Diplôme, marché du travail et sentiment d'incompétence

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par saycilou, le 14 septembre 2016.

  1. saycilou

    saycilou
    Expand Collapse

    Bonjour les Madz !

    Je crée ce topic dans l'espoir de trouver, soit des personnes qui vivent une situation similaire, soit des qui ont connu cette situation et qui s'en sont finalement bien "sorties" (auquel cas, les conseils sont bienvenus :puppyeyes: ) !

    Alors voilà, je suis une jeune diplômée (depuis un an en réalité) et depuis l'obtention de ce diplôme, je suis un peu perdue (je ne souhaite pas donner de précision sur ce diplôme par souci d'anonymat, mais sachez que c'est Bac+5, Master2).
    Tout d'abord, j'ai beau être à l'affût des annonces et postuler depuis mai
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    quand ça semble à peu près dans mes cordes mais pour le moment, je n'ai obtenu aucune réponse (ni négative, ni positive).
    Mais quand bien même, la nature des postes proposés ne me parle pas beaucoup généralement. Soit qu'on demande une spécialisation très spécifique (spécialisation que l'on n'a pas au cours du cursus universitaire), soit que l'on demande une expérience de dingue dans le domaine (généralement au moins 5 ans, 2 s'ils ne sont pas trop exigeants), donc autant dire que pour un 1er poste... ça ne colle pas, et tout un tas de candidatures passent sûrement en priorité par rapport à la mienne. Pourtant, j'ai vraiment fait un bon CV attractif selon des retours d'amis, et j'ai bien fait valoir mes expériences de stage, mais rien n'y fait, ça ne semble pas significatif.

    Alors je suis dans cette période un peu déprimante de recherche d'emploi. Et je nourris beaucoup de peurs par rapport au monde du travail, avec cette intime sensation ne pas être apte à y évoluer. En fait, j'ai l'impression de n'avoir aucune compétence concrète. Quand je lis des discussions de professionnels issus de mon cursus, je me demande comment j'ai bien pu avoir ce diplôme étant donné que je suis à des années lumière de toutes leurs considérations. Pourtant, mon diplôme, je ne l'ai pas volé, j'ai eu toutes mes années avec des notes honorables et un mémoire de recherche vivement salué par les membres du jury. Mes maîtres de stage ont toujours été ravis de mon travail. J'ai pris du plaisir à étudier, je me suis sentie à ma place. Mais aujourd'hui, maintenant que j'aborde le monde professionnel, je ne m'y sens plus du tout, et je ne sais plus ce que je veux faire, ce qui me correspondrait.

    Aussi, je suis terrorisée quand je lis des choses concernant le statut juridique de la profession que je devrais exercée, ce qu'il faut connaître par rapport au salaire, aux conditions de travail, etc. Je souhaiterais vraiment en savoir davantage et j'essaye de glaner des informations ici et là, mais il y a tellement d'informations qu'au final je m'y perds et n'y comprends pas grand chose.

    Voilà, en ce moment, j'oscille entre des jours de grande motivation où je postule pleine de détermination, et d'autres de grands désespoir où je ne sais même pas pourquoi j'ai postulé à ces offres puisque je ne suis en rien compétente pour.

    Parfois, j'envisage de faire complètement autre chose que ce que me permet de faire mon diplôme, alors je me renseigne et regarde les offres mais même là, je me confronte à des attentes (sur papier) très spécifiques voire disproportionnées auxquelles je ne réponds donc pas.

    Je sais que je dois changer ma mentalité, que je dois prendre confiance en moi, me dire que beaucoup de choses (si ce n'est tout en fait) s'apprend directement sur le terrain, mais voilà, rien n'y fait, je suis au fond du trou à ce niveau-là.

    C'est un peu long, toutes mes excuses, j'espère trouver des Madz qui sauraient être conseillantes et/ou soutenantes :fleur:
    Vivez-vous ou avez-vous déjà vécu cela ? Comment avez-vous tiré votre épingle du jeu ? Qu'est-ce que vous vous dites face à des offres d'emploi ?

    Merci pour vos contributions !
     
    bimbadaboum, Chryseïs, cassandre_ et 4 autres ont BigUpé ce message.
  2. artemis-diane

    artemis-diane
    Expand Collapse
    Geekette métalleuse

    Vu que tu dis avoir trouvé des annonces je suppose qu'il y a des débouchés.
    Peut être pourrais tu essayer les candidatures spontanées ?
    Sinon je te rassure tu n'es pas la seule a avoir du mal à trouver un travail alors que tu as fait de longues études. J'en ai plusieurs parmis mes amis qui sont dans le même cas que toi.
    Ils ont finalement décidé de se réorienter et de se re-former pour mieux convenir au marché du travail.
    Courage ! :hugs:
     
    bimbadaboum, dyspeptique et saycilou ont BigUpé ce message.
  3. Scail

    Scail
    Expand Collapse
    Que le superbe canard de Moldavie améliore tes cheveux avec sa lumière sacrée.

    Je n'ai pas tout lu (flemme du matin) mais je te conseille d'aller faire un tour sur le forum dédié à l'emploi tu trouvera vite des idées, des conseils, des personnes qui sont en galère aussi etc :)
     
    saycilou a BigUpé ce message
  4. saycilou

    saycilou
    Expand Collapse

    @artemis-diane @Scail Merci beaucoup pour vos réponses ! :jv:
    Je vais de ce pas faire un tour sur le forum emploi dont je ne connaissais pas l'existence (ce qui est un peu bête, il m'aurait suffit de cherche un peu :ninja: )
    Mais ça m'a fait du bien de lâcher tout ça ! :happy:

    Du coup, je vais supprimer ce post encombrant et peut-être le copier-coller dans le forum dédié :)
     
  5. Omabeline

    Omabeline
    Expand Collapse

    @saycilou :fleur: Je comprends ta situation, je sais que beaucoup de diplômés passent par là. :erf:

    Je ne veux pas te démoraliser, ni paraître trop brutale dans ce que je vais dire mais c'est très commun d'avoir du mal à trouver un 1er poste qui nous plaise. Le problème lors de grandes études c'est qu'on te vends une formation qui 1) soit ne colle pas aux réalités du marché de l'emploi (en 5 ans, les choses peuvent évoluer) 2) soit qui ne te permet pas d'avoir assez d'expériences pour décrocher un premier emploi. Pratiquement tous les gens que je connais à 95% font un métier différent de leur formation initiale (moi inclus). Il faut arrêter aussi de penser que parce que tu as su te conformer aux règles de ton école pour avoir ton diplôme (avoir de bonnes notes, rendre tes profs contents, ça sert surtout à leur stats interne de réussite.. etc), ça sera la même chose dans le monde du travail (les relations pro sont beaucoup plus conflictuelles, et c'est chacun pour soi pour trouver / garder son emploi). On ne t'a pas préparé à ça, et c'est donc normal que tu déchantes en découvrant la triste réalité de l'entrée dans le monde professionnel.

    Je pense que ce n'est pas vraiment un problème de confiance en toi si tu ne trouves pas (car s'il n'y a pas d'offres ou que tu ne corresponds pas au profil demandé, en soit tu ne peux rien y faire) mais un changement de mentalité est INDISPENSABLE ! Ce que je conseille autour de moi, c'est de postuler même à des offres qui ne correspondent pas à ton profil (en ciblant les profils débutants) dans d'autres domaines que le tien (à condition que tu ais envie d'apprendre et que ça t'intéresse).

    Je pense que le problème de ta candidature actuelle c'est que depuis ton diplôme, tu n'as aucunes expériences, souvent un signe (pour un recruteur qui lis simplement ton CV) que tu n'es pas proactive et que tu n'as pas besoin d'argent (si tu as un loyer + factures à payer tous les mois, crois moi, ça te force à trouver un job rapidement, même un petit job, que tu peux ensuite justifier ainsi quand tu postules pour des postes plus intéressants). Je sais que peu de personnes veulent le faire par égo ("j'ai un bac +5, c'est pas pour travailler chez Mc Do" :queen:) mais tu peux trouver un petit job facilement (femme de chambre / serveuse etc). Déjà ça boosters ta confiance en toi, ça te fera rencontrer des gens (parfois on a de très bonnes surprises) et ça renflouera ton compte en banque. :happy: Ça peut toujours être utile. Je l'ai fais plusieurs fois à certaines périodes creuses et ça a toujours été un point positif vis à vis des entretiens pour des postes plus intéressants.

    Ne pas être proactive, c'est un réel handicap dans le monde du travail où personne ne viendra te prendre la main pour te dire ce que tu as à faire / si tu veux évoluer plus tard tu devras prendre des initiatives.. Il faut également arrêter de penser qu'un bon CV est un sésame pour trouver un job, aujourd'hui, le réseau est essentiel ! Essaye de rencontrer des professionnels dans ton milieu, parle avec des anciens de ton école, vas à des évènements / rencontres pro liés à ton domaine mais ne reste pas chez toi à envoyer des CV. :shifty:
     
    Nastja, AStarShinesBright, OrageA et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. saycilou

    saycilou
    Expand Collapse

    @Omabeline Merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre !

    Tu ne m'as pas démoralisée, pas plus que tu n'as été brutale, simplement car malgré la longue plainte, je n'ai que trop conscience de la réalité du marché de l'emploi et du monde professionnel (désormais). Je savais pertinemment que mon parcours honorable ne ferait pas de moi l'élue idéale pour accéder au poste de mes rêves (si tant est que j'en avais un tête). D'ailleurs, on le sait bien aujourd'hui que le bon élève n'est pas forcément le meilleur professionnel (même si cela ne veut pas dire que le mauvais élève sera un bon professionnel). Bon, je tempère malgré tout, j'étais très loin d'être la major de ma promo !

    Pour ce qui est de la confiance en soi, c'est un vrai problème chez moi, indépendamment des candidatures sans réponse. Du coup, je dois réellement faire un travail à ce niveau là !:red:

    Du reste, tu as parfaitement raison, et j'essaie d'être pro-active et de mener à bien des petits projets (qui étoffent malgré tout mon CV) ! Pour ce qui est des rencontres dans le milieu, je dois avouer que j'ai bien des progrès à faire ! Mais ça fait du bien de lire ce type de commentaire, les conseils de réorientation ou de candidature pour des postes tout à fait autre que ce à quoi amène le diplôme initial, car même si tu cites des choses dont j'ai bien conscience, et bien ça me met un petit coup de cravache pour reprendre l'élan et ne pas rester dans cet état d'esprit un peu "down" ! Merci à toi donc :fleur:
     
    Omabeline a BigUpé ce message
  7. Sylvestrum

    Sylvestrum
    Expand Collapse
    In case it's a lie

    ooooh mais comme je te comprends!
    En lisant les offres d'emploi, je me disais tjs "Je ne saurai jamais faire tout ça, on ne m'a pas appris". J'ai vite réalisé que l'école ne t'apprend pas grand chose d'utile. Bien sûr, des connaissances dans tel ou tel domaine c'est indispensable pour certaines fonctions, mais ce qui compte vraiment (dans bcp de cas) ce sont les compétences transversales (c'est bien comme ça qu'on dit?). Les faculté d'expression orale, la capacité de prise de décision, la capacité à gérer le stress et le multitasking, la gestion d'équipe... Personnellement j'ai eu fini mon master sans avoir rien de ça très développé. Et j'ai vite compris que, sur le marché de l'emploi, tout ça était considéré comme des compétences liées au degré d'étude... On dirait qu'avec Bac+5, on est condamné à être cadre.
    Bref, je te conseille comme les autres de ne pas hésiter à postuler même si tu ne colle pas vraiment au profil demandé. Tu pourrais avoir de la chance, et ton profil pourrait tout de même être intéressant pour une boîte. J'ai vu passer toutes sortes de profils dans mon service, et la motivation et le potentiel d'adaptabilité, c'est bien plus précieux qu'un diplôme!
    Courage!
    (et tu as essayé dans l'administration? il y a parfois des screenings très génériques, genre il faut un bac+5 en n'importe quoi (je ne dis pas ça péjorativement, vraiment il n'y a que le niveau qui compte et pas l'orientation pour certains postes)
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    bimbadaboum et Chambray ont BigUpé.
  8. OrageA

    OrageA
    Expand Collapse

    Pff, et dire qu'on bourre la tête des gamins dès le collège sur "tu veux faire quoi comme métier ?"... Et moi je dis aux petits que je garde, "qu'est que tu aimes faire ? Parce que c'est ça qui est important...".
    Je suis tellement dans ton cas, @saycilou , et je suis très contente de ta réponse, @Omabeline , mais putain... je me dis que j'ai pas fait 5 ans d'études dans un domaine qui m'intéresse pour chercher (et surtout trouver) dans autre chose. C'est pas le marché du travail qui me déprime, là, maintenant, c'est me dire que c'est normal d'avoir fait des études qui ne pèsent pas lourd, d'y avoir cru pendant 5 ans, et que tout le monde pense pareil. Bref, pardon pour le coup de sang, je suis contente aussi de voir des gens qui ont peur comme moi. :)
    Je suis dans le même cas, master 2, en recherche en sciences humaines. Tellement peu d'annonces dans mon domaine... Et là, heureusement que j'ai bossé dans des biblios à côté de mes études, c'est presque l'une des seules choses que je peux vraiment valoriser, j'ai l'impression. Valoriser un mémoire de recherche, c'est très dur... Donc oui, tout à-côté est très important.
    En plus de ce constat, c'est le statut qui est compliqué aussi. Aujourd'hui, on se définit par notre métier, notre statut officiel social (étudiant, chômeur...), et non pas parce ce qu'on est.

    Perso, si je trouve pas le boulot de mes rêves, je voudrais juste pouvoir trouver quelque chose qui me permette de rentrer quelques sous, et de pouvoir voyager un peu, et m'engager dans une activité, pour moi ou dans une association, pour construire quelque chose. Parce que ouais, ce qu'on aime faire, c'est le plus important en fait. :)
     
    bimbadaboum, AStarShinesBright et Omabeline ont BigUpé ce message.
  9. Omabeline

    Omabeline
    Expand Collapse

    @saycilou contente que mon message t'ai donné un petit coup de boost, tu verras une fois que tu as un job (même le plus petit possible), ça te donne confiance et un bon élan pour une recherche plus ambitieuse :fleur:

    @OrageA mais tellement ! :stare: Franchement, si je devais parler à la Moi lycéenne de terminale d'il y a quelques années, je lui dirais de ne pas s'embêter à faire plus qu'un Bac +2 à moins d'avoir des ambitions qui le nécessitent (avocat, médecin, ingénieur etc). C'est du temps perdu (même si on a appris des choses, on a rencontrés des personnes, vécus des choses cool durant ces études) et puis, paye ta joie d'entrée dans le monde du travail avec un bac+5 au Smic. :goth:
     
    bimbadaboum et cassandre_ ont BigUpé.
  10. OrageA

    OrageA
    Expand Collapse

    @Omabeline C'est aussi, et surtout, l'excuse parfaite pour faire les études qui nous intéressent vraiment ! Mais il faut pas mettre tous ses rêves dedans, ou peut-être ne pas mettre tous ses rêves dans son activité professionnelle, mais autre part. Je ne dis pas du tout qu'il ne faut pas faire d'études si on a pas des ambitions folles, au contraire !
     
Chargement...