Eglise et modernité

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par Wesley, le 14 janvier 2007.

  1. Wesley

    Wesley
    Expand Collapse
    Adooore les sushis

    Hi !

    A l'origine de mon sujet, une manifestation homosexuelle au Vatican condamnant les positions de l'Eglise sur le sujet.

    J'aimerais donc savoir ce que vous en pensez, tout d'abord à propos de l'homosexualité, mais de façon plus générale : l'Eglise doit-elle garder ses principes (comme être globalement contre le divorce, l'avortement, ou toutes ces évolutions sociales) quoi qu'il arrive ou alors est-ce qu'elle doit s'adapter à la société dans laquelle elle est intégrée ?
    Doit-elle rester camper sur ses positions pour faire face à la "décadence" et pour limiter les "dégâts" ou doit-elle être un accompagnement dans la vie quotidienne, c'est-à-dire ne pas se placer en "punitrice" mais plutôt en "aide spirituelle" ?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai un avis assez tranché sur tout ce qui touche aux religions, et je pense qu'il ne serait pas vraiment le bienvenu dans ce sujet, et accessoirement j'ai peur de foutre un peu la merde, alors je m'abstiendrais.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est un sujet difficile.

    Je serais tentée de répondre : il faut moderniser. Il y a 2000 ans, le sida n'existait pas, alors maintenant, il faudrait moderniser tout ça, autoriser le port du préservatif ; accepter aussi que la mortalité infantile dans les pays riches est presque inexistante et donc que peut-être que les contraceptifs, ça serait pas mal ; accepter aussi les homos parce que c'est des gens aussi biens que les hétéros ...

    D'un autre côté, c'est l'Eglise. Je veux dire : on ne peut pas moderniser et réformer l'Eglise comme ça au bon vouloir des gens, ça lui ferait sans doute perdre toute crédulité de changer sans cesse de doctrine : un jour contre, un jour pour ...

    Alors je ne sais pas. Peut-être qu'on peut simplement se dire qu'il y a l'Eglise et la religion, et qu'on peut pratiquer la deuxieme sans adhérer à ce que raconte la première. C'est comme ça que je vois les choses, il faut un compromis, il faut que les gens trouvent un équilibre eux-même entre les dogmes de l'Eglise et entre la réalité de la vie quotidienne à laquelle l'Eglise ne correspond plus tout à fait.
     
  4. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    Je suis exactement du meme avis, et je pense pas que c'est nécessaire que je développe. :d
     
  5. 100drillon

    100drillon
    Expand Collapse
    Soudainement optimiste

    J'ai été elevé dans la religion catholique mais actuellement je ne crois plus et suis totalement anti-église. Et la cause principale c'est l'esprit ultra-fermé de l'église. Je pense que plus on avancera dans le temps , moins l'église aura d'adepte car elle n'est pas adaptée aux mentalités des jeunes d'aujourd'hui.

    Regardez, a la messe, y'a plus que des petits vieux, c'est qui qui ira à la messe quand ils seront morts???
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis comme -Asthenia et I-think-i-m-paranoid, j'ai un avis plutôt radical.

    La seule chose que je peux dire c'est que j'estime que l'Eglise est resté figée sur une époque totalement révolue, que ses principes sont totalement obsolètes et en contradiction avec la société d'aujourd'hui.
     
  7. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    Pareil :d Et je rajouterai que c'est la pire des choses qui ait été inventé pour abrutir l'etre humain (je sors).
     
  8. Cherry Tree

    Cherry Tree
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Ah non non ne sors pas, je suis tout à fait d'accord avec toi.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis totalement d'accord avec ça. De mon point de vue, la religion n'est pas un problème, mais l'Eglise (avec un grand E) et tous ses dirigeants oui. Pour toutes les religions, ce sont les chefs religieux qui les ont radicalisé avec une interprétation totalement moyen-âgeuse de leur Livre Saint (aussi bien pour les chrétiens, que les musulmans, et compagnie), désirant enfermer et abrutir leurs disciples dans des principes qui n'ont plus rien à voir avec la vie présente.

    J'ai aussi une connaissance particulière de la Bible (Ancien et Nouveau Testament) et par rapport à ce que j'ai pu lire dedans, et ce que j'ai pu entendre comme conneries par des prêtres, des soeurs, ou même par les "anciens" de ma famille qui se basent soi-disant sur la Bible, il y a un fossé énorme.

    Donc c'est l'interprétation de chacun de son Livre Saint et de ses préceptes, qu'elle soit extrême ou laxiste, qui fera que chacun pourra adapter sa vie à sa religion.

    Mais je reste tout de même sur mon idée précédente vis à vis de l'Eglise.
     
  10. LADY BEAN

    LADY BEAN
    Expand Collapse
    candy




    Je trouve ça un peu binaire comme remarque...

    Il ne faut pas nier le rôle social qu'a joué l'église (et j'étendrais ça à l'institution religieuse en général) à une epoque qui est certes depuis tres longtemps révolue.
    Je considère que l'institution religieuse fut un progrès à l'origine car on peut le voir comme le premier code civil et d'hygiène de la société. "Tu ne tueras pas ton prochain" est un exemple certes facile mais il illustre bien l'ensemble de la portée de l'institution religieuse à cette époque. Le fait de ne pas manger de porc est lié à l'incapacité de soigner le ténia et de conserver la viande de porc dans les pays chauds. Tout le monde le sait déjà mais c'est à prendre en compte. Dieu est ainsi un forme de représentation de la justice, de l'application de ces lois. L'Etat n'etait pas pourvu de cette autorité sans avoir recours au divin, le poids du jugement dernier et toute la compagnie. De plus il yavait le rôle communautaire qui a servi à renforcer le tissus social.

    Je pense que l'institution religieuse dicte à l'origine des lois sociales puis vient un moment où la société d'elle même progresse de façon beaucoup plus rapide que les préceptes religieux. Au final la société sait se passer de l'icone religieuse pour bâtir ses lois et la religion est alors définitivement obsolète. On le voit d'ailleurs avec le poids de l'eglise qui s'amoindrit au fil des decennies.

    Apres c'est sur que les institutions religieuses sont responsables de nombreux conflits et d'évènements scandaleux. Mais malgrès tout il ne faut pas diaboliser l'église. Etre critique c'est reconnaitre aussi à quoi elle a pu servir à une epoque meme si elle est revolue depuis longtemps.

    Pour le reste je rejoins Chic n subtle. Les gens croient aussi pour eux meme et les preceptes religieux ne sont pas un condition necessaire pour croire en Dieu.
     
  11. Euphoria

    Euphoria
    Expand Collapse
    Des romances nerveuses

    Pareil !
     
  12. Business Class

    Business Class
    Expand Collapse
    I am very busy.

    Pareil.
     
Chargement...