« Il n'est pas Charlie », le nouvel épisode de #CamClash

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 6 janvier 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Wissalovski

    Wissalovski
    Expand Collapse

    Humm "toi ca fait 15ans que tu te fais insulter moi je suis une meuf ca fait 3000ans" .
    Pour commencer l'islamophobie a bien de plus 15ans, Voltaire et son "Mahomet ou le fanatisme" il y a de ca 2 siècle, la propagande méprisante et profondément raciste pour justifier l'entreprise colonial dans le Maghreb ...
    Ensuite, quid des femmes musulmanes à l'intersections de 2 discriminations ?
     
    Nil, Calleigh., Nour + Nad et 22 autres ont BigUpé ce message.
  3. NinonDG

    NinonDG
    Expand Collapse

    Le problème avec le slogan "Je suis Charlie", c'est qu'on ne sait plus trop si il veut dire que ceux qui le scandent sont pour la liberté d'expression ou bien veuillent montrer leur soutient aus familles et amis des victimes. Personnellement, je trouve qu'ils s'en sortent bien dans cette CamClash, les gens "sont Charlie" en défendant le droit de porter ce T-Shirt, tout en étant (pas) d'accord avec le slogan imprimé.

    Le plus ironique, c'est que en voulant avoir le droit de porter ce T-Shirt, le coco défend sa liberté d'expression. Paradoxe paradoxe ^^
     
    Nil, Tamago, Lis et 3 autres ont BigUpé ce message.
  4. Zutto

    Zutto
    Expand Collapse
    Don't protect me because I'm a woman. Protect me because I'm a human.

    J'ai toujours été mal à l'aise avec cette expression. Je ne le disais pas ouvertement, mais je n'ai jamais été Charlie. Parce que je n'ai jamais lu un seul Charlie Hebdo, avant ou après et j'ai totalement oublié leur existence quatre mois après les meurtres (bouh, honte sur ma famille...)
    Donc non je ne suis pas Charlie parce que du moment qu'on fait un raccourci entre "être Charlie" et "être la liberté d'expression", et qu'on nous OBLIGE a nous dire Charlie sous peine d'être une sale race je trouve qu'il y a un problème. Comme l'a dit le mec, la liberté d'expression elle va dans les deux sens. Et plus ça va, plus la liberté d'expression s'en fout royalement de la notion de respect j'ai l'impression. :hesite:
     
    Ez Kurdim, Aneyashi, Nil et 18 autres ont BigUpé ce message.
  5. Angie56

    Angie56
    Expand Collapse

    Personnellement cette émission me dérange, pas que celle là, tout le concept en fait, enfin non ce n'est pas le concept qui me dérange, mais la manière dont c'est fait.
    En tant que racisée, j'ai les fesses entre deux chaises, car autant je comprend les "Je suis Charlie" qui pour moi ce slogan, dans mon cas, est, "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire". Et là, je n'ai aucun soucis avec ces personnes. Donc je pense, que si on prend ce slogan de cette manière, au fond on est un peu tous 'Charlie', mais malheureusement ce n'est pas le cas.
    Car il y a des "Je suis Charlie" qui imposent leur vision des choses, tout comme des "non Charlie" qui imposent leur point de vue sur la question, notamment des racisés envers d'autre racisés qui ont porté le slogan "Je suis Charlie" , et clairement j'ai un problème avec ces personnes, qui en plus, sont celles qui font souvent le plus de bruits :erf: , car les "Je suis Charlie" qui imposent leur vison de respect, alors qu'ils ne comprennent pas, ou ne veulent pas essayer de comprendre, que le journal a offensé certain. Et pour les racisés qui jugent d'autres racisés car ils ont porté ce slogan en guise de défense de la liberté d'expression, mais qu'eux considèrent cela comme une insulte à notre Dieu, moi j'ai qu'une chose à dire, je n'ai de comptes à rendre à personne, que cela soit pour ma "communauté" ou non, à la fin le seul à qui je dois des comptes, c'est Allah, et lui seul a le pouvoir de me juger, bonne ou mauvaise musulmane.

    Cette situation est vraiment inconfortable pour moi, car qu'importe où je me place, on me fera comprendre que je ne suis pas "assez" pour la cause, ou pas "assez" musulmane.
     
    Ez Kurdim, Anera, zaytoun et 9 autres ont BigUpé ce message.
  6. Doks

    Doks
    Expand Collapse
    Larve citadine

    Slogan ou pas slogan, je n'ai pas envie d'être assimilée ou de soutenir un journal qui a essentiellement tapé sur les minorités pendant des années, et plutôt misogyne. Donc, non, je ne suis pas Charlie.
    Cela ne signifie pas que je n'ai pas conscience de l'horreur des évènements, cela ne signifie pas non plus que je n'apporte pas mon soutien aux victimes.

    Mais "Je suis Charlie" .. ça me dérange.
    Ça me dérange qu'on sacralise un journal, qu'on oublie ses côtés quand même assez négatifs, uniquement après les évènements d'il y a un an.
    Je trouve également que glorifier la liberté d'expression est dangereux, car ça peut être un outil et une réponse des oppresseurs pour oppresser encore plus.
    La liberté d'expression n'est simplement pas une fin en soi, et pas un argument à brandir pour tout justifier et ignorer la douleur de ceux qui souffrent d'oppression systémique :) .

    Et ce sont ces raisons qui ne me font pas me dire "Charlie" :)
    Cela ne s'apparente pas pour moi à soutenir le terrorisme, ou à ignorer l'atrocité des attentats.
     
    Ez Kurdim, Liya, Nil et 32 autres ont BigUpé ce message.
  7. jorda

    jorda
    Expand Collapse

    Je ne suis pas charlie, dans le sens où j'ai sérieusement l'impression qu'on transforme la liberté de s'exprimer en droit d'insulte (et le pire : sous couvert de "réfléchir").
    Il y a un an, il y a eu une telle pression médiatique, un tel lavage de cerveau qu'il était strictement impossible d'exprimer son avis s'il n'allait pas à 100% dans le sens qui était voulu.
    Aujourd'hui ça semble aller mieux, mais les interviews donnés à la tv sont loins d'être impartiaux.
    Autant il est absolument normal de manifester contre la violence et pour la liberté d'expression, autant glorifier le droit d'insulte, je ne suis plus d'accord. Et je ne suis pas croyante. Je suis simplement pour qu'on respecte un minimum les croyances des gens et pour qu'on leur permette de garder un minimum leur dignité.
    Il me semble que c'est un peu la même chose que nous combattons ici entre autres choses, à savoir les humiliations dégradantes que beaucoup de gens tentent de faire passer pour de l' "humour"...
     
    Ez Kurdim, Liya, Imago et 12 autres ont BigUpé ce message.
  8. Camililia

    Camililia
    Expand Collapse

    J'ai l'impression que surtout le terme "je suis charlie" ou "je ne suis pas charlie" n'a pas la même signification pour tout le monde. Par exemple, je me rappelle le soir des attentats de janvier, quand j'ai vu apparaitre massivement le slogan "je suis Charlie" , à mes yeux ca signifiait tout simplement "je suis indignée que l'on puisse être abattu à bout portant pour avoir fait un dessin". Je m'identifiait donc comme "charlie" , même si je me suis jamais interessée plus que ca à ce journal avant. Et du coup c'est vrai (mea culpa) que j'étais assez intolérante , voire choquée contre les "je ne suis pas charlie" parce que par rapport à la vision que j'avais moi-même de "je suis charlie" sur le moment, ce slogan opposé signfiait donc à mes yeux "Cool qu'ils soient morts! Tout ceux qui critiquent une religion d'une maniére ou d'une autre doivent subir le même sort". Il faut dire pour ma défense que dans les premiers jours les principaux qui se manifestaient ouvertement "je ne suis pas Charlie" étaient très majoritairement (à en juger par les comptes facebook ou twitter) des dieudonnistes, negationistes, soraliens, ou même ouvertement pro-daesch D'ou la vision que j'avais des "pas Charlies" comme étant des gros trolls d'extreme-droite, ou des psychopathes sanguinaires.
    Puis quelque temps après j'ai pu discuter avec des gens offlines la dessus, et je me suis rendu compte que eux voyaient "je suis charlie" comme "J'aime les dessins de Charlie, je soutiens et j'approuve tout ce que le journal a pu dire ou faire", et du coup oui, ils ne se sentaient pas charlie, mais ne pensaient pas différent de moi sur le fond.
    Moralité le slogan "je suis Charlie" était peut être pas le meilleur :P
     
    Ez Kurdim, Glück, lafillelabas et 15 autres ont BigUpé ce message.
  9. Zutto

    Zutto
    Expand Collapse
    Don't protect me because I'm a woman. Protect me because I'm a human.

    Moi j'ai cru comprendre que les cibles de l'Hyper Cacher étaient les juifs. :hesite:
     
    Ez Kurdim, babooz92i, Lady Stardust et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Amalthée Smith

    Amalthée Smith
    Expand Collapse
    Big up à tous les plaids du monde !
    Ambassadrice de Ville

    Aïe, il me donne mal au ventre rien qu'au titre ce camclash.
    J'ai déjà un énorme malaise avec les " Je suis Charlie" ou les commémorations de cette semaine ( bien que je respecte la mémoire de chacune des victimes. )
    Donc je ne pense pas qu'il soit intéressant de l'analyser ou de le décortiquer, c'est juste le malaise, et ajouter à ça les bouts de tournage réalisés le 13 novembre... Je sais pas si c'était vraiment nécessaire, puisque avant le drame, il n'y avait pas de problème justement. Cela c'est passé à un instant T , et pas les heures avant . Est ce que cela ne nous encourage pas à noircir le tableau encore plus ? A renforcer le climat inconfortable et difficile de ces derniers mois ?
    Come on les gars, il faut être honnête, on a déjà assez de visions difficiles à ajouter dans notre quotidien ces derniers mois, c'était vraiment nécessaire ce camclash ?
     
    #10 Amalthée Smith, 7 janvier 2016
    Dernière édition: 7 janvier 2016
    Liya, Adios Badmoizelle, Castette et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  11. vazeline

    vazeline
    Expand Collapse

    j'ai toujours detesté ce genre de videos. Camclash. Ca me met mal a l'aise, meme en me forcant je n'arrive pas a terminer la video :sweatdrop:

    Y'a que moi ou ... ? *forever alone*:halp:
     
    Svenjan, Amalthée Smith, jorda et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Leinea

    Leinea
    Expand Collapse
    Mégère en chaleur et en liberté

    A mon sens, le soucis vient du fait qu'on a des définitions différentes de ce que l'on met derrière "je suis Charlie".
    Pour certain, cela va représenter la liberté d'expression, de la presse, le droit au blasphème, etc... (cf. la définition de @Clemence Bodoc )
    Pour d'autres, cela va représenter un soutien au journal, à sa ligne éditorial, etc...
    Personnellement, j'ai toujours interprété le "Je suis Charlie" comme un slogan de soutient aux victimes, une manière de montrer que j'ai été choquée par ces actes, et pour revendiquer le droit à la liberté d'expression, etc... En gros, c'est pour moi le même symbole que le dessin de la tour Effeil qui a beaucoup été partagé lors des attentats du 13 Novembre. Mais pour autant, je n'apprécie pas spécialement Charlie Hebdo. Je n'ai jamais lu ce journal, je ne m'intéresse pas à ces caricatures et je comprends tout à fait que l'on puisse être blessé(e)s par ça.
    Ces personnes blessées peuvent donc choisir 2 interprétations : "Je ne suis pas Charlie" parce que ce journal ne m'a pas respecté et m'a insulté, mais "Je suis Charlie" parce que je suis pour la liberté d'expression et de la presse. Ce désaccord vient vraiment de ce que l'on met derrière ce slogan.

    Bon après, y'a bien sur ceux qui pense que ces personnes ont mérité ce qui leur étaient arrivées et là, c'est une autre histoire...
     
    Aamu., Zutto, Maia Chawwah et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...