Éducation des filles et des garçons : y'a du boulot

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 25 novembre 2008.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. KittyKiller

    KittyKiller
    Expand Collapse
    Penistration Crew

    L'autre jour je suis allée chez McDo, j'ai pris un Happy Meal. J'ai du gueuler pour avoir le jouet garçon. Bordel, j'ai 23 ans et le type a la caisse me demande même pas mon avis, ils me fourgue automatiquement une boîte à maquillage avec des autocollants de chiots.

    Et quand je me fais draguer dans la rue en sortant du boulot, on me demande toujours si je suis hôtesse ou secrétaire à cause de mon beau tailleur; mes potes mecs on leur demande s'ils sont traders ou businessmen. Apparemment il y a des boulots pour fille, et d'autres pour gars, c'est comme ça.
     
    Maud Kennedy a BigUpé ce message
  3. lisa-loup

    lisa-loup
    Expand Collapse
    Cassoulet!

    Je travaille tous les midis dans une école primaire, et on parle autant aux garçons qu'aux filles, et on agit pareil avec les filles qu'avec les garçons.

    Au niveau des catalogues de jouets, faut quand même avouer qu'il est trés rare de voir une fille jouer avec un Spiderman et un garçon avec une poupée Barbie... Et puis, si le gamin il décide de commander une poupée, c'est pas la couleur de la page qui l'en empêchera.
    Barbie, dinette tout ça, ce sont des jeux auxquelles les petites filles jouent. Je pense que psychologiquement, c'est dans le processus d'identification à l'adulte. C'est plus souvent leur maman que leurs papa qu'elles voient repasser.
    Pour en revenir à l'école primaire, les garçons jouent à la bagarre, les filles aux Pet shop. Et personne ne les forcent.
    A mon avis, il faut arrêter de voir le mal partout. Certes, il y a encore du boulot dans le combat hommes/femmes, mais de là à dire que les adultes laissent plus de place aux garçons, ça me fait doucement sourire...

    Aprés lecture de l'article (oui tapez-moi, je ne l'avais pas lu avant), je trouve les conclusions un peu "paranoïaques". En effet, quand je lis "Et le résultat ne s’est pas fait attendre : lorsque les enfants jouent ensemble, les garçons prennent toute la place, accaparent les jeux et les filles finissent par s’effacer, se retrouvant à bavarder dans les coins. Entre elles, elles reprennent confiance, et jouent librement au toboggan, à sauter et à courir. Elles se dirigent joyeusement vers les jouets associés à l’autre sexe…ce que font aussi les petits garçons qui trouvent beaucoup de plaisir à s’amuser entre eux avec les dînettes et les peluches. Pendant les repas pris séparément, les garçons se débrouillent très bien pour se servir et débarrasser la table." j'ai envie de rire. Les enfants garçons sont des tortionnaires!!! Bouuh les petites filles ne peuvent pas jouer sans se faire dominer. Il est quand même fréquent de voir des filles envoyant balader les garçons. Pour l'histoire de la table, c'est aussi aux adultes qui entourent de savoir remettre l'enfant à sa place, en lui expliquant qu'un tel ou un tel n'est pas sa boniche.

    Je trouve qu'ils poussent vachement l'exemple en fait.
     
  4. Enesque

    Enesque
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    J'avais lu l'article sur Le Monde, mais je ne suis pas vraiment d'accord avec Lisaloup, du moins en sport, les garçons prennent vraiment toute la place. Faire des sports-co mixtes c'est surtout : les garçons jouent et les filles courent après mais n'ont jamais la balle.

    (Je me souviens qu'au cours de danse (auquel j'ai assisté pdt 4mois grand max) le petit frère d'une camarade voulait faire de la danse il voulait s'inscrire (sa mère était d'accord etc etc...) on l'a refusé parceque c'était un garçon, c'était n'importe quoi ...)
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Excuse-moi de te dire ça, mais les propos que tu tiens là me semblent un peu naïfs (ce n'est pas méchant) :icon_3nodding:

    Pourquoi une fille ne pense pas à jouer avec un Spiderman et un garçon avec une poupée Barbie ? Parce que les minots intériorisent de façon excellente les stéréotypes sociaux, notamment ceux qui concernent les genres. C'est comme ça. Ce n'est pas parce que c'est "dans leur nature" de jouer à tel ou tel jeu !

    Mon professeur de psychologie sociale racontait qu'un jour, il avait filé à son fils une feuille de brouillon d'examen (tu sais, celles de toutes les couleurs : bleues, roses...) qui était... Rose. Son fils l'a regardé avec des gros yeux et a refusé la copie. Quand son père lui a demandé pourquoi il réagissait de cette façon, l'enfant a répondu "Parce que le rose, c'est pour les filles".

    Mon professeur expliquait que même s'il n'éduquait pas son fils de cette façon, il existait la pression sociale, les médias, bien sûr... Mais aussi d'autres choses toutes bêtes qu'il a illustré de cette façon : lui-même, quand il feuilletait les magazines de jouets, il sautait automatiquement les pages "roses" pour passer aux pages "bleues" (oui parce que souvent les pages sont teintées afin de rendre le repérage des jouets selon le genre plus facile - et pourquoi pas d'ailleurs). Et son fils n'était pas aveugle.

    Voilà pour la petite anecdote, mais il doit bien en exister des centaines comme ça.

    Est-ce que tu comprends où je veux en venir ? Les stéréotypes de genre sont intériorisés. Il n'est pas dit clairement que machin doit jouer à truc (quoique des fois, si !), c'est implicite. Cela passe par une lecture inconsciente et subtile de la vie des adultes et du fonctionnement de la société.

    J'ai du mal à m'exprimer.
     
  6. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @Fab ou @Clemence Bodoc ou @n'importe qui : C'est normal que le lien de marche pas? (ou alors il marche juste pas chez moi? :hesite:)
     
  7. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    L'article date de 2008, y'a eu des pertes d'articles depuis, tu sais :) (je sais pas pourquoi celui-ci marche plus)
     
  8. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    @Margay ,merci d'avoir remonté ce sujet,j'ai plein de choses à dire dessus mais je suis restée traumatisée de mon expérience de remontage de sujets sur d'autres forums où tu te faisais littéralement hurler dessus! Du coup,j'ose plus ;)
    Sinon,je confirme,le lien ne fonctionne plus alors qu'il fonctionnait encore hier soir,bizarre!
    Pour en revenir au sujet,je ne me souviens pas de tout malheureusement mais je suis choquée de l'expérience suédoise! Qu'en 2004,on demande encore naturellement aux filles d'aider et pas aux garçons,sans que ça ne choque personne,dans un pays censé être champion de l'égalité hommes/femmmes me fait peur:qu'en est il dans les autres pays?
    Aussi,il me semble que la question du rose était abordé et je trouve que c'est la démonstration parfaite du sexisme dans notre société actuelle:ça ne parait rien mais mis bout à bout,ça fait beaucoup,et surtout ça conditionne beaucoup de choses.
     
    Margay a BigUpé ce message
  9. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @Maud Kennedy C'est grâce à toi que je suis tombé dessus :P , tu l'as posté récemment sur un autre article et je voulais lire, c'est aussi pour ça que ça m'étonnait que le lien de ne marche plus :hesite:
     
    Maud Kennedy a BigUpé ce message
  10. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @Maud Kennedy Cool, merci!

    EDIT : En complément de l'article, j'ai aussi lu que les parents avaient tendance à donner plus à manger à leur fils qu'à leur fille, (sans spécialement demander "t'en veux combien?") Bref, c'est assez triste de voir à quel point ces mécanismes sont ancré dans l'imaginaire et inconscient.
    Quelquepart aussi, sur le forum, un.e Madz avait parlé d'une étude qui révelaient que quand on pensait qu'un bébé était une fille les gens disaient qu'elle pleurait de peur tandis que quand c'était un bébé qu'on prennait pour un garçon (rapport à la couleur des fringues), on lui attribuait une autre intention de pleure :facepalm: Dire à quel point ça commence tôt...
    (d'ailleurs, si quelqu'un à le lien de l'étude, je suis preneuse :) )
     
    #11 Margay, 30 juillet 2015
    Dernière édition: 30 juillet 2015
  11. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    @Margay ,oui c'était de la colère,que le bébé garçon voulait "s'affirmer" :facepalm: C'est projeter tout de même beaucoup de choses sur des bébés et c'est une litote! En plus,c'est d'un ridicule franchement!
    Sinon,le fait que les éducateurs laissent les gaçons interrompre les filles alors qu'à l'inverse,ils demandaient aux filles d'attende leur tour me choque énormément aussi. Comment peut-on être aussi injuste et ne pas s'en rendre compte??? Le pire est que je suis sûre que c'est vai partout et dans tous les domaines.
     
    Margay a BigUpé ce message
Chargement...