Florilège des idées reçues sur le bac

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 13 juin 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    Je suis d'accord sauf pour la partie "Assurer sur les gros coeff pour rattraper les petits où on n'a rien branlé" pour le Bac S c'est carrément faisable. Si on a tout compris à tout le programme de math, physique et SVT ça ne peut pas être aléatoire. Surtout en math et en physique, c'est des exos et peu importe l'énoncé ou le correcteur, 1+1 fera toujours 2.

    Donc pour moi ça a été ma politique: avoir 20 en physique, entre 16 et 20 en math, assurer un 15 en SVT pour rattraper les potentiels 5 en allemand, anglais, philo ou histoire géo (aka les matières que même si je bosse et que je retiens je ne comprends pas pourquoi j'ai des mauvaises notes, trop de rédaction).

    (je viens de refaire le calcul, je pouvais avoir 5 donc les matières suscitées pour avoir mon bac avec mention bien)
     
    #2 Gringo, 13 juin 2015
    Dernière édition: 13 juin 2015
    _Plume, Hyperbole et MxCordelia ont BigUpé ce message.
  3. Hyperbole

    Hyperbole
    Expand Collapse
    Pas de Valse

    Il y a plein d'écoles de penser, perso j'assurais mes coeff les plus importants et les plus difficiles avec du bon (environ 14-15 en Philo) et le reste des matières qui étaient facile pour moi je faisais du chiffre (18 en Histoire, Anglais ...). Mais bon ça vaut pour les bons élèves parce qu'en étant sur le fil s'il y a un accident dans les matières où tu es doué il n'y a pas assez de marge pour se rattraper.

    Mon petit conseil pour l'Histoire et la Philo : racontez vous des histoires, les événements historiques ne sortent pas de nulle part. Le fait de se dire par exemple :" Pendant Seconde Guerre Mondiale, les USA et l'URSS ont arrêté d'être pote parce que il faut pas déconner non plus, parce que franchement essayer de grapiller des alliés avec de la tune ça ne se fait pas trop (Marshall Plan 1947) du coup Staline l'a eu mauvaise et à décider que lui aussi allait gratter des alliés et il s'est dit " Tiens si j'allais mettre le boxon dans le Pacifique :hesite:, les Américains pensent que c'est leur lac privée et en plus ils essayent de m'encercler les saligaux" du coup avec l'aide de Mao (c'était son Bro mais c'est parti en cacahuète à cause d'une sombre histoire de kiàlaplusgrosse) ils ont gaiement fomenté une révolte en Corée (qui n'est pas loin du Japon = fief américain après la guerre) = Guerre de Corée 1950-53. Bon après Staline est mort mais c'est une autre histoire". Ça permet au moins de situer dans la décennie et de ne pas faire de gros anachronisme. Quand on sait pas une date on donne une tranche la plus étroite possible : pour le plan Marshall " dans l'immédiat après-guerre" ou 1945-50 si vous hésiter mettez la tranche 1946-48, ça peut passer.
     
    Faol et Alonso ont BigUpé.
  4. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    A mon époque,c'était "le bac,ça sert à rien" et "tout le monde l'a,ça sert à rien de bosser" et je crois que ça n'a pas beaucoup changé. Ce sont le genre de propos qui te mettent bien la haine quand toi tu rates le précieux sésame et de beaucoup: déjà,tu t'aperçois que peut-être le bac ne sert à rien en lui même mais tu ne peux pas faire grand chose sans,du moins quand tu avais l'objectif de faire des études supérieures. Quant au fait que "tout le monde l'a" et pas toi,ça sert surtout à te faire sentir comme la dernière des abrutis. Même si en l'occurence,ce n'est pas le problème,c'était ma trouille des examens.
    Mon expérience,c'est que j'ai galéré comme une dingue pour trouver ma voie alors que je pensais ma voie toute tracée. Depuis,j'ai obtenu une équivalence du bac et je ne pourrai pas actuellement travailler dans mon domaine sans.
     
    #4 Maud Kennedy, 13 juin 2015
    Dernière édition: 13 juin 2015
  5. DvasssT

    DvasssT
    Expand Collapse

    En fait, que ce soit le brevet ou le bac, je trouve personnellement que ce sont des grosses périodes d'exams qui ne servent en fait vraiment qu'à préparer les gens qui comptent continuer dans des études type fac où ils auront cette typologie d'examens, du coup je trouve ça injuste pour les personnes qui n'envisagent pas ce type d'étude ou qui n'y correspondent pas parce que souvent ce sont les gens qui les loupent et qui se sentent super mal quand on leur balance que "tout le monde l'a" (Je sais pas si je m'exprime clairement) :/ Du coup, étant donné que ça a de moins en moins de valeur je comprends pas les nombreuses personnes autour de moi qui se permettent de dire que ceux qui ne l'ont pas valent moins. A titre d'exemple, mon père n'a pas son bac et pourtant aujourd'hui, il a su trouver une autre voie et bosser dur pour s'assurer une place bien plus confortable que beaucoup de gens qui l'ont.
     
    Ancalimars et lucine ont BigUpé.
  6. ValouSestra

    ValouSestra
    Expand Collapse
    Je suis toujours faimtigay.

    J'avoue que le coup des coeff, c'est pas à tous les coups l'on gagne. Moi j'ai fait l'inverse. Comme je savais que j'étais pas très forte en maths/physique (en S), je me suis jetée sur les SVT et j'ai assuré en langues / sport / option à côté. Finalement, j'ai eu tout juste la moyenne dans mes "pires" matières (mais 2ème et 3ème coeffs) (10 en physique 11 en maths) en révisant que très peu et en me consacrant au reste. Et grâce à cette technique, j'ai eu 13.6 de moyenne (sans trop bosser, j'avoue, quand même).
    Par contre je suis d'avis que c'est inutile de passer des heures et des heures de révision sur une matière où tu es nul, et où tu sais que tu ne pourras que sauver les meubles, et se consacrer aux matières que tu peux réussir.
     
    apacha a BigUpé ce message
  7. Y.

    Y.
    Expand Collapse

    "Les correcteurs ne sont pas tous des Grinch" : je dirais même : les correcteurs reçoivent un GROS paquet de consignes officielles visant à faire monter les moyennes pour rattraper un maximum d'élèves. Les vrais Grinch (parce que bon, oui, des fois on se plante pour de bon et ce n'est pas la faute du correcteur s'il a mis une note pourrie), ce sont des exceptions, surtout qu'ils se font vite repérer et interdire de correction de bac !

    Et pour ce qui est de faire l'impasse : à mon avis, c'est une super mauvaise idée dans l'absolu, surtout si c'est une habitude qu'on garde pour les études supérieures. D'abord parce qu'il est vraiment rare qu'on n'ait rien compris à une matière mais tout compris dans les autres, au point d'être sûr d'avoir une super note qui va rattraper la matière où on n'a rien fichu. Ensuite parce que mathématiquement, même des petits coefficients, ça peut être dur à rattraper et ça peut faire louper une mention, et c'est quand même dommage. Enfin parce que c'est la meilleure manière de rentrer dans le cercle vicieux où ce qui devient vraiment important, c'est de se donner l'impression de travailler et pas d'être efficace : en bossant de manière sélective et beaucoup trop incomplète, et en prenant l'habitude d'abandonner dès que ça devient un peu dur tout en se donnant l'impression que c'est pas grave parce qu'on a bossé les autres sujets à fond ;)

    Bref, révisez tout et bon courage à celles qui vont être concernées la semaine prochaine ! :fleur:
     
    Kounette et Faol ont BigUpé.
  8. Biscottine

    Biscottine
    Expand Collapse
    ET HOP !

    Le bac on en parle beaucoup, que ça soit dans notre famille, dans les médias, entre amis ou autre, mais ce ne sera vraiment pas l'examen le plus difficile de votre vie et ce n'est certainement pas la honte de ne pas l'avoir du premier coup ou même de ne jamais l'avoir. En fait l'obtention du bac c'est souvent la fin d'une période de votre vie, celle où vous étiez chez vos parents (la plupart du temps) ou en internat, celle où vous ne connaissiez pas encore la joie de la paperasse administrative, de gérer son budget etc etc... Dans énormément de civilisations et de cultures on retrouve des rites de passages de l'enfance à l'âge adulte, le bac dans notre société occidentale a pris la place de ces rites de passages, donc on en fait tout un plat (pour résumer :d).

    Mais quand vous rechercherez un emploi, vous vous apercevrez vite que le bac on a rien à foutre, que vous l'ayez eu au rattrapage, avec mention, avec compliments du jury ou au bout de la 3ème fois, personne ne vous posera la question. C'est important pour rentrer dans certaines filières supérieures, mais au-delà de ça...

    Mon bac je l'ai eu en 2011, j'ai énormément révisé sur toute l'année en faisant régulièrement des exercices de bac, je l'ai eu, j'ai pas eu des notes excellentes, mais je l'ai eu. J'avoue avoir délaissé certaines matières au profit d'autres avec des plus gros coef, comme l'histoire (coef 3) et la philo (coef 2) pour me concentrer sur les maths (coef 9 car j'étais en spé), sciences de l'ingénieur (coef 8 ) et la physique-chimie (coef 6) mais en même temps, je trouve ça logique de bosser plus sur les gros coefs, quand une note de philo ne vaut qu'un quart d'une note de science de l'ingénieur, et l'histoire géo 1/3 d'une note en maths... Je ne suis pas d'accord avec l'article, je trouve que justement plus bosser dans les matières avec les plus gros coefs est une bonne façon d'investir son temps (et parfois son argent quand on achète des annabac). Alors bien sur, il faut se concentrer sur LES plus gros coef et pas juste une matière (notre préférée par exemple)...
     
    #8 Biscottine, 13 juin 2015
    Dernière édition: 13 juin 2015
    Donoma a BigUpé ce message
  9. lucine

    lucine
    Expand Collapse
    You know nothing JONNN SNOW !

    Je suis surement pas l'exemple à suivre ^^

    Bac L : 7 à l'écrit de français et 6 en histoire géographie
    Et boum, 11 en philosophie et 15 en littérature
    Au final je l'ai eu avec mention assez bien :supermad:! Alors, si les matières se compensent un peu quand même, dès que tu as au dessus de la moyenne en philo (coef 8) ça le fait ! (après je ne sais pas pour les S ;) )
    En plus, en L tu n'as pas besoin de lâcher une matière... les maths ne sont plus au programme dès la première pour nous :egyptian:(JOIE ET BONHEUR) et les sciences c'est fastoche comme tout !

    Bon après, faut pas croire que le Bac L c'est facile ! Si ça te plaît, tu bosses, tu t'intéresses et donc c'est facile !
    Autres idées reçues sur le bac : les L ne foutent rien, la moitié des ES n'auront pas leur bac dès le premier tour, les S seront les maîtres de l'univers - tout le monde leur doit le respect !
    Que de souvenirs !
     
    Set Bioskop a BigUpé ce message
  10. Patriarcaca

    Patriarcaca
    Expand Collapse
    L'autre troll, ambassadrousse, les 12.

    J'ai jamais compris les gens qui disaient "Mais pourquoi tu stresses ? De toute façon tout le monde l'a le bac !" pour nous "rassurer". Perso je trouvais ça juste encore plus stressant. Parce que si t'as pas ton bac alors que tout le monde l'a, c'est encore pire que ce qu'on pensait.
    J'ai l'impression que la réussite au bac finalement ça veut pas dire grand chose. J'ai des potes qui ont eu des résultats moyens, qui cartonnent dans leurs études supérieurs, d'autres qui avaient tout niqué, qui se sont réorientés 4 fois, d'autres qui se sont plantés et qui continuent de se planter, moi j'ai eu mention bien, j'ai mis 2 ans à avoir une L1 pour finalement abandonner la fac. Au final, ça veut rien dire sur les capacités à réussir au-delà de la terminale.
     
    _Plume et I don't think so... ont BigUpé.
  11. Kounette

    Kounette
    Expand Collapse
    Only Lovers left Alive

    J'aime vraiment pas le fait que beaucoup disent " de toute façon maintenant le bac il est donné, tout le monde l'a", non désolé je trouve ça encore plus humiliant pour ceux qui le ratent ou qui doivent passer par les rattrapages.
    Pareil pour les idées reçues sur le bac des L,S et ES : les L n'ont quasi rien à apprendre, le bac S est super dur donc ceux qui l'ont sont des warriors ...
     
  12. waterlili

    waterlili
    Expand Collapse

    Je suis plutôt d'accord sur tout, par contre petite erreur : la procédure d'admission sur mention très bien de Sciences Po n'existe plus depuis la réforme du concours de 2013 ! Désormais, tous les admis le sont avant les résultats du bac. Il suffit de l'avoir (j'imagine) pour entrer à l'IEP... Même si, lors de l'inscription administrative, une petite case est à cocher pour signifier si on a eu la mention très bien ou non ! (Sc Po tient à ses statistiques)
     
Chargement...