Des gens nus se font taser (mais c'est de l'art)

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 27 août 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Rovarandom

    Rovarandom
    Expand Collapse
    Par le pouvoir de la vérité, j'ai, de mon vivant, conquis l'univers.

    Oh, MERCI MERCI pour cet article. J'avais l'impression d'être la seule à le penser.
    Quand j'ai vu ça sur le site Hitek j'étais effarée quoi. Je me suis dit exactement la même chose "non mais C'EST DES GENS QUI SOUFFRENT O_O".
    Les gens sont vraiment tarés. u.u
     
  3. becky2

    becky2
    Expand Collapse
    Guest

    Il l'ont pas mis à fond apparemment, personne ne s’effondre en perdant l'usage de ces membres. C'est un peu décevant.

     
  4. Mawax

    Mawax
    Expand Collapse

    Mais si c'est pour regarder les expressions des gens taseurs/tasés, ce n'aurait pas été plus éthique (à défaut d'autre mot) d'utiliser un faux taser en leur faisant croire que c'était un vrai ? La démarche m'aurait semblé plus saine et plus parlante sur le plaisir de faire souffrir l'autre et la peur qui s'installe lorsqu'on s'attend à avoir mal...  :hesite:
     
  5. Capillotractée

    Capillotractée
    Expand Collapse
    Meh.

    Non mais il faut voir au-delà du "c'est rigolo/ c'est triste de voir des gens se faire taser en direct par leur proche", l'art c'est jamais aussi simple, y a plein de questions à se poser face à cette démarche. Oui ce sont des gens qui souffrent, oui ça fait pas du bien, mais ils sont pas des victimes, personne ne leur a imposé ça, ils sont volontaires, et moi je trouve ça assez drôle et intéressants, les têtes qui attendent, qui réagissent, les proches à moitié sadiques, les réactions des deux côtés, en fait je trouve ça drôle et triste en même temps, mais bon, j'ai perdu foi en l'humanité y a longtemps
     
  6. Angelin

    Angelin
    Expand Collapse
    Ad Victoriam~

    La souffrance (la sienne ou celle d'autrui) est un ressort assez classique dans l'art contemporain, ça n'a rien de révolutionnaire d'y avoir recours.
    J'ai trouvé ça bizarre de lire un article aussi péremptoire et peu fouillé si peu de temps après l'ouverture d'un topic à propos d'art contemporain sur le forum. C'est assez peu cohérent...

    Je ne dis pas qu'il faut acclamer tout et n'importe quoi au nom de l'art, mais une analyse un peu plus poussée de la démarche aurait été bienvenue, avant de se focaliser sur "OMG mais il fait mal à des geeeens!"
     
  7. E. Howard

    E. Howard
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    En tant qu'amatrice d'art contemporain je trouve cette initiative vraiment nulle :facepalm:

    "AHAH ON VA PRENDRE DES PHOTOS ET RIGOLER SUR LA SOUFFRANCE D'ETRES HUMAINS !" ça peut aller loin avec une mentalité pareil, bonjour le message qu'il donne!
    Hey ! Ca vous direz pas qu'on aille exploser quelques gars dans la rue demain aprem ? On prendra des photos puis on ira en rigoler le soir autour d'un verre !


    Après ce n'est que mon avis. Certes la souffrance est un thème très récurent dans l'art mais l'angle de vu que l'artiste a pris m'attriste vraiment... La souffrance est pour moi quelque chose de négatif, l'art dénonce la souffrance pour tenter à terme de la supprimer. La j'ai l'impression qu'il essaye de nous dire "oh ça va, ça peut être marrant des fois!"
     
  8. Karbankoojay

    Karbankoojay
    Expand Collapse
    Bam pam thank you ma'am...

    Mais pourquoi ils doivent être à poil? :neutral:
     
  9. Fjell

    Fjell
    Expand Collapse
    Je suis vache...

    Je me demande quelle différence il y a entre être volontaire pour ce projet et aller faire du saut à l'élastique par exemple.

    J'imagine que la peur est la même au début, une grande appréhension, un gros coup de stress. On voit bien ça dans les yeux des volontaires (oui car ce sont plus des volontaires que de véritables victimes).
    "A quelle sauce vais-je être mangé-e ?"

    Et ensuite, une grosse douleur. Pour le saut à l'élastique, c'est un peu cela aussi je pense (bien que n'ayant jamais essayé). Je veux dire qu'il n'y a rien de vraiment agréable à sauter à l'élastique. C'est une très grosse peur, un très gros stress pour le corps. Il n'y a qu'à voir l'état des gens qui ont fait ce genre de trucs : tout tremblants, etc.

    Oh et d'ailleurs il existe bien des stands photos pour les activités à sensations fortes. Et les gens récupèrent leur photo, où ils ont le visage déformé par la peur. Right ?

    Si c'est le fait que des gens se portent volontaires pour souffrir qui pose question à certaines personnes, je crois alors qu'il y a bien d'autres activités qui sont similaires. Même se faire piercer ou tatouer par exemple. Cela fait mal sur le coup, mais ensuite on est content de l'avoir fait pour avoir un joli piercing/tatouage et ici, une photo atypique (artistique ou non, je ne sais pas et je ne saurais pas juger).

    Pour ce qui est de l'expression faciale des personnes qui actionnent le taser, cela ne m'étonne qu'à moitié. Je me souviens de jeux que nous avions enfants dans la cour de récré : jusqu'où puis-je marcher de tout mon poids sur ton pied avant que tu ne me dises d'arrêter parceque tu as trop mal ? Et tout un tas de jeux où on se tape sur les doigts, etc. :sad:
     
  10. Rhapsody

    Rhapsody
    Expand Collapse
    L'idée, la mouche importune.

    Pour montrer la tension du corps, des muscles j'imagine - dans la première vidéo, toute la région du cou et des clavicules, voire pectoraux aussi quand certains sautent, et dans la seconde vidéo, on voit parfois la partie du corps touchée par l'impact (deux fois je crois ?) ?
     
  11. Karbankoojay

    Karbankoojay
    Expand Collapse
    Bam pam thank you ma'am...

    Je trouve que se faire piercer/tatouer et la démarche artistique du mec ici n'ont rien à voir: on (enfin le commun des mortels) ne se fait pas piercer/tatouer dans le simple but de découvrir quelle sensation ça ferait. On le fait pour des raisons identitaires, parce qu'on va modifier son corps et la douleur/inconfort plus ou moins grand qu'on peut ressentir à ce moment-là est le prix à payer pour obtenir ces changements corporels.
    Alors qu'ici, il s'agit juste d'accepter de se prendre des petites décharges pour servir un artiste (et peut-être aussi avoir son visage qui tourne sur Internet)

    Je trouve l'exemple d'@euki plus approprié du coup^^
     
  12. Fjell

    Fjell
    Expand Collapse
    Je suis vache...

    Oui oui je suis bien d'accord avec toi que l'on ne se fait pas piercer/tatouer pour découvrir quelle sensation cela ferait.  :fear: Ca n'est pas ce que je voulais dire, au contraire. J'avais plus une réflexion dans le sens "la fin justifie les moyens". Il faut passer par cette douleur pour avoir tel piercing/tel tatouage sur le corps.

    Dans la vidéo, le résultat ne sera pas quelque chose de personnel ou d'identitaire que les gens garderont toute leur vie, mais la photo, elle, restera.

    Les tatoueurs qui ont leur propres créations sont vraiment dans une démarche artistique, et la personne qui porte le tatouage est finalement "un support" du point de vue du tatoueur. C'est plus dans ce sens-là que je faisais le parallèle.

    Mais tu as raison, c'est sûr que du coup, l'investissement des personnes pour ce genre d'expérience n'a pas trop de sens.
     
Chargement...