Greenpeace a-t-elle une part d'ombre ?

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Enae, le 4 novembre 2015.

  1. Enae

    Enae
    Expand Collapse

    Bonjour ! :)
    Je fais appel à vous aujourd'hui suite à ce qui m'est arrivé aujourd'hui :
    Je marchais tranquillement dans la rue quand soudainement jaillit de nulle part une militante Greenpeace de son pull-over vert vêtue et de son plus charmant sourire, elle était prête à nous parler des actions de l'organisation qu'elle défend.
    J'ai failli simplement accorder un "non merci" un peu gêné à la charmante dame, mais c'était sans compter la réaction de ma pote, avec qui j'étais, lorsque nous avons croisé la militante : « Attends ! C'est Greenpeace ! » s'écria-t-elle.
    Après quelques échanges standards dont je vous passerai les détails ici, j'en suis arrivé à faire une remarque à la représentante de Greenpeace : « J'ai entendu dire que vous aviez des sources de financements douteuses... ». Remarque suite à laquelle mon interlocutrice me demanda de donner des sources, rétorqua qu'elle ne comprenait pas d'où venaient ces rumeurs de financements par des organisations / états qu'elles attaquent, que justement elles ne pourraient pas attaquer ces organismes de la haute sphère si ces financements étaient avérés, etc. Pour le coup je n'avais pas plus d'arguments, la seule source que j'avais était une rumeur que j'avais entendue au détour d'une conversation avec un ami dont je ne me rappelle même plus l'identité...

    Du coup, une fois arrivée chez moi, je me suis précipitée sur l'internet pour en savoir plus. Ce qu'avait dit cette militante était vrai, et je n'avais pas d'autres sources qu'un pauvre « on m'a dit que...». Lors de ma recherche, je n'ai effectivement pas trouvé énormément de sources qu'on pourrait qualifier de fiables qui m'auraient permis d'affirmer qu'effectivement, il ne faut pas faire confiance à Greenpeace parce qu'ils sont financés par des organisations capitalistes à situation de monopole...

    Je suis donc simplement tombée sur un article de blog qui expliquait pourquoi il ne fallait pas leur faire confiance, un site type « actualité alternative » dont je me méfie beaucoup de la fiabilité des propos, d'un autre site dont je ne sais pas trop quoi penser, et enfin quelques articles parlant d'un livre publié à la fin des années 1990 s'intitulant : "La face cachée de Greenpeace".

    Suite à quoi j'ai repensé à la remarque que j'avais faite à la militante Greenpeace, et je me suis sentie un peu bête. J'ai tendance à toujours essayer d'étayer mes propos, et là j'avais lâché ça, sans trop savoir d'où ça venait.
    Après avoir vécu ça, j'ai plutôt tendance à me dire que j'ai envie de croire en leur bonne foi, que ces articles sur internet restent, en tout cas à ce que j'en ai vu, assez anecdotiques et qu'il est normal de se prendre des critiques lorsque l'on a un minimum de notoriété.

    Sauf que quelque part, j'ai encore un léger doute, j'ai certes retrouvé peu de « preuves » de leur caractère démoniaque, mais les personnes qui en parlaient, notamment en commentaire de ce fameux billet de blog étaient très convaincues, ce ne serait pas simplement pour certains d'entre eux une organisation qui cache certains de ces financements mais plutôt une grosse arnaque et l'écologie seraient, selon eux, à Greenpeace ce que la gastronomie est à McDonalds. Et puis ce libre, écrit par "un journaliste qui s'est intégré en tant que bénévole pendant 9 mois"... Sans leur accorder beaucoup d'importance, il y a encore un léger doute qui plane au dessus de ma tête. Mais évidemment, aucune preuve évidente ne pourra être trouvé "Comment voulez-vous ou espérez-vous trouver une quelconque information sur les sources de financement de Greenpeace sur Internet, autant rêver." précise le commentaire d'un billet de blog.

    Quelque part, quand on en arrive à ce point là du débat, je préfère ne pas trop y penser, parce que ça me déprime, ça me déprime de me dire qu'aujoud'hui TOUT ce qui est fait sera critiqué sans preuve, tout sera associé à une sorte de complot illuminati, l'argumentaire sera de dire que le fait qu'il n'y ait aucune preuve est la preuve même de la perversion de la chose (Bah oui ils agissent en secret donc impossible de mettre la main dessus). Mais je préfère être un petit peu triste en me disant que de toute façon il y aura toujours des gens pour critiquer ce qu'on fait, alors autant le faire quand même. Plutôt que de déprimer sévère en me disant que peut-être qu'en fait dans l'éventualité d'une possibilité que ce soit vrai, il n'y ait plus rien de bon sur cette pauvre terre.
     
Chargement...