Harcèlement de rue

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Princeps, le 21 juin 2017.

  1. Princeps

    Princeps
    Expand Collapse

    Bonjour à toutes et à tous aujourd'hui comme précisé dans le titre je vais vous parler d'harcèlement de rue.


    L'harcèlement de rue touche aussi les hommes, en 2016 7% des hommes étaient concernés

    La jeunesse est impliqué dans ce problème, parce que les jeunes de 17-25 ans sont les personnes qui harcèlent le plus. Ne tombons pas dans le cliché que les enfants d'immigrés sont ceux qui rapportent des embrouilles sociales parce que c'est pas le cas, même si il y en a, c'est pas les seuls et je doute fortement qu'ils le soient tous.


    :cheer:PARTIE TEMOIGNAGE:cheer:

    Le lundi 19 juin il fait chaud et je veux m'acheter à boire, je dois passer par un pont pour rejoindre Leclerc.
    Quand je sors du pont un mec à vélo de mon age 17/20 ans me fonce dessus, bloquant ma route et me faisant reculer.
    Il est planté devant moi et cherche ses mots, pour me demander au final si j'ai des clopes, je lui répond que non.
    Il reste encore devant moi sans rien dire, je déduis que c'est de la drague de rue mais j'ai soif donc je le contourne et je vais à Leclerc.

    Ensuite, je veux aller à un arrêt de bus alors je dois repasser par le pont.
    Avant que je passe, le blondinet du début m’aperçoit et se prépare cette fois ci en groupe
    Je marche devant les trois et ils commencent à m'encercler avec leur vélos, pour ne pas que je sorte du cercle le blond me fonce dessus afin que je recule mais je fonce tout droit et il freine.
    Je me fais suivre 2 minutes puis ils me lâchent

    5 minutes après je suis à mon arrêt de bus, il y a un jeune de mon age sur sa moto à quelques mètres de moi
    Nos regards se croisent et il décide de me foncer dessus (pour changer) et je me recule de sa trajectoire
    Arrivé à mon niveau il touche mes cuisses et me lance une flopée d'insultes et repart en rigolant
    Un homme derrière moi a dit que je l'ai cherché car j'étais en short

    BAH C'EST DU PROPRE ÇA MONSIEUR:pedo:


    Un ami à moi, on va l'appeler Kemar, a été victime d'harcèlement et d'agression la même semaine dans la même ville.

    Il voulait sortir d'un parking avec son scooter, un mec lui bloque la sortie du parking et un autre s'approche de lui pour lui piquer son scooter.
    Le second essaye de lui arracher des mains le guidon, mais Kemar le pousse et fonce sur le mec qui bloquait la sortie, qui du coup recule.
    Il est sorti indemne mais c'était pas une expérience joyeuse pour lui.


    :cheer:RAISONS/ORIGINES HARCELEMENT RUE:cheer: parce qu'il y a une raison à tout

    Les conditions météorologiques qui font chauffer les hormones des messieurs, mais ils sont quand même capable de se contrôler

    L'éducation : les jeunes en échec scolaire de banlieue se réfugient dans l'harcèlement de rue et les agressions pour palier leurs insécurités sociales et manque de confiance.
    Il y a aussi une jalousie inconsciente, par exemple ; je me fais emmerder par des bacheliers qui éliminent leur angoisses du bac sur quelqu'un comme moi de leur age, potentiellement bachelière = refoulement de soi sur la société.

    :cheer:SOLUTIONS POSSIBLES ::cheer:
    Un meilleur encadrement scolaire pour les jeunes de banlieue et un meeting avec les parents pour montrer comment s'organise une éducation saine chez l'adolescent, style les gestes à adopter ect. Et surtout en parler pour faire de la prévention. Une meilleure organisation judiciaire est aussi favorable ; faire une ronde autour des quartiers qui craignent pour un certain temps par un système de demande.

    Apportez vos hypothèses/causes/solutions/témoignages afin d'en créer un dossier et donner vie à un projet :disco:
     
Chargement...