Fiction originale de kafryne

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par kafryne, le 2 juin 2010.

  1. kafryne

    kafryne
    Expand Collapse

    J'écris. Des fanfictions et des fics originales.
    En ce moment j'écris: Passé trouble.
    Je n'ai pas encore terminé, mais je poste quelques chapitre sur mon site.

    [
    U]Prologue:[/U]
    Il m?avait prévenu? Mais je ne l?avais pas écouté?
    Je n?en avais fait qu?à ma tête.
    Maintenant que je voyais son vrai visage? Je le trouvais encore plus attirant? Plus dangereux?
    Je me rendais compte de ce qu?il m?avait caché? Je découvrais sa véritable identité? J?apprenais ce qu?il avait fait par le passé?
    Et je ne le reconnaissais pas. Ce n?était pas l?homme qui avait fait battre mon c?ur, ce ne pouvait pas être l?homme dont j?étais tombée amoureuse?
    Seuls ses yeux ne pouvaient me mentir? Il fuyait mon regard, mais un instant, un bref instant, j?attrapais ses yeux bleus? Ce que j?y vis me frappa en plein c?ur?
    Ses yeux me criaient une vérité? Sa vérité?
     
  2. kafryne

    kafryne
    Expand Collapse

    Chapitre 1

    Point de vue de Kate

    Il pleuvait des cordes maintenant, moi qui aimait profiter de ma vie de recluse dans mon chalet au c?ur de la foret, j?avais préféré attendre n?avoir plus rien à me mettre sous la dent pour sortir faire des provisions, et ça tombait pile poil quand une tempête s?approchait? Quelle poisse. Je captais très mal la radio, la route était déserte, et ça m?angoissait un peu d?être seule dans mon 4x4 sous des trombes de pluies. Les gouttes épaisses qui tombaient du ciel s?écrasaient à continu contre mon pare brise, et malgré les phares de la voiture, je distinguais très peu de choses. Je ne roulais vraiment pas vite, attentive au peu que je pouvais voir? Mais je fus distraite par la sonnerie de mon téléphone, ma mère sûrement, elle devait être au courant de ma sortie en ville, connaissant Mme Woods, elle avait du raconter qu?elle m?avait vu à la supérette, pour la première fois depuis au moins deux mois. Toutes mes sorties en villes étaient annoncées comme un évènement. J?étais la personnalité du coin, même si mon désir le plus profond était de passer inaperçue?
    Je détournais une fraction de secondes les yeux de la route, mais ce fut assez pour que je ne voie pas cette personne débouler devant moi. Fort heureusement, j?avais de bons réflexes et j?appuyais à fond sur le frein. J?entendis les crissements des pneus malgré le fracas de la pluie, et je sentis quand la voiture percuta la personne en question.
    -Oh mon Dieu !
    Je restais figée dans ma voiture, me demandant ce que j?allais bien pouvoir faire ! Et si je l?avais tué !!??
    Certes, c?était peu probable, étant donné que je ne l?avais pas percuté très fort, mais?
    Et si je l?avais blessé !!??
    Là ça poserait problème, l?hôpital se trouvant à plusieurs kilomètres de là, les routes venant tout justes de fermer à cause de la crue?
    J?enlevais ma ceinture de sécurité pour descendre voir. Je pris ma cane, se trouvant dans ma portière et descendis prendre la douche glacée de la pluie? J?avançais doucement, m?appuyant sur ma canne et contre la carrosserie de ma voiture?
    -Hey ! Ca va ?? Hurlais je?
    J?arrivais à l?avant de la voiture, et je vis un homme, la tête recouverte d?une capuche sombre, allongé par terre, sur le dos, il ne bougeait pas?
    Merde?
    -Hey ! Vous êtes blessé ??
    Je du prendre appui sur ma canne pour me pencher un peu sur lui.
    Les phares de la voiture m?éclairaient suffisamment pour que je puisse le voir remuer?
    Ouf ! Il était vivant !
    Il se redressa sur les coudes, tourna la tête de droite à gauche, puis essaya de se relever?
    -Vous allez bien ??
    C?était la troisième fois que j?hurlais et il hocha la tête pour toute réponse. Je n?arrivais pas à voir les traits de son visage, mais sous sa capuche, je devinais une épaisse barbe, et des mèches de cheveux noires qui lui barraient le front. C?était un homme beaucoup plus grand que moi?
    -Oui ! Ça va ! Je suis désolé ! Je n?aurais pas du surgir sur la route comme je l?ai fait !!
    -C?est moi qui suis désolée de vous être rentrée dedans ! Vous êtes sur que ça va ?
    -Oui ! Merci.
    Et pour me donner la preuve qu?il allait bien, il me tourna le dos et alla ramasser un gros sac à dos qui n?était tombé pas très loin, boitillant légèrement. Je fus prise de pitié envers lui. Il devait être un vagabond si je m?en référais à ses vêtements en piteux états, et je me demandais où il allait pouvoir se réfugier en un soir pareil !
    -Où est ce que vous allez ??!!
    Il se tourna, et m?indiqua la foret?
    -Essayé de trouver un abri pour la nuit?
    Aw?
    Mon c?ur se fendit en le voyant partir?
    -Attendez !!
    Il se tourna encore une fois, et avait l?air un peu exaspéré?
    -Vous n?avez nulle part où aller ??
    -Ne vous inquiétez pas pour moi ! Je vais trouver quelque chose ! Rentrez chez vous Madame.
    Je ne pouvais pas faire une chose pareille !
    -Ne partez pas ! Venez plutôt avec moi !
    Mon père m?aurait tué pour avoir proposer une telle chose ! Je savais que c?était inconscient et complètement dangereux, mais je ne pouvais pas abandonner un clochard que j?avais renversé sous une tempête pour qu?il aille se réfugier sous les feuilles d?un arbre les pieds dans la boue alors que j?avais un très beau chalet avec tout le confort possible !
    -Non Madame, ne vous donnez pas cette peine !
    -J?y tiens ! Ne discutez pas ! Venez !
    Je fis le tour de la voiture pour y entrer à nouveau? J?étais trempée jusqu?aux os et je mis le chauffage à fond. Le clochard était toujours dehors, et devait se demander s?il était raisonnable de suivre la folle qui l?avait renversé? Je le klaxonnais, ce qui le fit sursauter, et il vint finalement à la voiture. Il ouvrit la portière et demanda :
    -Vous êtes sure ?? Et si votre mari dit quelque chose ?
    -Rassurez vous, il ne dira rien ! Montez !
    -Je vais salir votre voiture?
    Je soupirais, exaspérée et mis le contact?
    -Alors, vous montez ou pas ?
    Je souris en le voyant grimper dans ma voiture, parsemant le siège et le tapis de boue? Il grimaça quand je démarrais?
    -Vous avez mal quelque part ?
    -Non, ça va.
    -Je vous présente à nouveau mes excuses?
    Il enleva sa capuche et je me rendis compte qu?il était beaucoup moins âgé que je me l?étais imaginé? Il venait de passer du clochard quadragénaire au clochard trentenaire?. Et il venait de gagner des points sur l?échelle de la dangerosité?
    Il me vit le regarder et je croisais ses prunelles bleutées? Je me raclais la gorge?
    -Alors? Vous faites quoi par ici?
    -Je? Je cherchais un endroit où m?abriter?
    -Dans la foret ? Vous auriez du aller en ville?
    -Je n?en ai pas eut le temps? J?ai pris le bus et il m?a lâché à l?arrêt pas très loin de la rivière? La route était fermée?
    -Oh? C?est nul? Le chauffeur aurait pu vous laisser autre part?
    -J?étais son dernier passager et il devait ramener le bus.
    -Quelle malchance !
    -Pas tellement puisque je vous aie rencontré !
    Je souris.
    -Qui vous dit que je suis fiable? Je viens de vous renverser?
    Je l?entendis émettre un son étrange, presque étranglé, et je tournais brièvement les yeux vers lui? Je devinais une espèce de sourire derrière sa barbe?
    -La vitesse à laquelle vous roulez me dit que vous êtes inoffensive.
    -C?est parce que je ne vois rien? Mais on est presque arrivé.
    -Vous vivez dans la foret.
    -Oui, j?ai un chalet. J?étais allé faire quelque provision en ville et le temps m?a un peu prise au dépourvu?
    Nous gardions un instant le silence?
    -Vous n?avez vraiment nulle part où aller ?
    -Non.
    -Alors pourquoi être venu ici? A Tacoma? ?
    Il ne me répondit pas?
    -Désolé, je suis indiscrète.
    -C?est vrai, mais vous méritez tout de même un minimum de réponses? En fait, j?espérais trouver un petit boulot avant de repartir?
    -Où ?
    -Seattle. J?ai un? Ami là bas que je dois voir?
    Je ne dis plus rien, malgré les questions qui me brûlaient les lèvres? Quelque chose dans son histoire me dérangeait? Pourquoi venir à Tacoma s?il avait un ami à Seattle ?
    A moins que ce ne soit un mensonge? Il était vraisemblablement démuni à en juger par son apparence et par son sac qui ressemblait plus à un vieux sac à outils qu?à un sac de voyage?
    Quoi qu?il en soit, il fut assez gentil pour prendre mes courses dans la malle de la voiture avant d?entrer dans mon petit chez moi?
    Il avait sans doute compris que j?avais des problèmes pour marcher, ma canne ne passait pas inaperçue. Je me dépêchais néanmoins d?aller nous chercher des serviettes dans la salle de bain et je le trouvais sur le seuil de la porte, regardant un peu autour de lui, son sac à dos toujours sur les épaules tandis que le carton qui contenait mes provisions se trouvait par terre.
    -Tenez !
    Je lui tenais deux épaisses serviettes bleues?
    -Merci.
    -La salle de bain est par là bas, vous devriez aller vous sécher.
    -Et vous ?
    -Je vais aller dans ma chambre un instant?
    Je lui souris avant de prendre la direction de ma chambre?

    Point de vue de Chris

    Elle boitait. C?était étrange de voir une jeune femme aussi? Rayonnante, marcher avec une canne?
    Néanmoins j?allais dans la salle de bain.
    Elle devait être assez riche? Son chalet était très spacieux, il n?y avait pas d?étage, sans doute à cause de sa claudication, et assez luxueux, tout en restant simple? La salle de bain était un mariage de blanc et de marron, les tapis au sol étaient moelleux, une grande baignoire contre le mur devait lui servir aussi de jacuzzi, une cabine de douche se trouvait à l?opposé et je me regardais dans le grand miroir mural qui se trouvait au dessus d?un plan de travail blanc?
    Vraiment pas fameux?
    J?avais assez honte de mon apparence lamentable? Je passais une main sur mon épaisse barbe qui me faisait prendre une bonne dizaine d?années en plus.
    J?enlevais mes vêtements mouillés pour passer un Tshirt et un jean sec qui se trouvaient dans mon sac qui heureusement était imperméable.
    Puis, je me regardais à nouveau?
    Qu?est ce que je foutais là ?
    Ca faisait deux mois que j?étais sur la route? J?étais proche du but maintenant? J?étais parvenu à créer de lien avec personne, à passer inaperçu dans partout où j?étais allé? Si elle venait à apprendre qui j?étais, j?allais devoir l?éliminer?
    Je soupirais.
    Pour l?instant, elle ne savait absolument rien de moi et j?allais sans doute passer que la nuit ici? Une nuit au sec, au calme? Ça faisait des siècles que je ne m?étais pas senti en sécurité? Je n?allais pas tout gâcher à cause de mes craintes d?être repéré?
    Je sortis de la salle de bain et retrouvais la bonne samaritaine vêtue d?un immense sweat et d?un jogging, elle avait noué ses cheveux blonds en une queue de cheval et entrait dans le salon en même temps que moi, s?appuyant sur sa canne? Le bruit de ses pas irréguliers m?intriguait et je sentais une grande curiosité à son égard.
    -Ah ! Vous êtes? Changé ! Me sourit elle.
    Je lui rendis son sourire, surpris de voir à quel point elle était belle?
    -On ne s?est même pas présentés ! Je suis Kate Barton!
    Elle s?approcha suffisamment de moi pour que je sente son odeur vanillée.
    -Chris? Tanner.
    Donner mon véritable prénom ne pouvait pas me faire de mal, j?en avais assez de donner de fausses identités partout où je devais aller?
    -Et où est Monsieur Barton?
    Ce fut elle qui fronça les sourcils?
    -Votre mari ?
    -Oh !
    Elle éclata de rire !
    -Je n?en aie pas !
    -Mais tout à l?heure vous avez dit?
    -Qu?il ne dira rien pour vous, c?est normal, puisqu?il n?existe pas !
    Elle se mit de nouveau à rire? Je ne trouvais pas ça très drôle.
    -Vous vous rendez compte de ce que ce que vous avez fait ?! Je pourrais être un homme très dangereux !
    Ce qui était le cas, soit dit en passant?
    -Et je pourrais vous faire? Du mal !!
    Elle me regarda, sérieuse.
    -Je sais?
    -C?est tout à fait inconscient de votre part ! Accueillir un parfait étranger chez vous alors que vous vivez à des kilomètres de la ville, un soir de pluie? C?est fou !!
    -Je sais !
    Elle le cria, et nous nous affrontions un instant du regard.
    -Allez vous me faire du mal ?
    Elle me fixa de ses grands yeux noisette et je sentis ma gorge s?assécher? Elle était une très jolie jeune femme et ça faisait des années que je n?avais pas passées du bon temps avec une femme? Ce n?était pas l?envie qui me manquait, et pourtant?
    -Non, je ne vous ferais jamais de mal.
     
  3. kafryne

    kafryne
    Expand Collapse

    Si la fic vous plait, quelques chapitres sont en ligne ici!
    Merci d'avance.
     
Chargement...