Haiti- une photo qui fait polémique

Sujet dans 'L'actu dans le Monde' lancé par daffy duck, le 17 avril 2011.

  1. daffy duck

    daffy duck
    Expand Collapse
    Guest

    Bonjour,

    Je ne pense pas que ce sujet existe, et je ne sais pas s'il va vous intéresser, mais bon je me lance comme même.

    "Le prix de la photo de l'année en Suède, catégorie news international, a été attribué fin mars à Paul Hansen pour une photo de Fabienne Cherisma, une jeune Haïtienne tuée par la police le 19 janvier 2010, mettant à jour une polémique sur le rôle des photographes dans les situations extrêmes."

    voici l'article du télérama dont est extrait le paragraphe du dessus (attention aux âmes sensibles)
    Hati, l'autre image qui drange - Le monde bouge - Tlrama.fr

    La polémique porte donc sur une photo prise hors champ, qui montre un regroupement de photographe occupés à photographier une jeune fille de 15 ans tuée par une balle perdue de la police. L'impression que donne cette photo est assez mauvaise, on a l'impression que les photographes sont des voyeurs, qu'il y a une mise en scène, enfin bref il se dégage (à mon sens) quelque chose de malsain.

    Donc je voulais savoir ce que vous pensiez des photos de victimes publié dans la presse :
    - est- ce pour vous un devoir que photographier les victimes afin de rendre compte de la situation, de l'horreur (et apporter une preuve comme pour les camps d'extermination que cela s'est réellement déroulé)?
    - pensez-vous qu'il est indécent de photographier des morts?
    - pensez vous que le traitement des victimes est différents quand on parle d'un pays étranger ou quand on parle de victime française sans parler des faits divers (pudeur, respect pour la famille)?

    Voilà c'est à vous (j'espère que mon post est compréhensible)
     
  2. Daz.

    Daz.
    Expand Collapse
    Revenante

    Je ne comprendrai jamais ce concept de photographier des cadavres. Surtout quand c'est des mecs décapités ou des trucs vraiment trash... Je ne comprends pas l'intérêt en fait.
     
  3. October Rain

    October Rain
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    Honnêtement, je préfère les voir prendre des photos de cadavre plutôt que de filmer l'agonie d'une personne comme celle d'Omeira sans essayer de l'aider. Je suis trop jeune pour l'avoir vue mais ma mère, elle était devant la télé (qu'elle a éteint pour éviter d'assister en direct à la mort de cette gamine) et en est restée profondément choquée. Elle n'a d'ailleurs jamais oublié son prénom.

    EDIT : je ne trouve pas cette photo indécente, cela dit. Pour une photo de cadavre, elle est même très propre. On a généralement tendance à oublier que derrière les catastrophes, les guerres et les divers évènements, il y a des gens qui perdent la vie.
     
  4. Gringo

    Gringo
    Expand Collapse
    Regarde du porno en tricotant

    On dirait la photo qu'avait fait un journaliste avec Britney Spears et les paparazzi.

    La photo en contre plan me mets mal à l'aise parce que j'ai l'impression qu'ils sont tous en train d'essayer de faire une jolie photo, je ne pense pas qu'ils aient vu la scène, qu'ils aient été horrifiés, qu'ils aient pris leur appareil en se disant "le monde doit savoir" et juste en prenant la photo sans trop cadrer ni rien.
    Je me trompe peut-être mais je pense qu'ils ont vu la scène, ont été horrifiés, se sont dit "le monde doit savoir" et ensuite ont essayé de faire une jolie photo en réglant la luminosité, le cadrage, l'angle de prise...

    Et c'est vrai que la photo primée est très belle, bien fichue. En une d'un journal elle va faire vendre, beaucoup plus qu'une photo d'un vacanciers qui aura pris la même photo en tremblotant avec son vieil appareil.

    Donc en fait ce qui me dérange c'est que l'information soit au service d'une commercialisation, de gros sous et c'est à qui qui fera la plus belle photo qui fera le plus vendre. Parce que je suppose que quand les journalistes rentrent à la rédaction, ils montrent leur boulot au patron qui choisit une photo parmi d'autres et celui qui aura fait cette photo aura plus de reconnaissance, voir peut-être plus de sous (je peux me tromper).
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Oui, je suis d'accord.
    J'avais quand même pensé, un jour en regardant justement ces photos ce cadavres, qu'on ne photographie jamais que les cadavres des étrangers, des gens qui vivent ailleurs, si possible dans un pays pauvre. Qui a photographié les personnes mortes dans les inondations en France il y a quelques années? Ou en Angleterre il y a deux ans? Personne. Il y a eu des cadavres mais personne ne les a pris en photos, ces corps gonflés par l'eau, défigurés par les flots, ces Anglaises défigurées et ces Français abimés par la tempête. Pourquoi? C'est ça que je trouve dérangeant. Je suis d'accord pour qu'on photographie les morts parce que c'est du journalisme, et je trouve ça important qu'on place des images sur les faits - qu'on voit une jeune fille morte au lieu de simplement lire qu'une jeune femme parmi tant d'autres est décédée sur la plage à cause d'une vague géante, c'est beaucoup plus parlant. Mais je voudrais qu'on en fasse autant partout.

    Je ne sais pas si c'est blâmable de vouloir faire une belle photo. Ils ont pu être horrifiés, atterrés, et ensuite se dire, photographions-la, et bien sûr le métier a repris le dessus et ils ont fait une photo "belle". Si la photo est mal réglée, mal éclairée, mal cadrée, elle ne sera pas publiée et c'est une part d'information qui échappera au public. En faisant leur métier, ils ont sans doute l'air de gens peu soucieux d'autrui mais dans la mesure où elle est morte et étendue devant eux, la seule chose qu'ils puissent encore faire pour elle, c'est la photographier et diffuser la photo partout. Ça ne ramènera pas la jeune fille mais ça inspirera peut-être des gens à donner et à aider les autres victimes.
    Je ne trouve pas qu'ils agissent mal, du coup. Je me dis, c'est tout ce qu'ils peuvent faire. Ils ont un appareil photo, ils photographient. Ils prennent la photo du siècle, beau grain, belle lumière, cadrage parfait, et la photo paraîtra. C'est leur travail et je le trouve utile. Qu'ils veulent le faire bien me semble finalement assez naturel.
     
  6. Lilie-Rose

    Lilie-Rose
    Expand Collapse
    Lova Lova

    Etant sensible à la mort, je la trouve dérangeante, après je suis d'accord, dans ce genre des conflits, certaines personnes y laissent leur peau...
     
  7. Breathe.Me

    Breathe.Me
    Expand Collapse
    Blogueuz Mode.

    Je me met juste à la place de cette fille, et la seule chose que je pense en me mettant à sa place c'est : " Je suis comme une bête de foire. " je trouve qu'il n'y a aucun respect dans cette photographie parce qu'ils la prennent en photo, à son insu. Mais de toute façon on s'en fout, elle est morte, donc elle peut rien dire. Et c'est qu'une pauvre Haïtienne, elle n'a rien à dire de toute façon. Je trouve ça horrible. Ils sont tous là comme des vautours à essayer de prendre la photo du siècle qui ramènera le plus de pognon possible. Un vrai bizness, c'est tout ce que c'est, du bizness.

    Et cette photo ne dénonce rien en rapport avec le tsunami, puisque la demoiselle a été malencontreusement tuée par balles par un policier.

    Si c'était votre soeur, où votre mère : Vous aimeriez voir ces vautours prendre des centaines de photos d'elle au lieu de la recouvrir et de la laisser reposer en paix? J'en doute. Cette fille n'est pas une bête de foire, elle est morte et cette photographie ne relève pas de l'information. Comme je l'ai dis plus haut c'est juste du bizness.
     
  8. Breathe.Me

    Breathe.Me
    Expand Collapse
    Blogueuz Mode.

    Je préfère mourir dans l'anonymat total que d'être connue de cette façon... Mais chacun ses pensées. Ce qui me dérange le plus dans l'histoire, c'est qu'on ai donné un prix au photographe.

    Sinon, pour répondre à tes questions touspris :

    - Est-ce pour vous un devoir que photographier les victimes afin de rendre compte de la situation, de l'horreur? Non, personnellement je n'ai pas eu besoin de voir les photos des cadavres du Japon pour me rendre compte que la situation était grave. De même pour Haïti et l'Australie. Je ne vois pas l'intérêt de voir des cadavres, c'est comme lorsqu'on dit " Le Tsunami nanana a fait 200 morts ". Et alors? Pour moi, 200 ou 10 morts c'est du pareil au même : ce sont des personnes qui avaient une famille. Je ne trouve pas plus grave qu'une tempête ait fait 200 morts qu'une tempête qui n'en fait " que " 10. Pour moi c'est tout aussi dramatique.

    - Pensez-vous qu'il est indécent de photographier des morts? Oui, en effet. Je pense à mon père et je me dis que si des photographes s'étaient rués vers lui pour le prendre en photo, je n'aurai pas apprécier du tout. Ce sont des personnes, des êtres-humains, ils méritent un peu de respect et de ce fait être recouvert au lieu de passer des heures à chercher le bon réglage pour prendre la photo du siècle afin de gagner un prix et un paquet de pognon.

    - Pensez vous que le traitement des victimes est différents quand on parle d'un pays étranger ou quand on parle de victime française sans parler des faits divers? Complètement. En France comme au Japon on ne montre pas les morts comme ça, c'est irrespectueux. On ne les prends pas en photo, on s'empresse de les recouvrir.
     
  9. Ysolde_Persephone

    Ysolde_Persephone
    Expand Collapse

    Ça me rappelle quand il y a eu un tremblement de terre au Mexique je crois dans les années 80 et qu'une fille de 12 ans étais coincée entre les décombres les jambes de la boue personne n'a pu la dégager et tout les photographes et cameraman étais là à la prendre en photo et à la filmer en train d'agoniser d?épuisement. Je trouve ça dégueulasse. En tout cas à ça place je n'aimerais pas.

    est- ce pour vous un devoir que photographier les victimes afin de rendre compte de la situation, de l'horreur (et apporter une preuve comme pour les camps d'extermination que cela s'est réellement déroulé)? Non. ça "pimente" l'article, pour certains ça fais "mieux" mais je pense qu'on peux s'en passer.
    - pensez-vous qu'il est indécent de photographier des morts? Oui et non. Non parce qu'après tout elle est morte ça lui fais plus rien et oui parce que ça fais charognard

    - pensez vous que le traitement des victimes est différents quand on parle d'un pays étranger ou quand on parle de victime française sans parler des faits divers (pudeur, respect pour la famille)? OUI
     
  10. Breathe.Me

    Breathe.Me
    Expand Collapse
    Blogueuz Mode.

    Une madmoizelle en a parlé un peu plus haut de cette jeune fille. J'en avais jamais entendu parler, ça m'a drôlement choqué quand j'en ai parlé avec ma famille et qu'ils m'ont expliqué l'histoire de cette pauvre jeune fille. Quelle horreur! L'interviewé alors qu'elle est en train d'agoniser!
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    -est- ce pour vous un devoir que photographier les victimes afin de rendre compte de la situation, de l'horreur (et apporter une preuve comme pour les camps d'extermination que cela s'est réellement déroulé)?
    Non mais je considère que c'est envisageable si on respecte les victimes.
    - pensez-vous qu'il est indécent de photographier des morts?
    Je trouve qu'il est indécent de montrer une victime reconnaissable, on n'a jamais demandé son avis à cette personne si elle souhaitait être reconnue par tout le monde.
    - pensez vous que le traitement des victimes est différents quand on parle d'un pays étranger ou quand on parle de victime française sans parler des faits divers (pudeur, respect pour la famille)?
    Oui, on ne publie jamais (ou rarement) des photos comme celle l'a. J'ai l'impression que quand un désastre se passe chez nous ou près de chez nous, on respecte le fait que la victime et ensuite sa famille ne veuille pas être reconnaissable, qu'il est indécent de montrer un cadavre (en France, il existe bien un droit à l'image pour les vivants, je ne sais pas ce qu'il existe pour les morts mais les photographes ont l'air de respecter un droit à l'image pour les morts) mais quand c'est loin de chez nous, alors là plus, rien est respecté. Que ce soit pour la vente ou pour l'art, je trouve ça très dérangeant de montrer des cadavres. Je n'aimerais pas, j'aimerais que ma vie privée soit respectée jusqu'à ma mort.

    Je comprends les arguments du photographe interviewé, mais ils auraient pu recouvrir le visage de la jeune fille, ou choisir un autre plan de vision, l'image aurait été moins forte pour nous, mais au moins, j'aurais senti plus de respect vis à vis de cette jeune fille. Puis alors quand je vois le contrechamp, c'est le summum, j'ai l'impression que ce n'est plus un corps mais un objet.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tu as raison. J'ai du mal à imaginer le corps d'une personne décédée comme une chose, une objet et culture et religion sont liés à ma conception et je comprends la tienne, je connais des gens qui ont la même conception que toi de la mort.

    Ce que je trouve génant, un peu plus objectivement, c'est qu'en France (je veux dire sur le territoire français ou lorsque les victimes sont françaises), on peut difficilement photographier des morts car on considère que la personne (qui est morte, donc qui n'est plus une personne) bénéficie encore du droit à l'image (et je pense que le fait que le droit à l'image se prolonge à la personne décédée qui en tant que mort n'a normalement plus de droit, est un des nombreux "restes" de la culture chrétienne dans notre droit), mais si la catastrophe ne se passe plus dans notre pays, les journalistes français (qui sont tenus de respecter ce droit vis à vis des français) ne le respectent plus. Pour une chose aussi importante (et qui est considérée comme importante en France car un mort ne bénéficie plus de nombreux droits), je ne vois pas trop ce qui justifie cette différence de traitement entre les victimes décédées. En tant que photographe français, moralement ça me dérangerait et je m'interrogerais.
     
Chargement...