En 2017, les adolescents américains baisent moins qu'il y a 30 ans, mais comment se protègent-ils ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 26 juin 2017.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

  2. tranche1993

    tranche1993
    Expand Collapse

    Cette phrase m'a fait un peu tiquer:

    "BREF, parlons contraception, pour ceux qui au contraire ont décidé que la morale ne les empêchait pas de s’adonner aux joies du plaisir charnel."

    Je trouve cela réducteur comme affirmation. Même si la religion est le premier motif invoqué (et c'est légitime pour les personnes qui l'évoquent, car cela relève de la croyance et de l'intime, on ne peut PAS juger dans ce domaine), il existe une multitude d'autres facteurs qui peuvent expliquer la virginité des ados et elles sont toutes plus légitimes les unes que les autres parce que le sexe n'est pas une course à la précocité.

    J'aime pas trop le ton moralisateur, (paradoxalement !!), de cette phrase.
     
    mamadier, Erinda, Mawrcan et 23 autres ont BigUpé ce message.
  3. cryhouse

    cryhouse
    Expand Collapse
    ce qui trotte dans ma tête? les exos d impro, les idées d écriture et tout plein de chansons

    C'est dommage que l'étude ne précise pas si les jeunes d'aujourd'hui ont des premières fois plus /moins satisfaisantes et/ou se sentent épanouis ou pas dans leur vie sexuelle comparé à la génération précédente, c'est difficile de tirer des conclusions juste avec l'âge. Y a ce genre d'études en france?
     
    Shadowsofthenight et Laoragwen ont BigUpé.
  4. MelPop21

    MelPop21
    Expand Collapse
    Un poussin égal deux.

    Je vois pas trop l'intérêt de comparer les premières fois, c'est quand même super subjectif. Par ex, je réunis toutes les conditions d'une première fois désastreuse aux yeux de beaaaucoup de genre et pourtant je ne regrette rien.
     
  5. Chopin

    Chopin
    Expand Collapse
    Bizounours humain

    Je trouve ça dommage de parler du retrait comme étant une "méthode de contraception", étant donné que ce n'est aucunement le cas. Ce genre d'appellation peut prêter à confusion...
     
    unalpagadetective, Chocapiix, Emeline24 et 8 autres ont BigUpé ce message.
  6. cryhouse

    cryhouse
    Expand Collapse
    ce qui trotte dans ma tête? les exos d impro, les idées d écriture et tout plein de chansons

    @MelPop21 je me suis ptet mal exprimée, mais ce que je veux dire c'est que l'étude ne dit pas au final comment les jeunes se sentent dans leur sexualité mais surtout des chiffres, du coup c'est difficile d'en tirer des conclusions pour la première partie surtout
     
  7. yuyunaâ

    yuyunaâ
    Expand Collapse
    Ja, genau

    @Esther
    "(pour ça, il n’y a que la capote – féminine ou masculine)."
    C'est cool de préciser les deux types de préservatifs, mais est ce que tu pourrais remplacer "féminine ou masculine" par "interne ou externe" ? Je trouve que ça serait plus correct pour les personnes non cisgenre :fleur:
    Sinon je trouve cet article plutôt intéressant.
     
    Melydo et narvali14 ont BigUpé.
  8. Lowell

    Lowell
    Expand Collapse
    Keep Yourself Alive

    @Esther j'ai pas compris le passage "Perso, je note la différence d’environ 6% entre les filles et les garçons", si c'est le calcul de la différence entre le "35,3% des jeunes filles et 27,9% des jeunes hommes" ça fait 7,4 points.

    Et sinon j'ai jeté un rapide coup d'oeil à l'étude, et pour les garçons la première raison est qu'ils n'ont pas encore trouvé la bonne personne, vient ensuite la raison de la morale et de la religion en seconde place. Je trouve que c'est un argument en plus pour l'argument slutshaming, plus que la différence garçon/fille.
     
  9. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    @Lowell Mmmh, je sais pas si j'ai fait une faute de frappe ou de calcul hier, mais en tous cas j'ai mis le chiffre précis comme ça plus d'erreur possible !

    @yuyunaâ Je comprends ce que tu veux dire et dans le fond je suis d'accord avec toi, mais dans le cadre d'un article de vulgarisation comme celui ci, j'ai peur que ce ne soit pas clair car très peu de gens font la différence... J'espère que tu comprends :fleur:
     
  10. Lowell

    Lowell
    Expand Collapse
    Keep Yourself Alive

    @Esther il y a encore une faute de mathématiques dans l'article :nerd:
    La différence ne s'exprime pas en pourcentage mais en points.
    Si on calcule 7,4% de 27,9% ça fait 30,0% pour les jeunes filles ( 27,9+(27,9 x 0,074)=29,96 ) et c'est pas ça.
    En fait il y a 26,5% de filles en plus que de garçons qui invoque la raison "morale/religion" : (35,3-27,9)/27,9 = 0,265 soit 26,5%

    Bref si on calcule une différence entre deux pourcentages ça s'exprime en points. Il y a 7,4 points d'écart entre les filles et les garçons.
    Désolée si je passe pour la relou de service :fleur:
     
    narvali14 et Esther ont BigUpé.
  11. Lacus_Clyne

    Lacus_Clyne
    Expand Collapse
    Eternal, launching

    Moi, je pense que la généralisation d’internet et des smartphone est aussi un des facteur de la baisse de la sexualité. (Candy Crush et World of Warcraft sont de bon contraceptifs XD)
    On peut observer dans les bars et resto des groupes ou des couples où chacun est sur son téléphone. Même si (en général) on ne fait pas de sexe au bar ou au restaurant. Si ce comportement existe en public il existe aussi probablement en privé.

    Il ne faut pas y voir un jugement de valeur, je fais partie des concernées (c’est même un sujet de tension dans mon couple :ordi:). Lors de mes dernières périodes sans accès à internet (ni TV à part les chaînes TNT) j’ai indubitablement été plus proche de mon compagnon et fait plus d’activités avec lui (ce qui inclut le sexe :coiffe:).
     
Chargement...