garde à vue pour s'être opposé à l'interpellation d'un sans papier...

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Reiyel, le 23 mars 2007.

  1. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai entendu parler d'une enseignante placée en garde à vue suite à son opposition à l'interpellation d'un sans papier, à la radio en début d'après-midi sur Inter, j'ai trouvé un article du Monde, je me demandais si certaines d'entre vous ont plus d'info?

    Et ce que vous en pensez...
     
  2. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    A la radio ils disent qu'elle vient d'être relaxée. Elle est soutenue par beaucoup de monde, dont Bertrand Delanoé qui aurait écrit à Dominique De Villepin.

    Moi je trouve ça un peu rude. Mais je crois qu'il s'agit d'une volonté délibérée du gouvernement de mettre la pression sur ceux qui aident de près ou de loin les sans-papiers, afin que la mobilisation citoyenne cesse. Inutile de dire que je trouve ça proprement répugnant, ce n'est pas en effrayant les gens "attention je vais vous mettre en prison" que le problème des sans-papier cessera. S'il suffisait de la force pour régler ça, ça se saurait.
     
  3. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    Je trouve ça très inquiétant. C'est vrai que ça ressemble fort à une rafle.
    Depuis quand interpellation signifie agir avec tant de violence ?
     
  4. siorac

    siorac
    Expand Collapse
    Plus amoureuse

    Je dirai depuis qu'on recrute les policiers en fonction de la population qu'on souhaite insérer ( - 25 ans, + 58 ans, issus des quartiers, jeunes diplômés, que sais-je encore) plutôt que des personnes qui veulent être policiers.
     
  5. lusibi

    lusibi
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Ce qui est encore plus inquiétant c'est que désormais l'école n'a plus rien de sécurisant. Alors qu' avant un sans papiers pouvait y mettre ses enfants pour mieux les intégrer maintenant c'est prendre le risque de se faire interpeller à la sortie. On fait passer les profs pour les auxiliaires des policiers, on terrorise des gosses et ceux qui ont le malheur de s'interposer (et donc de demander un peu de justice et de dignité) se retrouvent dans une sacrée galère: 7h de garde à vue pour la directrice d'école!
    A part ça "il n'y a pas lieu d'en faire une polémique" comme dirait notre cher ministre de l'Intérieur...
     
  6. May

    May
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Le truc qui est le plus choquant, c'est l'image que cela donne aux enfants. Ils vont avoir une bonne image des policiers les gamins.
    J'trouve ça révoltant, ca ressemble plus à rien tout ça, "les rafles" des sans papiers. Sur qu'ils veulent frapper un grand coup, mais je me demande vraiment comment on peut en arriver à de telles extrémités.
     
  7. -Amxye-

    -Amxye-
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    ça m'a vraiment choquée aussi, je pense que c'est une sorte de "mise en garde" pour ceux qui aident les sans-papiers, et comme on l'a dit plus haut, ça ressemble à une rafle.
    Sans compter que c'est clair que l'école n'a plus rien de sécurisant, et pousser jusqu'à faire une arrestation à l'école, je cautionne vraiment pas.


    Tout ça est horrible et m'inquiète vraiment. Qu'est-ce que la France va devenir si ça continue comme ça ?
     
  8. issembre

    issembre
    Expand Collapse
    What else ?

    Je confime tous les avis au dessus et je voudrais rajouter que maintenant on est arrivé dans une société de controle effrayante. Je veux dire, au moindre truc on nous enmenne au commisariat, les flics et les controleurs sont partout ... et c'est ça qui doit nous rassurer ?
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve ça révoltant. Mais je pense que ça a été médiatisé et que ça a fait suffisamment de bruits pour que les prochaines fois se fassent plus en douceur.
    Et pareil, interpeller à l'école, je trouve ça vraiment cruel.
     
Chargement...