« Femmes intouchables » (extrait de « Human ») lie écologie et condition féminine

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 2 décembre 2015.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

  2. Lone

    Lone
    Expand Collapse
    I will not be subjected to criminal abuse.

    Je n'ai peut être pas bien compris, mais j'ai un peu de mal à voir le lien entre la pauvreté de ces personnes et l'empreinte carbone. Leur problème ne viendrait pas plutôt de la société indienne, et du fait qu'elles soient des intouchables ? D'ailleurs, le status d'intouchable n'est pas identique pour les hommes et les femmes ?
     
    Magicpony a BigUpé ce message
  3. Luully

    Luully
    Expand Collapse

    En fait il ne s'agit pas tant de l'empreinte carbone mais de la gestion de l'environnement et notre mode de consommation. Dans beaucoup de pays en développement, les gens dépendent directement des ressources naturelles : il faut aller puiser de l'eau, ramasser du bois, travailler aux champs, élever du bétail,... et ce sont essentiellement les femmes qui font ce travail ! Alors quand on encourage la déforestation via notre consommation d'huile de palme ou qu'on achète des produits fabriqués dans des usines qui rejettent leurs déchets dans la nature et contaminent les sols et les eaux, ce sont ces même femmes qui en pâtissent. Et quand en plus nos compagnies nationales se délocalisent et embauchent de la main-d'oeuvre rémunérée une misère qui travaille dans de mauvaises conditions, c'est clair qu'on a un impact !
     
    Lone a BigUpé ce message
  4. Luully

    Luully
    Expand Collapse

    En outre, même si c'est pas tout à fait clair (la climatologie c'est un bordel monstrueux), plusieurs études démontrent quand même un lien entre le dérèglement climatique et l'augmentation de catastrophes naturelles, dont les pauvres subissent les conséquences en première ligne.
    Concernant le réchauffement climatique à proprement parler, il suffit de regarder dans les zones septentrionales, littorales ou insulaires pour voir les impacts qui affectent énormément les habitants et encore une fois ce sont les femmes qui en soufrent car ce sont souvent elles qui réalisent les tâches citées plus haut et qui ont plus tendance à se priver pour nourir leur famille (je l'invente pas, je l'ai étudié hahah)
     
    #4 Luully, 3 décembre 2015
    Dernière édition: 3 décembre 2015
    Lone a BigUpé ce message
Chargement...