Insertion professionnelle : pour les jeunes, la crise est pire que jamais

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 9 avril 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. domiwyn

    domiwyn
    Expand Collapse

    Je suis "contente" que vous publiiez cet article,je voulais moi-même vous envoyer mon expérience sur le sujet. J'ai fais un BTS audiovisuel malgré l'avis défavorable de mes parents sur le sujet,le taux d'entrée en formation était très dur puisque sur 500 postulants,il y avait 12 places. J'ai du essayer plusieurs fois d'y entrer,jusqu'au jour (miracle \o/) ou j'ai été acceptée. Etant jeune et un peu naïve,et surtout concentrée sur la formation,je n'ai pas réfléchis a ce qu'il se passerait après. J'ai obtenu mon BTS,et malgré les 4 stages que j'avais réalisé dans le domaine,je n'avais aucune piste.

    J'ai appelé tout mes contact,parfois haut-placés,j'ai envoyé des CV,appelé des grandes chaines,sans arrêt. Au bout de 6 mois,je n'avais toujours rien,a part un entretien pour faire des sandwich dans une chaîne. Une fois sur place ils m'ont dit : "je ne sais pas pourquoi on vous a appelé vu que vous n'avez pas d’expérience". Sérieusement ? de l’expérience ? On parle de mettre du jambon entre deux tranches de pain la ! Je suis donc sortie d'ici complètement dépité,et c'est a partir de la que mon moral a commencer a baisser. Je me suis senti dévalorisée,sans aucune compétence. J'ai commencé a me lever a midi,a envoyer des CV sans trop y croire,a rester en pyjama toute la journée. Mon copain essayait tant bien que mal de me faire sortir de ma torpeur mais je devenais agressive et on a failli se séparer plusieurs fois. Au bout d'un an j'ai eu un entretien pour un chaîne qui fait des tele-novelas,donc autant dire que ce n’était pas le rêve de ma vie,mais paradoxalement,je n'avais jamais été aussi motivée depuis l'obtention de mon diplôme,j'avais enfin un espoir ! L'entretien d'embauche était une vaste blague,le mec était allongé dans un canap',a cloper en posant des questions stupides,on était 60 sur le poste...J'ai eu un deuxième entretien,un test de compétences,ils ont mis 3 semaines a me répondre,malgré mon harcèlement de tout les jours. Apparemment j’étais pas passé loin du poste. Retour au chômage.

    Septembre,vendanges,je tape une espèce de crise existentielle de voir tout ces gens voyager et vivre des vies de globe trotter et je pète un câble. (Mon copain a une entreprise qui m'oblige a rester dans le Nord) Je lui dis qu'on fait une pause,dans l'optique de me barrer chercher du travail n'importe ou. Puis je réfléchis,est ce de sa faute ou du fait que je sois au chômage depuis un an et demi que je suis mal ? J'ai passé un mois chez mes parents pour tout mettre a plat,après une longue conversation avec mon père j'ai réalisé qu'il n'avait pas toujours eu tort et j'ai décidé pour une fois d’écouter ses conseils. J'ai donc entamé une formation pour devenir Développeur Web à Paris. Je rentre tout les weekend  sur Lille,et on m'a déjà proposé un poste après mon stage. Je me suis pacsé il y a quelques mois.

    Désolé pour le parpaings,mais même si je sais que l'audiovisuel est un milieu en crise,je pense que beaucoup d'autres personnes ont vécu la même chose que moi. Aucune aide n'est prévu pour ceux qui sortent d'études et qui n'ont pas 25 ans,ce qui met encore plus la pression pour s'en sortir. Et les parents ne réalisent pas toujours que cette difficulté existent car ils ont connu une époque ou il était plus facile de trouver un travail,même alimentaire. Bref,tout ça pour dire qu'il ne faut surtout pas lâcher l'affaire et perdre la confiance que l'on a acquis au cours de nos études. Bon courage à tous et à toutes !
     
  3. domiwyn

    domiwyn
    Expand Collapse

    J'ai créer une association d'audiovisuelle pendant mon chômage qui couvrait de grands événements,je ne suis pas resté inactive...
     
  4. Kisig

    Kisig
    Expand Collapse
    Dragon lover

    Je ne me sens pas particulièrement concernée, les diplomés bac+5 sont sous la barre des 10%, mais si j'ai fait toutes ces années d'études, c'est justement pour pouvoir trouver un boulot plus facilement!

    Je ne comprends pas toujours les personnes qui font des études juste parce que ca leur plait, il faut aussi faire des études avec lesquelles on trouvera un job, non?
    (Ce n'est qu'une réflexion personnelle et si d'autres Mads ont un avis différent avec des arguments, je suis toujours intéressée pour faire évoluer mes idées ;) )

    J'adore la littérature, mais il semblait y avoir bien peu de postes dans l'édition qd j'ai commencé mes études alors j'ai choisi autre chose.
    Bon, en même temps, j'ai de la chance, j'adore mes études (enfin, surtout les stages ^^)et mon futur boulot!
    Diplome dans 4 mois, vivement! :)
     
  5. KrissdeValnor

    KrissdeValnor
    Expand Collapse

    Personnellement je n'ai pas rencontré de problèmes, j'ai fait un BTS en thermique et fluides du bâtiment puis une licence pro en apprentissage et j'ai été embauchée par l'entreprise dans laquelle j'ai fait mon apprentissage. Cela fait maintenant 2 ans. Même si n'avais rester je ne pense pas que j'aurais eu du mal à trouver ailleurs, on m'avait déjà fait des propositions suite à des stages.
    Actuellement le secteur du bâtiment, dans mon domaine en tout cas, est en plein développement et rares sont les personnes de ma classe de BTS qui n'ont pas trouvé un bon job à temps plein et en CDI.

    Un des problèmes selon moi est aussi l'orientation dès le collège qui a mon sens est très mal fait. On te conseille uniquement selon tes notes, mauvaises notes = CAP ou BEP et bonnes notes = bac S ou ES (c'est un peu caricatural). Et aussi t'es une fille alors le technique, l'industrie et le bâtiment, même pas on évoque ça comme un possibilité (l'inverse est aussi vrai pour les garçons pour le sujet infirmière, social, etc). Alors que c'est pourtant des secteurs qui recrutent, et ou les salaires sont intéressants surtout au regard du nombre d'années d'études.
     
  6. Laboukineuze

    Laboukineuze
    Expand Collapse
    http://forums.madmoizelle.com/sujets/college-of-wizardry-apres-poudlard-la-fac-de-magie.118817 Friendship is magic!

    Merci de nous avoir fait part de tout ça! J'ai quelques questions à te poser :
     -Peut-on comprendre que finalement, l'audiovisuel n'était pas une passion durable, ou plutôt que tu l'as mise au second plan?
    -Fais-tu du développement par nécessité, ou as-tu envie de percer dans ce métier?


    Il y a un truc à faire, et à bien faire. Moi, j'aimerais bien un site clair, ou un endroit réel clair, qui nous indique quoi faire, à quelles portes frapper quand on n'a pas de job à 16,18,21,25,++ ans. Parce que ça arrive à tout le monde d'être chômeur, paumé et sans plan viable là tisuite.

    PS : ne me parlez pas de pôle emploi.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    PLUS JAMAIS POLE EMPLOI PLUS JAMAIS
     
  7. MelSoYun

    MelSoYun
    Expand Collapse
    être omniscient, c'est pas drôle. Chercher à l'être, c'est plus rigolo !

    Effectivement, avec les chiffres, je ne réalise pas forcément l'importance de la chose. Je pense que cela dépend des domaines mais c'est une ambiance qui règne autour de moi depuis un bout de temps maintenant et de plus en plus.

    Perso, je ne conçois pas exercer un métier qui ne me plait pas un minimum. Pour moi, c'est un moyen de s'exprimer et de s'épanouir. J'ai eu cette chance jusqu'à aujourd'hui.
    Dans mon cas, ce n'est pas à la sortie des études que je subis la crise mais maintenant, avec 6 ans d'expérience, à 27 ans. Après mon diplôme d'ingénieur par alternance, j'ai trouvé tout de suite un emploi. Je suis actuellement ingénieur en recherche biomédicale mais toujours en CDD au bout de 6 ans. Déjà, cela insurge mon entourage quand je leur dis ça mais pour nous, dans la recherche publique, c'est "normal" !! Sauf que cela ne va pas aller en s'arrangeant car depuis l'année dernière une loi nous interdit de travailler plus de 6 ans en CDD (je simplifie mais cela revient au même résultat). Le seul moyen de pérenniser mon emploi est de réussir les concours d'entrée de la fonction publique : 1 poste pour 80 candidats qui ont tous 6 à 10 ans d'expérience avec souvent un candidat interne. Autant dire mission impossible ! Mon contrat s'arrête dans 3 mois. Je suis blacklistée pour toute la fonction publique pour un temps indéterminé.
    J'aime mon métier, j'adore ça mais je ne peux plus l'exercer.

    Donc me voilà dans une réflexion professionnelle qui est devenue une réflexion personnelle sur mon avenir et ce que je vais faire. Aujourd'hui, je n'ai pas encore la réponse. La recherche privée ? 1ère option des gens dans ma situation donc on va retrouver la même situation que pour les concours. Reconversion ? C'est l'option qui me tente le plus. Mais quoi ? ... Et reprendre ses études à 27 ans, faut pas se planter !
    Et cette réflexion, je ne suis pas la seule à l'avoir commencer.
    Alors oui, je suis consciente que nous vivons à une époque où exercer le même métier toute notre carrière est quasi impossible mais de là à exercer un(des) emploi(s) par défaut en fonction du domaine où il y a des débouchés... Je ne suis pas faite pour travailler dans le BTP, dommage...

    Comme dit @domiwyn, ne perdons pas confiance ! Rebondissons tels des petits lapins du bois de quat'sous et montrons que la jeunesse n'est pas condamnée !! ^^
     
  8. domiwyn

    domiwyn
    Expand Collapse

    @Laboukineuze: l'audiovisuel sera toujours ma passion,une passion folle ! Mais j'ai du la reléguer au second plan par la force des choses :sad: Maintenant je fais des vidéos pour moi,sans notions d'argent derrière,pour dépanner des amis. Et pour le développement,je trouve que c'est assez proche du Montage audiovisuelle,mais ce n'est pas ma passion malheureusement !
    (je compatis pour Pole Emploi,en deux ans j'ai eu 4 conseillers différent,et ils ont melangé mon dossier et celui d'une dame qui est femme de ménage)

    @MelSoYun : J'aime bien l'idée du lapinou *__*
     
  9. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    Pourquoi ne pas faire des études si ça nous plaît ? C'est exactement ce que j'ai fait, j'adore la chimie depuis que j'ai découvert au collège, c'est une vocation, alors pour exercer ma passion être technicien de laboratoire ne suffit pas, je veux être au coeur de la recherche et développer, faire à la fois de la recherche bibliographique, de la synthèse, de la formulation, des analyses, des rapports... Donc même si on sait qu'un secteur est plus ou moins bouché, quand on aime, on ne compte pas!

    Cela fait 6 mois maintenant que j'ai eu mon diplôme d'ingénieur, une cinquantaine de candidatures, et toujours rien. Je sais que si je me convertis en bouchère ou fais de la maintenance j'aurai un boulot très vite. Mais je n'ai pas étudié pendant 5 ans en chimie pour réparer des machines ou faire des steaks.

    @krissdevalnor:
    "Un des problèmes selon moi est aussi l'orientation dès le collège qui a mon sens est très mal fait. On te conseille uniquement selon tes notes, mauvaises notes = CAP ou BEP et bonnes notes = bac S ou ES (c'est un peu caricatural)"
    --> Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Même si dans mon cas je savais que je voulais faire de longues études, les CAP et autres étaient considérés comme des diplômes "ingrats" réservés aux "nuls". Alors que maintenant ça recrute énormément... Ma soeur fait des études de menuiserie, au moins mes parents ne s'inquiètent pas pour elle !
     
  10. Kisig

    Kisig
    Expand Collapse
    Dragon lover

    merci d'avoir répondu =) mais du coup les possibilités d'embauche n'ont pas vmt comptées lors de ton orientation? est ce que tu t'es parfois inquiétée de ces débouchés au cours de tes études? (je suis peut etre juste trop stressée pour pouvoir faire ca ^^)

    bon courage à toi pour la recherche d'emploi, j'espère que tu trouveras qque chose qui te plait!


    Et je suis entièrement d'accord sur l'orientation, c'est terriblement mal fait, mais tout comme pole emploi je pense que ca ne va pas changer de sitot!
     
  11. MelSoYun

    MelSoYun
    Expand Collapse
    être omniscient, c'est pas drôle. Chercher à l'être, c'est plus rigolo !

    Dans la configuration actuelle, effectivement il faudrait penser à faire des études avec lesquelles on trouvera un job. Mais exercer un métier pour des raisons purement alimentaires, ce n'est pas non plus la solution. J'en connais trop autour de moi qui n'aiment pas leur métier et ça les ronge de l'intérieur !
    S'agit de trouver le compromis ! ;)
    Mais comme tu dis, tu as de la chance, tu aimes ton job !! Et c'est tout le mal que je te souhaite !:)

    Pour l'orientation, je suis bien d'accord avec vous, les Madz!
     
  12. Moteur

    Moteur
    Expand Collapse
    Et si le ciel était vide.

    Bac + 4 (+une MANAA). Un diplôme avec les félicitations du jury. Depuis septembre 2013, je suis sans emploi, avec de temps à autres des missions intérim hors contexte. PE qui ne peut rien pour moi.
    Des profs me disant "Ne t'en fait pas, tu es bourrée de talents, ne désespères pas". Au cul le talent.
    TROP de CV et LM envoyés pour RIEN.

    Je trouve ça injuste de me poser déjà des questions de reconversion, alors que mon métier, ma formation est ma passion.

    Pas d'expérience, pas d'boulot.
    Juste convoquer la chance, une rencontre.

    Putain je suis àbouuut. :tears:
     
Chargement...