Expulsions de Roumains et de Bulgares

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par AnonymousUser, le 7 novembre 2007.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bonsoir,

    Je ne crois pas avoir vu de sujet à ce propos, donc je le lance...
    Dernièrement on a pu assister, vers Paris, à des expulsions de Rroms venant de Bulgarie ou de Roumanie (donc de pays membres de l'Union Européenne) : des bus ont été préparés, et, en gros, on a rassemblé des Rroms pour les ramener (contre leur volonté, faut-il le préciser ?) en Bulgarie et en Roumanie (des pays qui, au passage, ne sont pas particulièrement réputés pour leurs bons traitements envers les populations Rroms). Une fois sur place, les adultes ont reçu 153 ?uros, les enfants 46, qui leur ont généralement servi à... regagner la France. Une mesure de ce type bafoue tout de même les droits les plus élémentaires et la dignité humaine des populations visées...

    Pour plus d'infos :
    (Tiré de "La voix des Rroms")
    Plus de renseignements ici et . J'aurais aimé savoir ce que vous pensez de cette "initiative" ?...

    On peut, bien sûr, élargir le sujet à ce qui se passe entre Italie et Roumanie en ce moment, si vous le voulez...
     
  2. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Je pense qu'il y a du pour et du contre.
    Déjà, les expulser sans prendre la peine ni de leur redonner leurs biens, ni de vérifier si certains ne sont pas régularisés, tout en confisquant leurs passeports, ça m'enrage.
    Ces gens ne sont déjà pas riches à la base, je ne comprends pas qu'on les expulse en négligeant, en tout premier lieu, leurs bien, ainsi que leurs droits pour rester dans le pays.
    Je suis de ceux qui pensent que l'on ne peut pas accuellir toute la "misère du monde" en France, mais ça n'est pas une raison pour les expulser dans l'indignité.

    Les Rroms sont des nomades, donc par définition des gens qui n'ont pas de terre définie. Si certains avaient l'intention de rester en France et de s'intégrer, sans toutefois oublier leur culture, mais sans tomber dans le communautarisme, je trouve cela enrageant de savoir que ces gens-là, régularisés, n'ont pas eu droit à une chance.

    D'un autre côté, la Bulgarie et la Roumanie faisant désormais partie de l'U.E., je pense que c'est aussi à ces pays de faire des efforts. En intégrant l'U.E., ils se sont quand même engagés à respecter les droitdelum. L'U.E. pourrait quand même (tenter de) faire pression sur ces pays.

    Enfin, l'immigration est un sujet sensible, sur lequel je suis souvent partagée. Néanmoins, je suis sûre d'une chose : renvoyer des immigrés de cette façon me fout en rogne.
     
Chargement...