comme celles de commerce) ?
     
  7. Babybang

    Babybang
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    (Ne me mordez pas)
    Euh.. j'y connais rien en école d'igné (hormis le fait que mon copain soit en deuxième année de prépa PC) mais en quoi on s'endette plus pour une école de commerce qu'une école d'ingé?
    Je viens défendre mon bout de gras (;)) parce que je suis en école de commerce, donc privée, donc payante (les écoles de commerce 'publiques' sont en bas du classement...) et les frais de scolarité sont sensiblement les mêmes que ceux que la Mad donne dans le commentaire du dessus.

    Je relis ton post, et peut-être que tu voulais dire qu'il n'y a pas que les écoles privées pour faire ingénieur mais que les écoles publiques sont très bonnes (meilleures?)? Si c'est le cas, au temps pour moi :)
     
  8. Lulilule

    Lulilule
    Expand Collapse

    Les bonnes écoles d'ingé sont effectivement pour la plupart publiques et dans certaines (du haut du classement), tu peux même être payée pour étudier.
    Et effectivement, comme l'ont dit les madz au-dessus, très souvent les élèves qui vont dans les écoles d'ingé privées y vont par défaut de n'avoir pas pu rentrer dans des écoles publiques souvent bien mieux classée.
    Justemment, le problème c'est que trop de monde croit que TOUTES les Grandes Ecoles (écoles de commerce et écoles d'ingé confondus) coûtent très très cher. Or ce n'est pas le cas, les écoles d'ingénieur coûtent généralement à peine (peut-être 100 ou 200 euros de plus aux frais d'inscriptions) plus cher qu'une fac' !
     
  9. Nettle

    Nettle
    Expand Collapse
    Don't blink.

    Je serais curieuse de connaître tes sources à ce sujet ! J'ai fait 3 ans dans une école privée, et parmi tous les gens de ma promo, cette situation ne devait concerner qu'une ou deux personnes. Pour les autres, c'était un vrai choix, pas un choix par dépit (à 6000€ l'année, ça ferait cher le dépit...).
    Après, je ne viens pas défendre les tarifs de ces écoles, parce que oui, clairement, c'est exhorbitant. Mais ça n'a pas vraiment de sens de les comparer aux tarifs des écoles publiques, dans le sens où les écoles publiques ont des subventions de l'état. Je n'ai plus les chiffres exactes en tête, mais un étudiant en école publique coûte aussi cher à l'état (et donc aux contribuables) que ce que paiera un étudiant en école privé. Ce n'est pas parce qu'à la rentrée, on ne débourse que 500€ pour s'inscrire que la formation est gratuite dans le publique, loin de là.

    Après, la question du "Ils achètent leur diplôme", ça dépend vraiment vraiment de l'école, et je pense que c'est difficile de l'affirmer quand on est extérieur à ces écoles, et encore plus quand on est dedans, avec la tête dans les études et un prêt sur le dos.
     
  10. Maylene

    Maylene
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Cette série d'articles me déçoit vraiment.
    Quand j'ai vu qu'il y avait une série sur les filles en école d'ingénieur, j'étais enthousiaste. Puis j'ai vu qu'on ne parlait que de trois écoles, et que finalement c'était qu'une vaste opération de com' pour celles-ci. Là-dessus je suis assez déçue par Madmoizelle.
    Un article présentant toutes les possibilités pour être ingénieur en France aurait été vraiment plus intéressant.
    Et puis évidemment arrive le débat sur le forum entre le privé et le public, chacun qui défend son bout de gras. :facepalm:

    Deux systèmes parallèles existent, l'un où tu finances tes études, l'autre où l'Etat les finance. Qu'il y ait des écoles gratuites est une chance.
    En école privée, NON, je n'ai pas acheté mon diplôme, je travaille, et je n'ai pas atterri ici parce que les écoles publiques n'ont pas voulu de moi, mais par choix personnel.

    Chacun décide de ses études par rapport à ses préférences et ses moyens. Maintenant en école privé il existe des bourses de l'Etat, et parfois des fonds de financement internes aux établissements. L'alternance peut aussi permettre de payer des années d'études tout en ayant un salaire supplémentaire si l'école le permet.

    Mais pitié pourquoi toujours faire cette guerre entre le privé et le public. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux. L'important est d'avoir accès au métier qu'on souhaite exercer.
     
  11. Lulilule

    Lulilule
    Expand Collapse



    Je ne compare pas les tarifs. Je dis pas que c'est trop cher payé. Effectivement, les écoles privées doivent bien être financée par quelqu'un.

    Je dis juste que les gens sont trop nombreux à penser que la formation en "Grande école" ça va de toute façon leur coûter les yeux de la tête, que c'est une dépense personnelle qu'ils ne peuvent pas se permettre, ou qu'ils vont être obligés de s'endetter pour y accéder. Hors ce n'est pas plus vrai que si ils avaient été à la fac' dans le cas des écoles d'ingénieur.

    Ensuite je n'ai pas parlé de "dépit" et je n'ai pas parlé de "tout le monde". J'ai même pas dit "le plus souvent"... Mais j'ai effectivement mal tourné ma phrase, ce que je voulais dire c'était plutôt l'inverse "très souvent les élèves qui n'ont pas réussi à entrer dans des écoles publiques se tournent vers le privé".

    Après, très sincèrement, j'aimerais bien comprendre pourquoi tu as fait le choix d'une école privée ? J'ai du mal à comprendre ce qu'elles ont d'intéressant relativement aux écoles publiques.


    EDIT : J'ai abordé le sujet du public/privé parce que les articles de "Madmoizelle" sont -si j'ai bien compris- censés promouvoir les écoles d'ingénieur auprès des filles. Du coup, j'ai du mal à concevoir que dans cette optique l'article occulte complètement le fait que de très nombreuses et très bonnes écoles d'ingénieur ne soient pas plus chères qu'une fac'... et mettent au contraire l'accent sur les difficultés financières que les frais d'inscription peuvent engendrer.
     
    #11 Lulilule, 7 mars 2013
    Dernière édition: 7 mars 2013
  12. Nettle

    Nettle
    Expand Collapse
    Don't blink.

    [Édité]

    Après, je suis d'accord que l'article est très orienté, ça fait vraiment opération de com', et c'est assez décevant.

    (ne pas citer merci :fleur: )
     
    #12 Nettle, 7 mars 2013
    Dernière édition: 7 mars 2013
Chargement...