Question (pas si) con Expatriés / Émigrés, quelle(s) différence(s) ?

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Alegria., le 11 août 2016.

  1. Alegria.

    Alegria.
    Expand Collapse
    Guest

    Tout est dans le titre :lunette:

    Je pensais que la différence se faisait relativement à la période passée hors du pays (période courte - expat // émigrés - longue période - encore reste-t-il à définir ces périodes) et à l'intention (de revenir - expat // émigrés - de s'installer définitivement à l'étranger) mais j'ai vu passer le témoignage d'un homme qui se dit expatrié alors qu'il vit à l'étranger depuis 35 ans, du coup, mon raisonnement ne tient plus :hesite:
     
    Zellia a BigUpé ce message
  2. foliana

    foliana
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Le soucis c'est que la notion d'immigration, être un immigrant, a bien souvent une notion péjorative. Mais si on s'en réfère à la définition en tant que telle c'est en fait assez simple =

    Selon le Larousse :
    Expatrié :
    • Personne qui a été expatriée, qui s'est expatriée.
    • Se dit d'un salarié qui exerce son activité dans un pays autre que le sien.
    Immigré :
    • Qui a quitté son pays d'origine pour s'installer dans un autre pays.

    Comme je disais, dire à une personne qu'elle est immigrée est perçu comme négatif, alors qu'en fait ce qu'est qu'un fait :dunno:
    Prenons A., française de 33 ans, qui se retrouve mutée en Patagonie pour son travail. C'est une expatriée. Et nous la percevons comme tel. Alors que dans le cas où elle serait, mettons irakienne, nous la jugerions négativement en la désignant comme immigrée.
    Prenons C., française de 33 ans, qui pars aux États-Unis pour s'installer. C'est une immigrée, mais elle sera perçue et désignée comme expatriée. Alors que dans le cas où elle serait, mettons irakienne, nous la jugerions négativement et toujours en tant qu'immigrée.

    Si tu passes dans le sujet Topic des expatriées, tu verrais que certaines d'entre nous se désignent en tant qu'immigrée. Il n'y a pas à chipoter : tu pars dans un pays sans boulot et juste avec tes économies pour essayer de faire ton trou => tu es une immigrante. Par contre tu y vas pour le boulot => expatriée. L'ennui c'est que ce mot d'immigré est devenu péjoratif et une certaine partie de la population refuse de se voir dedans (l'idée de la paille et la poutre dans l'oeil du voisin tout ça :troll:)

    Peut-être que l'homme en question se voit rentrer un jour chez "lui", dans son pays d'origine et ne voit son passage dans le pays en question que comme une étape sans plus :hesite:
     
    I.WAS.HERE, Silure_, littlecassy et 7 autres ont BigUpé ce message.
  3. Fenouille^^

    Fenouille^^
    Expand Collapse

    Dire qu'on est un "expat' " ça fait plus hype que dire qu'on est un "immi" :d

    Pour moi en gros si tu viens d'un pays "occidental/civilisé" tu seras un expatrié et si tu viens d'un pays "oriental/barbare" tu seras un immigré. En résumé je trouve que c'est un peu (beaucoup) hypocrite comme distinction.
     
    Aneyashi, littlecassy, Amaz et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    Clairement le racisme joue dans la distinction...

    Je n'habite plus dans le pays où je suis née et où j'ai grandi jusqu'à 18 ans, je suis arrivée dans mon pays actuel sans raison professionnelle, je n'ai pas l'intention de retourner dans mon pays d'avant (pour l'instant). Je pense que je suis une immigrante, d'ailleurs ca embête bien les racistes parce que je suis blanche et que j'ai la nationalité que j'ai. Mais en même temps quand je pense à la notion d'immigrant, il y a aussi l'aspect de la relation qu'il y a avec le pays d'origine: un immigrant en est "coupé" plus que l'expatrié, non ? Je pense à mes connaissances francaises à l'étranger qui ont toujours des trucs administratifs à aller faire en France, ils ont gardé leurs comptes en banque, ils exercent leur droit de vote, etc. Alors que moi j'ai rien de tout ca, à part pour mon passeport je n'existe plus dans mon pays d'origine... (Après vu qu'on est tous dans l'UE ils ont des avantages que moi j'ai pas c'est sûr)
     
    Silure_, Amaz, Allitché et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. Zellia

    Zellia
    Expand Collapse

    C'est une très bonne question, j'y avais jamais pensé :eh:
    Merci pour vos réponses.
    Perso, je ne voyais pas le mot "immigré(e)" comme péjoratif, je l'utilise beaucoup... Mais maintenant que j'y pense, c'est vrai qu'il est souvent utilisé de cette façon, ça craint :facepalm:
    Je le prends comme ça dans ce que je ressens à l'usage de ces mots à la télé par exemple :
    expat => utile au pays => positif
    immi => sert à rien => apporte des problèmes => négatif.
    On en a fait des termes péjoratifs et valorisants pour des notions économiques ? Et pas que...

    Je savais que le mot "expatrié(e)" comprenait une notion de travail, mais je croyais aussi que c'était associé à une durée limitée.
     
    Lis, Allitché, Lord Griffith et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. harder-faster

    harder-faster
    Expand Collapse

    Pour moi expatrié c'est quand tu pars travailler pour une entreprise française à l'étranger, en gros tu es toujours rattaché à la France (=séjour limité, retour prévu), alors que immigrées =intention de rester.
     
    Lis et Alegria. ont BigUpé.
  7. harder-faster

    harder-faster
    Expand Collapse

    Je ne crois pas qu'on ait mal lu immigré Vs émigré, puisque les deux sont la même chose, le terme dépend juste du pays dans lequel on se place (point de vue), et j'ai choisi d'utiliser immigré car pour moi la question se portait plus sur comment on ressent/vit/se nomme dans le pays étranger.
     
    Alegria. et Fenouille^^ ont BigUpé.
  8. Silure_

    Silure_
    Expand Collapse

    Sur le sujet expatriés vs immigrés cet article (en anglais) et la traduction (en gros).

    EDIT: Je voulais ajouter que faire une différence sur la notion de volonté de retour au pays de naissance me paraît un peu bancale. On peut émigrer de son pays par pression économique ou politique (dans le sens sans avoir trop le choix) mais avoir envie d'y retourner (que ce soit à long terme ou juste avoir envie en sachant que ce n'est pas réellement possible).
     
    #9 Silure_, 31 août 2016
    Dernière édition: 31 août 2016
    Allitché a BigUpé ce message
Chargement...