Il n'y a pas de honte à se faire aider : Laurine Sassano partage son expérience pour lever les tabous

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 11 mars 2017.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Yaladaisa

    Yaladaisa
    Expand Collapse
    Je suis un nuage

    Personnellement j'ai pris connaissance de l'existence des CMP il y a peu quand j'ai contacté en urgence SOS Amitiés qui guident souvent toute personne en mal être profond vers ces centres...
    Hélas, j'ai l'envie d'y aller, de sauter le pas, de rencontrer ces médecins, mais je n'ose pas, j'ai peur de l'inconnu, je me suis dit que peut être y allé avec une amie pourrait aider à vaincre cette "timidité paralysante" mais je ne sais même pas combien dure les séances.. Quelqu'un le sait ?
    S'ouvrir à un inconnu, ça fait peur, pourtant ça aide, surtout quand on a des spécificité mentale.
     
  3. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Bravo Bino <3
     
  4. allinall

    allinall
    Expand Collapse
    Calm like a BOMB

    @Yaladaisa pour le 1er accueil par l'infirmier(e), compte 1h environ. Par la suite ça peut aller en moyenne de 30minutes à 1h, ça dépend de plein de choses.
    Courage.;)
     
    Yaladaisa a BigUpé ce message
  5. Kristeva

    Kristeva
    Expand Collapse

    Salut ! Travaillant en CMP, je peux répondre à vos questions sur ce dispositif si vous en avez.
    A savoir, les CMP sont toujours rattachés à un service hospitalier de psychiatrie, en hôpital psychiatrique ou général. Cela couvre l'intégralité du territoire français, donc il y en a forcément un dont vous dépendez. Les relais et la facilité à obtenir un suivi dépendent malheureusement des moyens alloués aux CMP (qui sont diminués par chaque gouvernement depuis des années) et de l'importance de la population couverte. Par exemple en pleine campagne il n'y a pas toujours assez de médecins pour effectuer les consultations...
    Les CMP découlent directement de la psychiatrie de secteur inventée dans les années 70, qui voulait que les soins se fassent au maximum à l'extérieur de l'hôpital et au plus près des patients, en accueillant tout le monde quelque soit leur problématique.
    Et, comme je le disais plus haut, la psychiatrie de secteur est progressivement démantelée par la logique comptable et la baisse des moyens imposés par les divers gouvernements, ce qui est regrettable...

    PS : il peut y avoir d'autres types de structures qui proposent des consultations gratuites, comme des structures associatives, ou les Maisons des Adolescents qui reçoivent pour certaines jusqu'à 20 ans.
     
    Kounette et Clemence Bodoc ont BigUpé.
  6. Kounette

    Kounette
    Expand Collapse
    Only Lovers left Alive

    Pour beaucoup de CMP l'attente d'une prise en charge peut être longue et les rendez vous peuvent être très espacés entre deux séances (donc sentiment d'inefficatité au début ?). Néanmoins il existe beaucoup de structures, et même des psy en libéral qui peuvent aider et certaines sont même "spécialisées" selon votre "problème" ou votre âge/situation de vie (CMPP, CATTP, CMPIJ, PAEJ, CAMSP, CPMI, Associations,...). Hormis les psy libéraux, les structures disposent très largement d'un site internet très explicatif de leur façon de prendre en charge, à qui ils s'adressent, quels professionnels y travaillent etc... De même, les coordonnées gratuites sont souvent proposées pour qu'il n'y ait pas besoin de ce déplacer.
    Etant donné que je cherche des stages de psycho pour l'année prochaine je passe plusieurs heures par jour sur les sites des structures de psychologie clinique de ma région ^^
     
    Kristeva a BigUpé ce message
Chargement...