Interdiction des châtiments corporels

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par PousseMoussue, le 4 mars 2015.

?

La France doit-elle interdire les châtiments corporels ?

  1. Oui

    50 vote(s)
    57.5%
  2. Non

    13 vote(s)
    14.9%
  3. Sans opinion

    0 vote(s)
    0.0%
  4. C'est plus compliqué que "oui" ou "non"

    24 vote(s)
    27.6%
  1. PousseMoussue

    PousseMoussue
    Expand Collapse
    Better to be a wolf of Odin than a lamb of God

    Je n'ai pas vu de topic sur cette actualité donc je me lance ! :
    Aujourd'hui même, la France a été condamnée (aucune amande n'est prévue mais cela pourrait ouvrir la voie à une condamnation par la Cour Européenne des Droits de l'Homme
    pour autoriser les châtiments corporels envers les enfants, alors que ceux-ci sont interdits dans plus de quarante pays européens, violant ainsi la Charte Européenne des Droits Sociaux qui déclare que l'Etat doit "protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation" et relançant ainsi le débat sur le droit, ou non, d'utiliser la violence éducative.

    Selon les sondages, un grand nombre de la population française se montrerait hostile à la mise en place d'une loi interdisant les punitions corporelles (aux alentours de 80%). Et vous ? :)
     
    Adios Badmoizelle, Tseryel, AprilMayJune et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. loppy

    loppy
    Expand Collapse

    Personnellement je suis totalement pour une loi interdisant les châtiments corporel . Les adultes ne peuvent pas se frapper entre eux (un homme a l'interdiction de frapper sa femme (ou copine) et une femme à l'interdiction de frapper son homme(ou copain) ) pourquoi ce serait différent pour les enfants ? enfaîte nous somme juridiquement traités comme des moitiés d'Homme .
     
    Adios Badmoizelle, Julicoeurne, WeedWood et 8 autres ont BigUpé ce message.
  3. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    Ca fait plus de 30 ans qu'en Suède c'est interdit et au dernières nouvelles c'est pas un pays de hooligans pour autant (oui ils ont Breivik, y'a toujours des cons, partout).

    J'ai vu un documentaire d'ailleurs, très intéressant sur le sujet : http://www.oveo.org/si-jaurais-su-je-serais-ne-en-suede/
    Ca fait un peu rêver quand on compare à chez nous.
     
    Adios Badmoizelle, Manth_Bleue, Tseryel et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. soshishi

    soshishi
    Expand Collapse
    Loading

    tout à fait d'accord avec l'interdiction du châtiment corporel. Les enfants ne sont pas des moitiés d'homme comme le dit justement @loppy.
    Les fessées et compagnie, c'est traumatisant et humiliant. Je ne vois pas comment on apprend avec ça. Ca permet juste de soulager les nerfs d'un adulte pas foutu de communiquer ou de se contrôler.
    Je précise que je n'ai pas d'enfants, je me permets de la ramener sans connaissance de cause :d

    Hop un petit bingo qui fait réfléchir :)
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10206331145466693&set=p.10206331145466693&type=1
     
    Adios Badmoizelle, WeedWood, Manth_Bleue et 3 autres ont BigUpé ce message.
  5. PousseMoussue

    PousseMoussue
    Expand Collapse
    Better to be a wolf of Odin than a lamb of God

    Je vois qu'on est toutes d'accord pour l'instant !
    Du coup, si ça vous intéresse, y'a plusieurs articles sur les châtiments corporels sur le site Lesquestionscomposent, les voici au cas où vous voudriez les lire :
    Elle en a écrit plusieurs autres sur les (nombreuses) discriminations que peuvent subir (dans l'espace public, considéré comme "appartenant aux adultes" notamment), si le sujet vous intéresse je vous les conseille, ça m'a aidé à réfléchir sur pas mal de choses :)
     
    Adios Badmoizelle, Ju-, Solstice et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Tseryel

    Tseryel
    Expand Collapse

    J'étais étonnée de ne pas voir d'article à ce sujet sur madmoizelle sur la loi de la fessée (et donc surtout sur la fessée en elle même) et je suis ravie de voir qu'un post a été ouvert et que les réactions abondent dans le bon sens (valeur tout à fait personnelle ;) ) Je rejoins toutes les réponses d'au dessus !
    J'ai été fessé petite, pas beaucoup je crois, peu de souvenirs si ce n'est une sensation d'humiliation. Avant d'être maman j'aurai sûrement tenu le discours qu'une fessée oh ça va, ça n'a jamais tué personne !"
    Arrivée à l'âge où j'aurai pu commencer à en venir à ce genre de violence (appelons un chat, un chat) avec ma 1ère fille comme donner une tape sur les mains pour l'empêcher de toucher à quelque chose, une fessée (mais une toute petite hein ...) quand elle entrait dans des colères et bien je n'ai pas pu et je n'ai pas voulu et on arrive très bien à s'en passer. Jusqu'à aujourd'hui on constate que notre grande n'a jamais essayé de taper. (coïncidence ? exception ?)
    Par la suite j'ai fait du recherches sur le net sur la parentalité positive et j'essaye d'appliquer pas mal de choses avec mes deux filles.(Je vous laisse lire les liens donnés au dessus par PousseMoussue qui sont de très bons articles !)

    J'en veux pas à mes parents, ils ont juste reproduit le même schéma qu'ils ont connu et j'aurai pu faire pareil mais avec un peu d'esprit critique, un peu de curiosité et une remise en question sur la façon dont on a été éduqué on peut dépasser cela et donner vraiment le meilleur à nos enfants.

    Bonne soirée les madz
     
    Adios Badmoizelle, WeedWood, Daredevil. et 2 autres ont BigUpé ce message.
  7. Evony

    Evony
    Expand Collapse
    I gave wrong people the right pieces of me.

    Moi aussi, je suis contre les fessées et pire les claques. La claque, c'est un acte que je trouve extrêmement violent et humiliant.
    Si un jour, j'ai un enfant, je ne veux absolument pas lever la main sur lui. Les enfants sont en plein apprentissage, c'est stupide de leur dire de ne pas frapper et de les frapper à coté.
    Je trouve parfois que les adultes pensent (à tort) que les enfants sont "bêtes", alors qu'il suffit de leur expliquer les choses.
     
    Adios Badmoizelle, bbqsauce, Manth_Bleue et 5 autres ont BigUpé ce message.
  8. Camilleedme

    Camilleedme
    Expand Collapse

    Je suis assez nuancée sur ce point là. C'est vrai que se diriger petit à petit vers un modèle d'éducation qui exit la fessée ou la claque, c'est forcément une bonne chose. Mais je peux pas m'empêcher de me dire que c'est plus compliqué que ça. Disons qu'effectivement, c'est humiliant, ça met la rage, les larmes aux yeux et on devient tout rouge de honte. Mais je n'ai jamais rien reçu qui m’aie fait mal, c'est l'égo qui était blessé, rien d'autre.

    En gros, quand j'étais petite il y avait une "échelle de punition" qui était assez variée, mais qui immanquablement, pour les grosses bêtises, (les très très grosses bêtises) finissait par la fessée. C'était normal pour moi et on savait du coup plus ou moins à quel moment on dépassait les bornes (un peu comme l'infraction, le délit puis le crime). Pour moi la claque ou la fessée, c'est vraiment la dernière limite, celle qui doit fonctionner quand plus rien ne marche. Mine de rien, il y a des enfants sur lesquels ça marche, qui sont dociles à partir du moment où on élève la voix, où l'on discute... Mais mon frère et moi, il n'y avait rien d'autre que la peur de la fessée qui nous empêcher de nous étriper, vraiment, et parfois même ça ne suffisait pas.

    Maintenant que je suis grande, je me rends compte à quel point on était insupportables. On passait notre temps à hurler, à se taper dessus, à s'arracher les cheveux. J'étais pas désobéissante, ou particulièrement rebelle, mais avec mon frère c'était la guerre, et ma mère aurait sûrement pu faire autrement, aurait certainement pu trouver mieux, mais parfois je ne vois pas comment. Et ça arrive un adulte qui manque d'imagination à partir d'un moment, quand tout ce qu'elle entend en rentrant du boulot ce sont des hurlements. :/ Je n'ai pas mal vécu ce passage, je ne suis pas devenue violente, et je ne frappe jamais personne, je peux même dire que j'ai une patience en béton armé vu que j'ai passé une bonne partie de mon enfance à ignorer les piques de mon petit frère pour éviter justement que ça dégénère et qu'on finisse tous les deux par se prendre une fessée. Donc je ne vois pas spécialement ça comme un modèle raté. Mon frangin respecte ma mère, et ne la craint pas comme il craindrait le père fouettard, on se fait tous mutuellement confiance pour tout s'avouer, et accepter de se faire engueuler quand on a encore fait une bêtise...

    Du coup, je pense que c'est un tout petit peu plus compliqué que juste oui il faut interdire toute violence physique, au risque de laisser parfois certains parents incapables de trouver une meilleure solution, ou non il faut le garder parce qu'une bonne fessée, c'est une limite claire, au risque de voir le principe abusé par des parents qui n'ont pas envie de trouver autre chose... Mais bon, je ne suis pas maman, donc c'est juste mon opinion de gamine qui aurait préféré pas recevoir de fessées, et de grande qui se dit oui... mais alors comment ?
     
    Narcissa, Valou.Rossi, Miss Ninja et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...