Facebook et Google favorisent-ils les fake news ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Esther, le 6 juin 2018.

  1. Esther

    Esther
    Expand Collapse
    Mélange instable
    Membre de l'équipe

    #1 Esther, 6 juin 2018
    Dernière édition par un modérateur: 12 juillet 2018
    ----- Publicité -----
  2. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Si la lutte contre les fake news vient du monde politique, alors elle est perdue d'avance, vu qu'un grand nombre d'entre-elles concernent justement le monde politique, qui est justement accusé de toutes parts -à tort ou à raison- de dissimulation et/ou de mensonges. Donc si ils décident de s'en mêler, ça va juste aggraver les choses.

    Et contre les fakes news assumées comme telles par leurs créateurs/diffuseurs (si, si, ça existe), ils comptent faire quoi ?

    La seule chose qui pourrait être efficace serait de supprimer la dissonance cognitive et que les réseaux sociaux arrêtent de tenter de nous retenir le plus longtemps possible. Dans un cas comme dans l'autre, c'est de la pure utopie, car 1) On ne sait toujours pas comment combattre les dysfonctionnements de notre cerveau et 2) Bizness is bizness.
     
    MissMachine a BigUpé ce message
  3. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @skippy01
    Ou alors on tente une approche pragmatique parce que que la dissonance cognitive peut être jugée telle par biais idéologique donc elle a de beaux jours devant elle.
    Si ce n'est pas l'état qui s'en charge, qui, comment ?
    Si l'état est juge et coupable, on fait une révolution ? On abandonne ? On réfléchit ?
     
  4. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    @Cépamoi Admettre qu'il n'y a tout simplement pas de solution jusqu'à preuve du contraire (que j'attends encore). D'ailleurs, beaucoup de spécialistes s'accordent pour dire que nous sommes dans une ère de post-vérité, et si on en est au point de parler d'une ère, ça montre que la chose a une ampleur bien trop importante pour qu'on puisse la combattre.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  5. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @skippy01
    Renoncer à tenter des choses socialement au nom d'un peut-être, voilà ce que je ne comprendrais jamais :hesite:
    Et s'il y a un problème, il y a une solution, même imparfaite. Eduquer aux vraies fake news, en parler, c'est toujours mieux que d'accepter de se laisser submergé sans rien faire.
     
    ben quoi ? et zazouyeah ont BigUpé.
  6. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    «Imparfaite» est un euphémisme. Les solutions proposées n'ont aucune chance de marcher. Si qui que ce soit annonce la volonté de lutter contre les fake news, il sera immédiatement catégorisé comme partie prenante. J'ai vu un exemple avec le Décodex du journal Le Monde: j'ai vu fleurir les commentaires du genre «ils ne sont eux-mêmes pas fiables puisqu'ils ne parlent pas de [insérer intox d'extrême droite]». Surtout que la définition de fake news varie d'une personne à l'autre, la plus courante étant «actu qui ne lèche pas les couilles de l'extrême droite».

    Donc vu l'effet que ça fera d'éduquer et en parler, ça aurait le même résultat que ne rien faire.
     
  7. Cépamoi

    Cépamoi
    Expand Collapse
    Absente en ce moment

    @skippy01
    Je savais que j'aurai dû penser au bois pour le bûcher :cretin:
    Je crois qu'on ne voit vraiment pas les choses de la même façon. Je Let's agréé :happy:
     
    Chips a BigUpé ce message
  8. 7Tangerine6

    7Tangerine6
    Expand Collapse
    The rest is confetti.

    @skippy01 Tu as les articles des spécialistes qui parlent d'ère post-vérité ? Ça m'intéresse :)

    Cela dit, je trouve que dire ce genre de truc (les spécialistes, je veux dire) c'est du bullshit absolu, parce que si je veux bien admettre que le mensonge se généralise étant donné que les réseaux sociaux lient le monde entier (enfin presque) mais par contre, il y a TOUJOURS eu du mensonge, toujours ! Quand les gens croyaient tout ce que disaient les religieux et brûlaient ceux qui disaient que la terre était ronde, l'esclavage sous prétexte que les afro-américains n'avaient "pas d'âme" et que les femmes étaient le sexe faible, le Watergate, le nuage de Tchernobyl, la surveillance de la NSA, bref, je trouve que c'est gonflé aujourd'hui de qualifier notre ère de "post-vérité" en sachant que les réseaux sociaux et autres permettent de dénoncer toutes sortes de choses qui passaient sous silence avant ! (Snowden, les agressions sexuelles, les conditions de vie des pays pauvres ou en guerre, etc etc...) Après, c'est peut-être moi qui n'ai pas le recul nécessaire, mais pour moi ça fait partie de ces énoncés déprimants qui visent à contrôler les gens en les décourageant. Parce que oui, le découragement et le pessimisme sont les ennemis du changement (je trouve.)
     
    ben quoi ?, zazouyeah, BastetAmidala et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Ce n'est pas exactement ça. L'ère de post-vérité désigne une tendance récente à ignorer -volontairement ou non- les faits en privilégiant le côté émotionnel ainsi que des opinions préétablies. C'est pour ça qu'on voit fleurir des actualités mensongères qui n'essayent même pas de faire croire qu'elles disent la vérité, tels que des photomontages tellement mal faits qu'ils crèvent les yeux ou des détournements flagrants du contexte. Débunker ne suffit même plus, la réponse qui sera donnée est qu'«on s'en fout que ce soit vrai ou pas, ça illustre une réalité, fin de la discussion !» (argument véridique).

    Plus d'infos
     
  10. 7Tangerine6

    7Tangerine6
    Expand Collapse
    The rest is confetti.

    Je ne vois toujours pas en quoi c'est différent de tout ce que j'ai dit auparavant, s'il y a eu mensonge la plupart du temps, c'était parce qu'on appuyait sur l'émotion, j'ai du mal à croire qu'avant les gens étaient plus rationnels ! Ce que je veux bien croire c'est que les gens sont plus déconnectés de la réalité avec l'avalanche d'informations qu'il y a, et que du coup l'émotion prend le dessus plus souvent, au pro rata du nombre d'infos que l'on a !
     
  11. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    C'est exactement ça. Surtout qu'avec la dérégulation du marché de l'information, on trouvera toujours quelque chose qui nous donnera raison, quelle que soient nos opinions.
     
    7Tangerine6 a BigUpé ce message